Samkhya-Yoga et les trois Gunas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Samkhya-Yoga et les trois Gunas

Message  patanjali le Sam 10 Nov 2012 - 12:03

Samkhya, Yoga et Ayurvéda
La philosophie du yoga et le la cosmologie du Samkhya sont deux aspects d'une même philosophie. Selon la légende un auteur mythique a offert aux hommes trois sciences: la médecine ayurvédique, science du corps, la grammaire, science du mental, et le yoga, science de l'esprit
- la médecine ayurvédique, science du corps et de la vie,
- la grammaire, science de la parole et de la raison
- le yoga, science de la paix mentale et de l'esprit.
Le nom de cet auteur, Patanjali représenté sous forme de serpent à visage humain, signifie littéralement, "ce qui nous est tombé dans les mains tendues des hommes", autrement dit c'est la Tradition.
Le Samkhya est une cosmologie de création par involution: à l'inverse de notre évolution scientifique, elle progresse du tout simple vers la multitude complexe. A l'origine non manifestée de l'univers il y a une dualité complémentaire entre conscience et objet de conscience

Purusha et Prakriti
Le Samkhya postule deux principes non manifestés, Purusha l'Esprit ou Conscience et Prakriti la Nature inconsciente.
uote] De ces deux, Purusha est le principe de l' Etre, Prakriti le principe du Devenir. Purusha existe éternellement, ne devient jamais, alors que Prakriti est essentiellement mouvement.; même durant Pralaya, la dissolution cosmique, son activité ne cesse pas entièrement, il subit alors une transformation homogène. Purusha d'autre part est éternelle conscience imperturbable. Rien ne peut y entrer, rien ne peut en sortir. Et ces deux principes coordonnés sont en éternelle conjonction mutuelle. [/quote]

Prakriti et les trois Gunas
Prakriti, principe matériel non manifesté, est défini comme un état d'équilibre parfait des trois Gunas: Sattva, Rajas et Tamas. Ces Gunas, qui ne sont manifestés qu'à l'état de déséquilibre, lorsque l'un d'eux domine les autres, sont décrits comme des substances extrêmement fines. Ils sont caractérisés par les propriétés suivantes:


La manifestation surgit à la suite d'une perturbation qui fait apparaître les qualités perceptibles, les Gunas ( citations de la préface à "The Samkhya philosophy" de Nandalal Sinha):
A l'origine de la création, une vibration cosmique s'élève dans Prakriti, perturbant son état d'équilibre, elle libère les Gunas de leur quiétude. Rajas soudain agit sur Sattva qu'il manifeste en tant que Mahat. Mahat est l'équivalent matériel ou cosmique de Buddhi, la conscience. Elle est la conscience cosmique et on l'appelle Mahat pour la distinguer des consciences individuelles, les Buddhi, qui sont des aspects partiels de la conscience cosmique.
En médecine ayurvédique, les trois Doshas: Kapha, Pitta et Vata sont les manifestations pathologiques, les excès des gunas en déséquilibre mutuel qui manifestent la maladie. Dans la médecine tibétaine ce sont les trois "humeurs" phlegme, bile et vent. On trouve les équivalents des trois principes en alchimie et dans les miasmes correspondants de l'homéopathie de Hahnemann.

L'involution des Gunas vers les éléments


Des trois Gunas descendent successivement Mahat, équivalent cosmique de Buddhi, la conscience individuelle puis Ahamkara, l'égo, enfin les Indriyas cinq organes d'action (Indriyas,) les cinq organes des sens, qui produisent les cinq qualités ou éléments subtils correspondant aux cinq substances ou éléments grossiers - éther, air feu, eau et terre - (Mahabutas) et comme "sixième sens" Manas, le mental ou intelligence.

Réalisme sans dieu
Le Samkhya est une philosophie réaliste, contrairement à d'autres philosophies indiennes védiques ou bouddhiques il considère le monde comme réel, il comporte un principe de causalité interne ou cause matérielle (Upadana) associé à un principe conservation. Le déterminisme de celui-ci est compensé par un autre principe de causalité externe (Nimitta) qui correspond aux causes efficiente, formelle et finale de la philosophie aristotélicienne.
Ce n'est pas une philosophie matérialiste athée. Avec les trois Gunas, le Samkhya se situe au niveau métaphysique intermédiaire, sans être fondé sur un mysticisme théologique. La cosmologie du Samkhya, comme la philosophie du yoga d'ailleurs, est un système de pensée cohérent qui n'a pas besoin de dieu mais qui ne nie pas son existence ni l'utilité des religions.
"Ainsi le Samkhya est Nir-Ishvara, mais pas Nastika, athéiste, car il ne nie pas l'existence de Dieu. Il est Nir-Ishvara, littéralement sans-dieu, puisqu'il explique tout et chaque fait d'expérience sans référence à, et sans invoquer l'intervention d'une activité divine. Ceux qui imaginent que dans le Samkhya il y a négation de Dieu ne réussissen évidemment pas à faire la distinction entre les deux mots, Nastika et Nir-Isvara. D'autre part ils ne sont pas conscient que le sanscrit Ishvara et l'anglais God ne sont pas des termes synonymes
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum