Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

SCIENCE et TRADITION   

L'aliénation comme point de contact de la table rase

Dionysos | Publié mer 20 Sep 2017 - 12:38


Comme je vais le montrer, l'aliénation n'est pas un surinvestissement de l'avoir sur l'être et c'est pourquoi il faut partir du fait que l'entente de l'être n'est pas qu'un intérêt mais une possibilité qu'à l'étant de faire de son être un point de contact avec la réalité. Et pourquoi un point de contact plutôt qu'une sujétion ? Parce que la réalité ne peut être subsumée sous une identité alors que c'est essentiellement l'inverse qui se produit. Et à partir de là la réalité est ce qui vient préoccuper l'essence de l'être dans la particularité propre de son identité. 

Nous devons maintenant étudier comment circule l'essence de l'être dans son rapport à l'identité et déjà il est clair qu'il cherche d'abord à se fixer sur la réalité et donc sur ce qui préoccupe cet état de fait. Mais le fait est en tout et pour tout déjà la préoccupation elle-même, ce qui veut dire que son état ne peut être que ce qui fait l'entente de l'être. Donc l'entente de l'être ne peut être qu'un rapport intrinsèque avec son étant d'où il est plus que vraisemblable que l'avoir n'y soit qu'un projet extérieur dont l'ambition ne saurait tenir que d'une disposition à la fois interne et exclusive.

Or l'aliénation est le point de contact de la table rase où elle invective l'être pour lui permettre d'en être avec ce qu'il ne veut pas être, et en cela elle ne saurait être que l'accomplissement d'une inauthenticité et non l'activation d'un degré de liberté faisant de l'être une entité autrement insécable. 

La psychologie cible la table rase ainsi qu'un innéisme qu'il faudrait revivre ainsi que P. Ricoeur dit : 

Entre échecs et attentes, joies et idéaux, le soi vivant et témoignant se raconte comme cette tension native et narrative qui lie et relie l'histoire et l'absolu.

 Mais cette résilience est une affectation de la table rase ainsi que M. Heidegger dit :

Il tient au Dasein d'être chaque fois sa possibilité, cet étant peut en son être se "choisir", se trouver lui-même, il peut se perdre, c'est-à-dire soit ne jamais se trouver, soit ne se trouver que par le "semblant".

 Ainsi le faux-semblant est ce qui actualise l'étant là où son être se conforme à ce qui le délie de l'échec pour au mieux anticiper l'état d'esprit de son schéma. 

À propos de l'auteur