conscience et science

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

conscience et science

Message  turquoise le Jeu 30 Aoû 2012 - 11:18

Le tout physicalisme voit la conscience comme un exsudat de la matière cérébrale . Mais les scientifiques , témoins expérimentaux des NDE, semblent acquis à la non localisation de la conscience . Je suis personnellement séduite par l'idée de champs et les théories de Sheldrake sur la morphogenèse . Un champ de conscience individuel, qui s'alimenterait d'un inconscient collectif et l'enrichirait en retour, n'est pas plus illogique qu'une conscience-lait , sortie du pis-science
avatar
turquoise

Messages : 75
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 91
Localisation : pied du Canigou

Revenir en haut Aller en bas

Re: conscience et science

Message  patanjali le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:42

turquoise a écrit:Un champ de conscience individuel, qui s'alimenterait d'un inconscient collectif et l'enrichirait en retour
C'est bien ainsi que je le vois sans en faire une explication définitive. Le terme inconscient collectif peut être ambigu. On pourrait dire esprit vital ou champ morphique, mais un champ, a fortiori une mémoire, doit être associé à une structure. Après avoir visionné les films sur l'alchimie, je me demande si non seulement la matière génétique mais aussi toute matière géologique peut être dépositaire de mémoires associées aux champs morphiques, puisque des lieux sacrés, des tombes etc. peuvent émaner des influences perceptibles par les personnes sensibles.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 762
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: conscience et science

Message  turquoise le Ven 31 Aoû 2012 - 7:08

Cette vision, incluant le vivant dans un champ de mémoire - qui semble vérifiable, en effet-a l'inconvénient (?!) d'évoquer une pénétration de l'Esprit , depuis le minéral, où il agirait de l'extérieur , vers une intériorisation, d'abord instinctive chez l'animal et finalement réfléchie chez l'homme . Il y aurait continuité vers toujours plus d'autonomie individuelle . C'est séduisant, logique, mais refusé par la science classique , comme créationniste ou intelligent design .
Il semble que l'esprit humain dégage ses thématiques en fonction de courbes de Gauss qui laissent largement de côté tout ce qui ne s'aligne pas et fait contradiction . C'est vrai de la science officielle comme de l'histoire ou des autres sciences humaines On a cru trouver l'explication finale avec la génétique et ses dérives ont mené aux horreurs des exterminations raciales . Puis on est revenu du tout génétique comme du tout darwinisme, pour réintroduire un lamarckisme "honteux" . La mécanique quantique réhabilite le subtil décrié, mais refuse l'esprit comme facteur premier ...
avatar
turquoise

Messages : 75
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 91
Localisation : pied du Canigou

Revenir en haut Aller en bas

Re: conscience et science

Message  Leela le Ven 31 Aoû 2012 - 9:11

Je partage tout à fait votre vision !
une pénétration de l'Esprit , depuis le minéral, où il agirait de l'extérieur , vers une intériorisation, d'abord instinctive chez l'animal et finalement réfléchie chez l'homme
et si la matière incluait ce que la conscience lui imprime ? Dans le sens que nos expérience et tous les événements, conscients ou non, modifient eu à peu la matière.
la minute de délire de Leela:
Pour ce qui est de la "fabrication" de notre monde matériel, je me demande si l'amour attraction n'est pas sa cause. Je différentie l'amour-attraction de l'Amour universel. Tout cela, avec notre conscience émergente constituerait notre Univers, et à mesure que nous somme conscients, nous devenons capable de le "modeler". Je prend comme illustration notre corps physique, que nous pouvons "modeler" avec notre hygiène de vie et nos pensées. La conscience nous permet de progresser dans le sens contraire de l'attraction (qui "alourdi la matière" de plus en plus) et d'aller vers une libération de l'engluement qu'elle nous impose.
Lors de mon récent passage à l'hôpital, on m'a conseillé la méditation pour agir sur le rythme cardiaque. J'avais appris cela en yoga il y a 40 ans (mais pas assez pratiqué , hin hin) et maintenant la science reconnaît les interférences entre cette pratique millénaire et notre fonctionnement. Un psychiatre a même détourné le nom à son profit, et donne des cours de "méditation à la pleine conscience du moment présent", qui est tout simplement un exercice de relaxation, membre par membre, comme c'est pratiqué depuis toujours.

La science commence à reconnaître l'importance de la conscience, mais ne s'est pas encore reconnu qu'il existe une contradiction fondamentale dans le fait qu'une conscience produite par le cerveau pourrait à son tour et d'une façon "indépendante" (décision) agir sur le cerveau et puis vers nos organes. Il est "logique" que cette conscience soit extérieure, même si elle passe par notre cerveau comme les ondes dans une radio.

Ils donnent comme "preuve" que si on détruit une partie du cerveau, les fonctions qui lui sont associées disparaissent. Mais comme le rappelle régulièrement Turquoise dans un autre forum, ce n'est pas parce que la radio est cassée que les ondes n'existent plus...
Ils ont simplement prouvé que chaque partie du cerveau a une fonction déterminée.
avatar
Leela

Messages : 213
Date d'inscription : 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: conscience et science

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum