La loi du karma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La loi du karma

Message  Freya le Dim 11 Nov 2012 - 11:52

"Tout acte en bien ou en mal, du corps, de la parole et de l'esprit aura une conséquence bonne ou mauvaise, dans cette vie, dans la suivante, ou bien après. Il est impossible, à moins d'appliquer l'antidote approprié, que le karma se détruise ou se perde,même après d'innombrables ères cosmiques."
(Lama Namgyal, http://www.temperance.fr/doc/Le-Karma-Loi-de-cause-a-effet.html)

Ceci est la phrase que chaque lama tibétain rabâche indéfiniment à ses auditeurs.
Ce dogme hindouiste me rappelle la fameuse histoire des deux amateurs de pommes qui pour en avoir piqué une sur un arbre qui ne leur appartenait pas, furent voués au bagne en même tant que tous leurs descendants. Châtiment collectif et éternel donc. Et pendant près de douze siècles, le venin de cette soit disante faute passée empoisonna les cerveaux de nos prédécesseurs.

Donc, selon ce dogme, tout ce que nous pouvons dire, penser, ou faire pourrait être poison. Mais qui peut bien tenir pareille comptabilité ?

La loi du karma ne peut opérer que si nous croyons à la réincarnation. Et ce n’est que dans ce contexte de continuité de la vie que peut opérer la loi cosmique du karma. Les théories à ce sujet sont très nombreuses. Et l’une d’entre elles est que c’est simplement une affaire de causes et d’effets. Les circonstances adverses, les épreuves, les handicaps et les fardeaux sont considérés par cette école de pensée comme des fardeaux cosmiques devant compenser les méfaits du passé voire d’une vie entière passée.

Mais la vie qui est un excellent instructeur nous apprend bien autre chose, et nous en donne un lumière bien plus positive. Le karma ne serait-il pas plutôt cet éducateur nous indiquant où les aspects de notre vie sont en déséquilibre et nécessitent d’être revus et corrigés ? Les expériences karmiques ne seraient-elles pas plutôt ces vieux problèmes revenant encore et toujours, quelques fois sous des aspects et dans des conditions différents ? Exprimé différemment, le karma comprend les leçons de la vie faisant partie de notre destinée. Il y a des expériences d’apprentissage prédéterminées qu’il nous arrive de rencontrer dans le but de nous apprendre à grandir, à développer notre spiritualité afin que nous puissions réaliser le véritable dessein de notre vie qui est l’éducation et le développement de l’âme et de l’esprit.


Dernière édition par Freya le Ven 28 Déc 2012 - 20:05, édité 1 fois
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  patanjali le Dim 11 Nov 2012 - 15:17

Le moi est impermanent (Bouddha). Le karma ne peut avoir qu'un sens collectif, transcendant l'égoïsme individuel.

Il y a une morale naturelle à laquelle ne peuvent pas échapper les hommes et leurs sociétés. Il est normal que les sociétés traditionnelles s'en soient inspirées - mais le plus souvent finissent par la dénaturer par méconnaissance dogmatique.

Il suffit d'observer la nature: les espèces qui s'adaptent à la Nature, qui s'auto-organisent en se solidarisant, prospèrent, croissent et se multiplient. Celles qui ne sont plus adaptées, soit par leur spécialisation soit en se désolidarisant, se décomposant en égoïsmes individuels, dégénèrent par auto-destruction et disparaissent.
(Appliquez ce principe universel aux droits de l'homme et aux libertés individuelles et tirez-en les conséquences…)
avatar
patanjali
Admin

Messages : 762
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  SFuchs le Lun 13 Juil 2015 - 14:33

Bonjour à tous,

C'est effectivement une bonne question à se poser, de savoir si le karma ou encore le salut chrétien est individuel ou collectif.

Dans une optique chrétienne, le salut de l'Ame est individuel. Dans le concept de réincarnation (finalement assez proche du concept chrétien de résurection), le karma est également individuel.

Alors de deux choses l'une : soit le karma ou le salut sont deux propriétés individuelles attachées à l'Ame une et indivisible, soit le karma est collectif mais dès lors il s'agit d'une notion à laquelle seuls les individus ayant un certain niveau de spiritualité et de sagesse voudront rendre compte.

Intuitivement, je pencherai pour la seconde option. Oui, tous nos actes et intentions ont un écho et un impact irréversibles sur la marche du monde, mais le prix ou le bénéfice n'est pas individualisé, mais collectif. Certains auteurs parlent d'égrégores. La sagesse consisterait dès lors à être conscient de cela sans perdre la volonté de bien agir. La sagesse ultime consisterait même à ne vouloir agir bien que pour cette raison unique, et réaliser que toute autre quête est en dernière analyse absurde*.

Il est évident que selon ce point de vue, aucune institution religieuse ne sera capable de recruter en masse. Peut-être était-ce là l'attitude de certains groupes tels que les esséniens, dont Jésus est originaire. Son message (ou du moins celui que les pères fondateurs ont fait sur son nom) est effectivement universel (tout le monde est appelé au Salut), mais je ne pense pas que raisonnablement le tout-venant soit prêt à accepter cette économie de la bonne action pour diriger sa vie. La bonne action désintéressée existe chez chacun mais selon des proportions variables, la plupart d'entre nous étant embourbé dans les passions ou une individuation inachevée.

*edit : Le caractère absurde d'une action menée en dehors de cette considération se traduit par une dégradation du ratio néguentropie/entropie de notre activité, ou dit autrement que nous nous pénalisons dans la course contre la montre due au fait qu'à toute production entropique inhérente à la marche du monde, doit répondre une production néguentropique grâce à l'action intelligente et éveillée afin d'apporter un rééquilibrage dans la production entropique globale. L'action intelligente et éveillée éloigne le monde de la mort par entropie, l'inaction ou la frivolité contribuent à nous en éloigner moins voire à nous en rapprocher. En cela, la bonne action est vertueuse, l'inaction ou la frivolité sont des fautes aux yeux de l'Eternel et de son projet pour la Création.
avatar
SFuchs

Messages : 104
Date d'inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  patanjali le Lun 13 Juil 2015 - 17:54

Je suis entièrement en phase avec ta vision du karma.

Selon l’abhidharma (ou métaphysique) bouddhiste Bouddha a enseigné que la souffrance résulte de la croyance à la permanence du Moi, donc de l’identité personnelle. L’impermanence contredit la théorie de la réincarnation qui semble être un apport ultérieur hindouiste.

C’est pourquoi mon opinion est que l’identité personnelle est impermanente, mais c’est une opinion parmi d’autres possibles, car qu’est-ce que nous pouvons vraiment savoir de ce qui transcende notre vie ?
avatar
patanjali
Admin

Messages : 762
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  Freya le Lun 5 Oct 2015 - 17:38

A travers l’expérience de ressentir le monde qui l’entoure, l’être humain expérimente le karma, loi des cycles et des cercles, des actions et des réactions.  

Les Lois Cosmiques Sacrées sont au nombre de huit : il y a les lois de la Création, d’équilibre et de justice, et des lois et règles humaines qui résultent de nos efforts pour créer la société. Il y a également les règles et les lois internes que nous nous imposons à nous-mêmes et sur la base desquels nous menons nos vies, et qui nous tiennent si souvent asservis dans des conditions, manières et idées jusqu'à ce que nous ayons le courage de les reconsidérer, remanier et retravailler de manière créative pour nous.

Karma est le mot pour action-apport-réaction qui est la façon dont nous apprenons les leçons de la vie. Pour nous éduquer, l’Univers nous donne encore et encore des leçons. Une fois la leçon apprise, notre karma se transforme en dharma, c’est-à-dire – nous marchons en équilibre ou nous Marchons sur le Chemin de la Beauté. Puis, nous aurons une nouvelle leçon à apprendre et ainsi de suite.

Huit est le nombre du modèle et de la répétition des champs morphogénétiques. Il est la forme du « rêve ». Un être humain expérimente les eaux fluides de l’émotion et apprend que l’action est suivie d’une réaction. Huit est le chiffre du Karma, la Loi Naturelle de l’Univers. Les plantes quant à elles enseignent aux humains les Lois Naturelles de la Terre.

Dans le champ morphogénétique, toutes les cellules ont une conscience et participent à la création et au maintien du corps, ce véhicule permettant l’expérience. Le champ morphogénétique est le mental du corps, le savoir interne. Le mental du cerveau est éveillé quand nous sommes éveillés et le mental du corps est éveillé quand nous dormons. Occasionnellement, les deux sont éveillés au même moment et nous vivons alors des moments de lucidité.
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  Freya le Mar 6 Oct 2015 - 18:20

LE  KARMA  DES  PARENTS

Il s’agit là d’une vue d’ensemble de quatre types archétypaux de parents. Gardez à l’esprit que vos parents ont connu des moments brillants mais aussi des périodes difficiles. Ce qui suit pourra peut-être vous aider à clarifier ce que vous devez reconsidérer et retravailler de votre histoire personnelle, de vieux bagages du temps de votre enfance que vous traînez avec vous, de sorte que vous puissiez laisser remonter à la surface tout ce qui a été réprimé et voir clairement ce qui a agi en vous et créé des réactions différentes de celles que vous souhaitiez consciemment.

1. Les parents nourriciers
Le miroir authentique
Ce sont des parents qui font partie de la grande majorité de la société et qui sont à l’image de leur culture. Quand celle-ci est forte et saine, ils seront justes mais, dans une culture malade, ils auront tendance à présenter les problèmes de la culture elle-même. Le principal objectif de leur vie est d’élever et de nourrir des enfants auxquels ils s’identifient fortement. Ils aiment leurs enfants et recherchent ce qu’il y a de meilleur pour eux.
Malheureusement, ces parents occidentaux sont susceptibles de ridiculiser le monde intérieur de leurs enfants, celui des fées, des esprits de la nature, des amis invisibles (pour la plupart des adultes) jusqu’à ce que les enfants comprennent qu’il ne leur reste d’autre alternative que d’y renoncer. Ces parents sont capables de promouvoir le travail dur et de s’y mettre ou l’inverse.  A leurs enfants ils enseigneront sans oser savoir, la croyance en un Dieu masculin séparé de sa Création dont il faut craindre les foudres, plutôt qu’un Dieu aimant et qui est harmonie. Ils feront de leur mieux pour préparer leurs enfants à affronter et à vivre dans le monde qu’ils connaissent, mais sans plus.

Le miroir égotique
Ce sont les parents qui vivent pour leurs enfants et qui leur offrent tout, que ces derniers le veuillent ou non. Leurs enfants ne peuvent rien faire de mal et grandissent auto-importants et indisciplinés voire étouffés par la soumission. Le concept parental de soi vient de leurs enfants et ils estiment que leurs enfants sont le  but principal de leur vie. Ainsi, ils ont tendance à être hyper protecteurs et à se sur-impliquer dans la vie de leurs enfants. Devenus grands, les enfants quitteront le cocon familial mais leur monde aura tendance à s’effondrer.

2. Les parents rêveurs
Le miroir authentique
Ces parents assurent le bien-être de leurs enfants, et alors qu'ils ont des rêves pour eux, ils sont prêts à les écouter et à s'adapter à leur volonté. Ils aident l’enfant à manifester son propre rêve et leur désir premier est que leur enfant se révèle à l’aise et heureux. Ils ont de bons rêves, de bonnes intentions pour le futur de leurs enfants.
Souvent, ces parents ont laissé de côté leur propre rêve (ou ils n’ont jamais eu connaissance de leur propre rêve voire oser le revendiquer). Ils travaillent dur pour donner le meilleur à leurs enfants et pour leur offrir les meilleures opportunités comme ils l’entendent.

Le miroir égotique
Ils veulent que leurs enfants vivent leurs grandes attendes et leurs rêves – marcher sur les traces de maman/papa ou, réaliser leurs rêves inassouvis, actualiser ce qu'ils n’ont pu faire ou, ont choisi de ne pas faire. Toute chose étrangère à leur conception de la vie est susceptible d’être tabou. Ils sont susceptibles de manipuler leurs enfants pour le leur faire faire à leur manière. Ils exigent l'approbation de leurs enfants et sont susceptibles de les menacer d’abandon s’ils ne l'obtiennent pas.

à suivre...


Dernière édition par Freya le Mer 7 Oct 2015 - 7:42, édité 3 fois
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  Freya le Mer 7 Oct 2015 - 7:23

3. Les parents karmiques
Le miroir authentique
Ce sont des parents qui parlent de ce qu’ils savent. Ils enseignent à leurs enfants la responsabilité de leur individualité et de leur autonomie, à accepter et à apprendre de leur propre karma, à apprendre les leçons de la vie et qu'ils se sont incarnés pour apprendre. Ils enseignent à l’enfant l’honneur, l’intégrité, à donner et à prêcher par l’exemple.
Quand les enfants sont suffisamment âgés, plutôt que de les surprotéger, ces parents les laissent faire leurs propres erreurs puis les aident à en tirer les leçons. Ils peuvent paraître peu affectueux mais en fait, ils donnent beaucoup d’amour inconditionnel.

Le miroir égotique

Maîtres de la culpabilité, du blâme, de la honte et des règles, ils sont convaincus de connaître le droit chemin – toutes les règles de ce qui est juste et comment les choses pourraient être. Ils peuvent devenir violents dans l'expression de leurs convictions bien ancrées, leurs habitudes rigides et leurs dogmes. Ils peuvent avoir tendance à adopter des attitudes fondamentalistes. Ils sont capables de déstabiliser complètement les enfants puis, de leur dire : « Je te l’avais dit ». Les enfants sont souvent littéralement écrasés dans la soumission ou poussés à une révolte spectaculaire.

4. Les parents du plaisir et de la connaissance
Le miroir authentique
Les parents qui cherchent prioritairement le plaisir de vivre et la connaissance, suivent leurs propres carrières, grandissent et se développent eux-mêmes. Ils supposent que leurs enfants le veulent également. Ils soutiennent beaucoup leurs enfants et leur laissent la liberté de faire leurs propres choix et de se développer, mais ils apprécient que les enfants choisissent de participer à leurs activités et à leur plaisir. Cependant, ils soutiennent leurs enfants quelle que soit la voie que ces derniers choisissent pour eux-mêmes.

Le miroir égotique

Ces parents tendent vers l’égoïsme et la permissivité. Ils ne peuvent être dérangés, leur focalisation sur eux-mêmes étant trop importante. Ils ne parviennent à établir ni règles ni limites appropriées aux enfants qui doivent apprendre à se débrouiller seuls et, par conséquent, sans un bon encadrement,  ils ont du mal à trouver leur chemin.
Les enfants peuvent en arriver à en vouloir aux parents de ne pas passer de temps avec eux ni de se soucier d’eux. Dans une vaine tentative de gagner leur amour, ils peuvent devenir des copies des parents et même devenir le parent, en essayant de créer une sorte de stabilité familiale. Parfois, dans une tentative de montrer leur colère et leur blâme, ils deviennent diamétralement l'opposé du ou des parents.
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du karma

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum