Où se situe la mémoire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Où se situe la mémoire ?

Message  Leela le Ven 31 Aoû 2012 - 11:17

Mémoire de notre expérience personnelle, mémoire des expériences de nos ascendants, mémoire de l'Univers...

Est-elle du domaine physique et attachée à lui, ou aussi d'un niveau "spirituel", ou les deux ? (Je n'aime pas le mot "spirituel", mais je ne trouve pas mieux)

Des chercheurs d'Harvard ont réussi à stocker 700.000 gigaoctets de données dans quelques microgrammes... d'ADN.
lien: comm*ntcamarche.net/news/5860348-la-molecule-d-adn-va-t-elle-remplacer-les-disques-dur
(mettez un e à la place du *: je ne peux pas encore poster de liens)

Article plus détaillé ici: biofutur.com/L-ADN-l-avenir-du-stockag*-de-donnees

Evidemment, le fait qu'on puisse y stocker des données ne prouve pas que l'ADN contiendrait la mémoire akashique...
avatar
Leela

Messages : 213
Date d'inscription : 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  patanjali le Dim 2 Sep 2012 - 7:17

Je ne peux pas savoir ce que représentent les gigaoctets stockés dans ADN par les chercheurs de Harvard. Est-ce qu'ils ont un sens, une cohérence ou n'est-ce qu'un amas de bits incohérent qui ne contient aucun sens? Je reste réservé par rapport à ce genre de communiqués sensationnels.

Les tentatives américaines de créer des robots intelligents ou des "zombies philosophiques" me laissent très sceptiques.

La mémoire de l'homme individuel me parait être globale, partagée par toutes les cellules à travers le réseau complexe du système nerveux et du système des méridiens d'acupuncture. Le fonctionnement en réseau semble être prioritaire à la localisation cérébrale puisque des lésions accidentelles peuvent provoquer une amnésie.

La mémoire collective ou "inconscient collectif" est plus difficile à expliquer. Soit elle circule dans la noosphère comme forme d'ondes mophiques, soit elle est imprégnée dans la matière même inorganique mais complexe comme les sédiments géologiques qui contiennent de toute manière une mémoire paléontologique. Je pencherais pour l'hypothèse que les deux sont liés: ondes morphiques et structures matérielles organiques ou inorganiques.

avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  turquoise le Dim 2 Sep 2012 - 9:45

Imprégnation plutôt que localisation, ça parait plus logique, en effet et on pense aux champs morphiques .
Par ailleurs, les recherches cybernétiques se révélant opératives, prouveraient la réalité de ces champs sans localité : on aurait juste trouvé des récepteurs adaptés.
avatar
turquoise

Messages : 75
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 92
Localisation : pied du Canigou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Quasi-cristal le Mar 28 Mai 2013 - 21:12

resurgence a écrit:Je ne peux pas savoir ce que représentent les gigaoctets stockés dans ADN par les chercheurs de Harvard. Est-ce qu'ils ont un sens, une cohérence ou n'est-ce qu'un amas de bits incohérent qui ne contient aucun sens? Je reste réservé par rapport à ce genre de communiqués sensationnels.

" Bien que le système à quatre bases crée une puissance de compression inégalée, les auteurs de l’article ont préféré se limiter au code binaire afin de restreindre les erreurs. Ainsi, les bases A et C représentaient 0 tandis que G et T valaient 1."

Je pense surtout que ça va intéresser les agences de contre espionnage car tout nouveau type complexe de cryptage de l'information est bon pour garder certaines données secrètes.


Les tentatives américaines de créer des robots intelligents ou des "zombies philosophiques" me laissent très sceptiques.

Moi ça me fait peur comme le système skynet dans terminator dont la firme avait ce logo


"Skynet is a family of military satellites, now operated by Astrium Services on behalf of the UK Ministry of Defence"
http://en.wikipedia.org/wiki/Skynet_%28satellite%29


La mémoire de l'homme individuel me parait être globale, partagée par toutes les cellules à travers le réseau complexe du système nerveux et du système des méridiens d'acupuncture. Le fonctionnement en réseau semble être prioritaire à la localisation cérébrale puisque des lésions accidentelles peuvent provoquer une amnésie.

La mémoire collective ou "inconscient collectif" est plus difficile à expliquer. Soit elle circule dans la noosphère comme forme d'ondes morphiques, soit elle est imprégnée dans la matière même inorganique mais complexe comme les sédiments géologiques qui contiennent de toute manière une mémoire paléontologique. Je pencherais pour l'hypothèse que les deux sont liés: ondes morphiques et structures matérielles organiques ou inorganiques.

Sans doute puisque tout est lié. Enfin dans ce qui est de l'ordre du naturel des choses.
"mémoire collective ou "inconscient collectif""
Là aussi certains veulent en faire des boules de cristal moderne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_Bot

Pour ma part si l'inconscient collectif est réel il est sans doute cauchemardesque. Loin de moi de me référer à la pseudo science de Freud pour le penser. Il suffit de regarder le monde humain comme il est aujourd'hui. Enfin si il existe j'espère qu'il y a un balayage de nettoyage pour en enlever la crasse. Ou que la crasse n'a que peu de valeur effective dans un champ théorique qui aurait à s'en nourrir. Sujet métaphysique, à savoir si il y a polarité aussi dans cette mystique théorique, et donc un "champ des cauchemars humains" nourrissant un champs spécifique en opposition à un autre. Je laisse ces questions généralement aux sectes du new-age qui sont pour moi la véritable "nébuleuse" de ce millénaire bien avant Al-Qaida.
Un marché $$ énorme, comme celui des astrologues.

Quasi-cristal

Messages : 14
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : satellite inconnu cherchez pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  patanjali le Mer 29 Mai 2013 - 14:53

L'inconscient collectif et les archétypes, une prédisposition quasi génétique (à mon avis), appartiennent à Jung et non pas à Freud ou au new age.
Jung distingue l'inconscient personnel (matériaux refoulés, éléments qui appartiennent à la vie du sujet mais qui sont passés provisoirement en dessous du seuil de la conscience) et l'inconscient collectif, commun à l'ensemble des hommes. Les archétypes qui sous tendent l'inconscient collectif ne sont pas des représentations héritées, mais des structures préformées de notre psychisme capables d'animer les matériaux qui composent la vie d'un individu.
http://www.cgjung.net/oeuvre/dialectique.htm
Je les ccomprends comme une racine quasi génétique liée à un un champ d'ondes (holomouvement de David Bohm ou champ morphique de Sheldrake). La mémoire inconsciiente, potentielle, devient consciente actuelle par interférence avec le vécu (synchronicités).
avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Quasi-cristal le Jeu 30 Mai 2013 - 0:10

Je comprends ton point de vue.

L'inconscient collectif et les archétypes, une prédisposition quasi génétique (à mon avis), appartiennent à Jung et non pas à Freud ou au new age.

Oui c'est important de le rappeler, mais la découverte de choses qui seraient si omniprésentes appartiennent-elles réellement à quelqu'un ?, sans rapport ou presque pour la "synchronicités" cela n'appartient pas qu'à Jung* non plus j'y reviendrais...(semble concerner uniquement des événements simultanés, mais J. dit "synchronicité n'est pas synchronisme, et peut concerner des événements à des moments différents.")

donc "appartiennent à Jung et non pas à Freud ou au new age"
(C'est du lourd la dialectique, le verbe et sa puissance c'est encore à double tranchant.)
J'aurais du préciser qu'il y a des concepts de bases (intellectuels) oui mais quant on entend ces "concepts" récupérés par des mouvements (sacrément louches pour certains) je préfère rester calmement les pieds sur terre sans trop m'aventurer dans des champs d'invisibilités théoriques qui sont parfois décrit avec des mots sans élégances. C'est comme pour tout il y a la bonne et la mauvaise cuisine. Mais une bonne cuisine peut aussi tuer, il y a des allergies de toutes sortes.
Je pense que la vision théorique de "l'inconscient collectif" amalgamé dans une "Entité" (dixit New-Age, http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/entite ) est une chose très lointaine de Jung (que je n'ai d'ailleurs pas lu directement mais je conçois un peu le truc. Etre un "occidental" n'aide pas forcément à comprendre ces sujets mais je pense que tu sais tout ça.)

"holomouvement de David Bohm", je connais pas l'homme, je crois pas en tout cas.

Lui je vois un peu mieux, ces derniers temps je l'ai revu en tout cas:
"champ morphique de Sheldrake",
Panel: Electricity of Life - Part 1 | EU 2013
http://www.youtube.com/watch?v=IwMWTD-nyck&list=UUvHqXK_Hz79tjqRosK4tWYA&index=5
Rupert Sheldrake on the TED controversy
http://www.thunderbolts.info/wp/2013/05/19/rupert-sheldrake-on-the-ted-controversy
Le sujet censuré par TED, quel dommage !.

"collectif et les archétypes, prédisposition quasi génétique"


"quasi" Wink Oui sujet impossible à trancher avec un couteau de cuisine. C'est pour moi un sujet qui me rappel Kammerer, "gènes acquis ou innés ?" Sauf que là c'est encore pire puisqu'il est question d'"idées fondatrices" impalpables.
C'est comme avoir un miroir qui n'inverserait pas l'image de notre reflet, on se rapproche de chose très bizarre.

La mémoire inconsciiente, potentielle, devient consciente actuelle par interférence avec le vécu (synchronicités).

Je comprends dans quel sens le mot "synchronicités" est ici utilisé. Mais ça ne m'empêcha pas de faire un peu de "hors sujet" plus haut, de développer un peu les choses sur ce sujet, surtout quand tu nommes Sheldrake. Kammerer parlait lui de "loi de sérialité" mais Jung à préférer inventer sa propre formule et ne pas reprendre celle de Kammerer.
K. était franc-maçon (j'aimerais avoir plus de sources qui le confirmerait) vous le sauriez pour Jung ?


J'imagine peut être que la question de Leela "Où se situe la mémoire ?" peut avoir un rapport avec cette "synchronicité".
Leela n'a pas demandé "qu'est ce que la mémoire ?" mais demander "où" nous met quand même dans de beau drap, encore plus si la notre circulait dans "l'invisible". J'espère ne pas trop embrouiller le sujet. scratch


*
"Il s'agit ici de chose dont on ne parle qu'à vois basse de peur de les exposer à des ricanements sans réflexion. J'ai constaté très souvent avec surprise combien de gens ont eu des expériences de ce genre et combien ils chérissent leurs souvenirs de l'inexplicable." Jung (1960)



Dernière édition par Quasi-cristal le Ven 31 Mai 2013 - 0:01, édité 2 fois

Quasi-cristal

Messages : 14
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : satellite inconnu cherchez pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  patanjali le Jeu 30 Mai 2013 - 16:18

@ Quasi-cristal

Nous n'avons sans doute pas les mêmes références. Mais ce sont justement les approches diverses qui rendent le dialogue intéressant et constructif.
Je n'ai pas de sympathie particulière pour le new age. Ils ont des idées valables mais unilatérales de la conscience. Le new age est la réaction spiritualiste extrémiste à un matérialisme scientifique extrémiste. Les deux sont des utopies.
Comme tu le dis, il faut garder les pieds sur terre. Mais si l'on ne voit que la terre on est unilatéralement matérialiste. L'homme est né de la Terre et du Ciel comme le décrivent les cosmologies traditionnelles chinoise, égyptienne, celtiques ou nordiques etc.
Or c'est aussi par l'étude des philosophies orientales ou d'autres philosophies extra-européennes, telles que les chamanismes, confrontées à ses propres expériences, que Jung est parvenu à sa conception de l'inconscient individuel, différent de celui de Freud, et qu'il considérait enraciné dans l'inconscient collectif.

Le "holomouvement" de Bohm n'est rien d'autre que le hologramme, la hiérarchie systémique organisée selon le principe fractal, mais expliquée au niveau des champs énergétiques imbriqués (il utilisait le terme implicated). C'est une explication physique aux champs morphiques de Sheldrake. Tes liens pour Sheldrake, je ne les ai pas lus car je ne regarde que rarement les conférences vidéo en raison d'un problème d'audition. Sheldrake, je l'ai entendu en personne lors d'une conférence (quand j'entendais encore suffisamment Laughing ) et j'ai lu son livre. Je n'ai pas trouvé ce que signifie TED pour l'organisation qui l'a censuré.

Le nom de Kammerer ne m'était pas connu. J'ai donc appris par Google que Kammerer défendait "l'hérédité des caractères acquis," comme Lamarck. A ma connaissance, la recherche évolue dans ce sens puisque les recombinaisons de l'ADN sont connues et le principe est rendu encore plus évident par la recherche des biophotons de Popp selon qui seul le 5% de l'ADN est constitué de gènes de structure alors que le reste "redondant" , inutile pour les évolutionnistes, sert selon Popp d'antenne de réception / émission d'ondes électrromagnétiques de l'environnement. De là à faire participer les gamètes aux modifications des cellules somatiques, il n'y a plus que le pas du champ énergétique à franchir.
La mémoire génétique est stable quand l'environnement est stable et elle change rapidement quand l'environnement change. C'est pourquoi les paléontologues ont constaté que des espèces comme les dinosaures pouvaient rester inchangées pendant des centaines de millions d'années et brusquement disparaître lors d'un cataclysmes, pour être rapidement remplacées par de nouvelles espèces sans forme intermédiaire. Les mémoires génétiques évoluent avec l'environnement et les gènes ne sont stables que si l'environnement est stable.
Il faudra bien que la théorie de l'évolution évolue elle-même. Beaucoup de conceptions fausses ou figées devront revenir à des conceptions de chercheurs du 19ème siècle, antérieures aux interprétations insensées et matérialistes d'Einstein.

En biologie, on admet le principe que toute structure correspond à une fonction. Toute structure complexe est un ensemble complexe d'informations à l'état potentiel: une mémoire. Celle-ci est activée par résonance avec des énergies vibratoires. La résonance par synchronisation ou corrélation de phase des vibrations de l'onde et du récepteur est le "ressenti".
Jung a donné le nom "synchronicité" a des coïncidences imprévisibles. Mais toute prise de conscience est une forme de synchronisation. Puisque les ondes électromagnétiques sont omniprésentes et se propagent à la vitesse de la lumière, je ne vois aucun problème à admettre des champs morphiques. Les expériences de synchronismes dans la recherche, quand plusieurs chercheurs ne communiquant pas entre eux font simultanément la même découverte, sont bien connues. Il faut donc bien que quelque chose d'inconscient soit à l'origine de ces phénomènes appelés "paranormaux "qui sont néanmoins des faits d'observation, que la science renie seulement parce qu'ils n'entrent pas dans le cadre de leurs théories

Pour moi, la connaissance n'est pas autre chose qu'une forme évoluée, hyperspécialisée, de l'auto-organisation universelle. Elle implique:
  • une structure, cause matérielle: la mémoire ( principalement le cerveau)
  • une énergie ou cause efficiente: activité mentale affective ou intellectuelle (les vibration venant des organes des sens, de la mémoire, ou directement du champ morphique, sixième sens)
  • une interférence, cause formelle ou finale: le sens ou "ressenti qui émerge de l'interférence des deux précédents

Le sens qui émerge de l'interférence fait partie de cette réalité non-quantifiable, indéfinissable, inimaginable, qu'on appelle esprit et qui est immanent à l'univers.

Pour répondre au sujet, je dirais que la mémoire est liée à la structure. Chez l'homme à la structure du cerveau mais pas seulement, car le cerveau est relié à tout le reste du corps et comme ex-acupuncteur j'en sais quelque chose à propos d'anciennes cicatrices qui sont des mémoires qu'on appelle "champs perturbateurs". – Les mémoires sont liées à l'ensemble de la structure de l'homme centrée au cerveau. Mais la complexité de cette structure et de celle du cerveau est vaste. Il est aussi illusoire de chercher une localisation spécifique pour une mémoire définie que de chercher une localisation cérébrale pour une fonction, une connaissance ou un sens définis.
avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Quasi-cristal le Ven 31 Mai 2013 - 0:31

Bravo, ton texte est très bon. Il y a des choses que je comprends moi même mais que je suis incapable d'écrire, j'ai souvent eu cette impression quand je lisais Guénon, et encore je l'ais très peu lu et il y a des passages qui m'asphyxient complètement.
Pour le TED conférence j'ai fait une réédition le lien y est maintenant dans le premier message. En fait Sheldrake a eu des problèmes avec "l'orthodoxie" athéiste et leurs généraux trois étoiles. Cela a fait un mini scandale vue cette censure de la vidéo de Sheldrake qui n'est plus disponible sur le site officiel de TED. Bon le reste je m'y suis pas intéressé, ils ont eu (la web communauté) un débat pendent x temps puis je constate que la censure EST et restera.
On retombe toujours sur les mêmes dans ces cas de figure et j'ai déjà eu ma dose dans le passé sur ces questions qui touchent à ton propos "évolution or not to be ?"
Je n'en dirais pas plus ton texte est nickel chrome "Le new age est la réaction spiritualiste extrémiste à un matérialisme scientifique extrémiste." La question étant générale peut-on d'ailleurs éviter ce genre de problème ? Lutter contre ces polarisations c'est comme s'offrir en sacrifice au marteau et à l'enclume. Ouvrons nos parapluies quand le ciel nous tombe dessus.

Ravissant en tout cas que de te lire, que les nuages noirs s'écartent face à la foudre. Wink "Les visages pâles viennent juste de comprendre comment faire la pluie mais ils ne savent toujours pas danser." channeling de quasi-cristal avec Sitting Bull. Wink


Quasi-cristal

Messages : 14
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : satellite inconnu cherchez pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Quasi-cristal le Lun 3 Juin 2013 - 5:26


Je vous pose juste cette page wiki, concernant l'inconscient collectif et les archétypes... Il y a peut être du bon à trouver chez ce Mr. A+
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Durand

Quasi-cristal

Messages : 14
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : satellite inconnu cherchez pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  patanjali le Lun 3 Juin 2013 - 14:26

A mon sens, Gilbert Durand, tel qu'il est cité par wiki, ne fait que répéter ce que Carl Gustav Jung a exprimé, mais dans un langage châtié de spécialiste en anthropologie:
L’assemblage dans la structure mystique du régime nocturne se fait sous la conduite d’une logique de similitude ou homéologie, et d’analogie. Dans le régime diurne, les images se regroupent entre elles selon des principe d’identités, ou se repoussent par contradiction ou exclusion.
On pourrait dire plus simplement que, par ses symbolismes et analogies, le subconscient (nocturne) exprime des relations qui unissent alors que par ses définitions et distinctions, l'activité consciente (diurne) désigne ce qui sépare.
Mais l'inconscient collectf ou l'esprit sont encore autre chose. (v. shéma des trois niveaux de la connaissance). On ne peut pas séparer mémoire, logique, connaissance et conscience.

Je souris de ce passage souligné par wiki qui exige une référence:
Ainsi, l'origine de l'imaginaire est une réponse à l'angoisse existentielle liée à l'expérience "négative" du "Temps". L'être humain sait qu'il mourra un jour car le Temps le fait passer de la naissance à la mort. De cette angoisse existentielle et universelle naîtrait l'imaginaire.[réf. nécessaire]
En effet, la référence ne saurait être que religieuse. Ce sont les religions qui entretiennent l'angoisse existentielle.
Les religions d'origine abrahamique l'entretiennent avec la légende d'Adam et Eve, du fruit défendu, le péché originel, et avec le Jugement dernier.
Certaines religions indiennes l'entretiennent avec le dogme du karma et de la réincarnation. Le bouddhisme en a été contaminé tardivement; alors même que le Bouddha n'a enseigné qu'une chose: que l'origine de la souffrance et angoisse existentielle est dans la croyance à l'existence permanente du Moi.
avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Quasi-cristal le Sam 15 Juin 2013 - 17:53

Salutation à vous tous.

Je vous mets la vidéo censurée par TED vue que j'en est parlé un peu avant. http://w41k.com/81379
Rupert Sheldrake : L'illusion de la Science (traduit par l'INREES)


Quasi-cristal

Messages : 14
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : satellite inconnu cherchez pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où se situe la mémoire ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum