Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Dim 28 Oct 2012 - 14:49

Les sculptures des animaux représentés sur les façades des cathédrales ont tous leur symbolisme.

Le chien : compagnon fidèle de l'homme, il effectue souvent diverses tâches pour lui, dont celles de le guider quand il est aveugle, monter la garde devant sa demeure, lui porter secours en montagne ou en mer, etc. Le chien est lié à la nuit, à la lune et donc à l'eau. Il est donc par excellence le guide des morts dans l'au-delà, tels Hel, Cerbère ou encore Anubis.
Sur l'image ci-dessous, on peut le voir monter la garde sur la cathédrale de Strasbourg.



Le bélier : longtemps associé au sacrifice et à l'abattage rituel, sa mort est non seulement une offrande mais encore un précurseur à la renaissance, et comme tel un symbole du renouveau. Le bélier est en conséquent, le symbole tragique de la force vitale.

Le sanglier : noble, courageux, téméraire, intelligent et rusé, il était considéré comme sacré par les Celtes qui en ont fait un symbole de l'autorité spirituelle. Contrairement à certaines idées véhiculées, ils ne chassaient ni ne consommaient le sanglier qu'ils représentaient souvent sur leurs boucliers et leurs armes de poing.



L'âne : sensible, intelligent, prudent, docile, symbolise la simplicité, l'humilité, la sagesse et la force de la tâche accomplie quotidiennement avec patience et courage.

La vache : elle est le plus ancien animal sacré. Considérée comme un être de grande pureté et de fertilité, elle incarne souvent la grande force féminine présente dans la nature. elle symbolise la fertilité, la pureté et la divinité.



Le dragon : dans les mythes il apparaît comme le gardien d'un trésor ou le dépositaire de la sagesse antique. Il symbolise l'opportunité, la fertilité, la vie mais également le risque.

Le griffon : animal mythique, moitié lion et moitié aigle. Son corps de lion symbolise la puissance, la force et le courage, mais encore la protection, la guérison, et l'énergie vitale. Ses ailes et sa tête d'aigle symbolisent la vision lointaine, la puissance, la création, l'illumination et l'exploration. La tête de l'aigle est souvent associée au visage d'une femme, suggérant l'archétype de la puissance de l'anima (féminin). Les croisés associaient l'image du griffon à celle du Graal, et les chrétiens du Moyen Age à celle de la figure du Christ.



En ce qui concerne les gargouilles, les tailleurs de pierre ont souvent pu laisser libre cours à la prodigalité de leur esprit et ont alors sculpté des animaux difficiles à identifier, comme sur l'image ci-dessous.



Remarque: toutes ces sculptures figurent sur la cathédrale de Strasbourg.
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Ven 16 Nov 2012 - 11:09

La vouivre comme le dragon ailé symbolisent les forces telluriques provenant du centre de la terre.

Ci-dessus, la vouivre de la cathédrale de Strasbourg sculptée sur la base du pilier soutenant la flèche de l'édifice.
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Dim 18 Nov 2012 - 13:07

En ce qui concerne les représentations d'animaux, les abbatiales n'ont rien à envier aux cathédrales, que ce soit sur les façades ou sur les stalles.


Abbatiale d'Andlau (Alsace)

Andlau et Obernai (Alsace)

Faune symbolisant la Terre, saint Thomas, Strasbourg et stalle à Solignac.

Les sculptures des stalles sont souvent surprenantes...


avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Leela le Lun 19 Nov 2012 - 0:32

superbe !

Encore un de mes vitraux en contribution.
Le chien : compagnon fidèle de l'homme, il effectue souvent diverses tâches pour lui, dont celles de le guider quand il est aveugle, monter la garde devant sa demeure, lui porter secours en montagne ou en mer, etc. Le chien est lié à la nuit, à la lune et donc à l'eau. Il est donc par excellence le guide des morts dans l'au-delà, tels Hel, Cerbère ou encore Anubis.
C'est pour cela que je l'ai représenté dans le vitrail sur la mort "tu es fou: ce soir même on te redemande ta Vie". La nouvelle charpente se sublime en flamèches dans le "tunnels sombre", vers un double arc-en ciel (lien entre la terre et le ciel: un gris, un coloré), les âmes libérées s'envolent (papillons blancs, que l'on reverra dans le vitrail sur la naissance), le chien fidèle est là pour aider son maître à passer dans l'au-delà. La bordure représente le hachoir bouddhiste qui tranche le fil de la vie terrestre, mais aussi nos attachements.
Dans les zones grises, on distingue la barque des égyptiens, le tombeau avec sa pierre ronde, et la croix.

avatar
Leela

Messages : 213
Date d'inscription : 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  patanjali le Lun 19 Nov 2012 - 9:05

Merci Leela,
tes vitraux sont magnifiques en formes en couleurs et en symboles.
Tes œuvres me touchent profondément par leur beauté et par ce qu'elles nous apportent : des valeurs universelles dans le sens "Tradition" de ce forum.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Mer 5 Déc 2012 - 16:52

Nos frères marins, les dauphins, servaient de monture aux âmes des chrétiens défunts.


Sarcophage gallo-romain de saint Maximin.
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Lun 14 Jan 2013 - 18:22

A droite sous les grandes orgues de la cathédrale de Strasbourg, on peut voir un personnage vêtu de bleu, le Rohraff ("le singe des tuyaux d‘orgue"). Juché sur un petit chapiteau où grimace un diable cornu, le pantin paraît inerte, et pourtant... Du moyen Age à la Renaissance, le dimanche de Pentecôte, jour de vérité et de liberté, des matines à la dernière prière de la journée, le Rohraff était roi et prédicateur, et ce jour là, la cathédrale était bondée. Des commandes dissimulées dans le pédalier des orgues et actionnées par un servant, permettaient au pantin de bouger, de s’agiter. Le servant prêtait aussi sa voix au Rohraff. Il prenait alors la parole quand bon lui semblait, et mettait à jour tous les défauts des clercs qu’il singeait. Son étalage d’irrespect n’était pas du goût de ces derniers qui ne pouvaient que fustiger le peuple d’y prendre si grand plaisir. Même le fameux Geiler (dont le petit chien attendait au pied de la chaire) ne fut pas épargné. Furieux, il s’en prit au Rohraff qui lui volait la vedette en mettant en doute sa notoriété de grand prédicateur !



Le "Rohraff".
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Mer 16 Jan 2013 - 18:57

Ci-dessous, statue de l'apôtre Jean à tête d'aigle.



Collégiale de Thann (Haut-Rhin).
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Dim 27 Jan 2013 - 15:31

Etrange écusson de sainte Lucie, cathédrale de Syracuse (Sicile).

avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Mar 4 Juin 2013 - 19:44





Les apôtres, Jean, Marc, Luc et Mathhieu (cathédrale).
Dépôt du Barrage Vauban, Strasbourg.

Photographe :
CC-BY-SA (roland burckel)
http://www.archi-strasbourg.org/adresse-_place_du_quartier_blanc_centre_ville_petite_france_strasbourg-834.html
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Mer 5 Juin 2013 - 7:41



Les apôtres Jean et Luc, église saint-Laurent, Wasselonne, Alsace (67)
avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Freya le Lun 14 Avr 2014 - 19:02

Eglise Sainte-Foy, Sélestat (67)

Les sculptures du porche de l’église Sainte-Foy à Sélestat (67) forment un ensemble de trois motifs.
Le motif de gauche représente un ange tenant un livre qui symbolise avant tout l’univers. Le Livre de Vie de l’Apocalypse, se trouve au centre du Paradis où il s’identifie à l’Arbre de Vie, l’Yggdrasil des peuples nordiques, et les feuilles du livre représentent l’ensemble des êtres vivants. Quant à l’ange, être purement spirituel, il est le chaînon entre Dieu et les hommes ou encore le symbole de fonctions humaines sublimées ou  d’aspirations insatisfaites et irréalisables.

Le motif central figure un céphalopode ou, autrement dit, un homme  marchant sur la tête. Dans de nombreuses traditions, l’homme est considéré comme une synthèse du monde, un modèle réduit de l’univers en raison des éléments qui le composent et ceux qui composent l’univers. Ici, l’homme du motif central, peut être considéré comme le pilier cosmique permettant d’étayer le Ciel et la Terre constamment menacé de dissociation et désintégration.
Deux serpents se lovent autour de l’homme et sont étroitement liés à lui par un large lien. Homme et serpents sont les opposés, donc complémentaires, ce qui veut dire qu’il y a du serpent dans l’homme et plus particulièrement dans la part que celui-ci, que son entendement, ne contrôle pas. Cependant les deux serpents lovés autour du corps de l’homme symbolisent également le caducée où l’un des serpents incarne la Vie et l’autre la Conscience, la baguette ou ici le corps de l’homme, la Terre.

Le motif de droite
montre deux griffons. Animal mythique hybride fabuleux, son  bec et ses ailes sont ceux d’un aigle, son corps celui d’un lion et sa queue celle d’un serpent, il combine les qualités de tous ces animaux. L’aigle et le lion étant tous les deux de nature solaire, le griffon participe donc de leur symbolisme. Mais le griffon tient aussi de la nature terrestre et céleste et évoque ainsi la double qualité divine de force et de sagesse.
Si l’on compare le symbolisme propre de l’aigle et celui du lion, on peut dire que le griffon relie la puissance terrestre du lion à l’énergie céleste de l’aigle et s’inscrit ainsi dans le symbolisme général des forces du salut.
Cependant, dans  la tradition chrétienne, le griffon est interprété dans un sens défavorable et représente plutôt la force cruelle et est même considéré comme l’image du démon. Dans le domaine civil il incarne la force majeure, le péril imminent et dans l’histoire européenne il fut essentiellement considéré comme un gardien et un protecteur et ces qualités furent reconnues dans son usage de figure héraldique.
Dans les anciennes civilisations, assimilé aux monstres, le griffon assure les fonctions de gardiens du trésor, sert de monture au dieu solaire Apollon. Il symbolise ici la force et la vigilance mais encore l’obstacle à surmonter pour atteindre le trésor.

avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gargouilles et Cie ou bestiaire des cathédrales

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum