Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  améthyste le Dim 16 Aoû 2015 - 18:29

Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Il s'agit d'une tentative d'explication sur la raison pour laquelle nous avons chez les humains ,je précise "chez les humains": Cela demande une précision de faire la différence entre les humains d'une part et les animaux, mais là je ne suis pas en mesure de le faire ici de sorte que mon hypothèse pose déjà ce problème dans sa tentative d'explication et cela j'en conviens,  bref donc je disais la raison pour laquelle  nous avons chez les humains, cinq sens et aussi d'une tentative de répondre à la question de combien de sens aurions nous si nous serions des êtres humains quadridimensionnels et non tridimensionnels.


Eévidemment je ne peux pas le prouver (sinon je posterai ce topic ailleurs) Alors selon moi et cela en l'affirmant sans l'espèce d'un début de preuve, pourquoi aurions nous cinq sens ?  l'ouie, le goût, le touché, l'odorat, la vue  ?


Déjà il ne faudrai pas se laisser berner (ou bercer) , j'essaye d'expliquer mais mon explication est indémontrable.


Au XIXème siècle Auguste Bravais a définit pour tout cristal (donc objets tridimensionnels) les 14 types de réseaux cristallins parmi lesquels chacun correspond.

Il a aussi répertorié 5 types de réseau pour des cristaux hypothétiques bidimensionnels.

Si je considère qu'un être humain est un corps qui se fait paraître comme étant un cristal alors la part de lui qui est "invisible" est son propre corps tridimensionnel seul.


Aparaît "visible" que uniquement la surface des choses dans notre monde et l'idée ici est de considérer que c'est la surface d'un être (être : non pas dans le sens philosophique mais au sens usuel)  qui constitue le cristal que l'on "voit" chez lui et ce que l'on voit chez l'être c'est le cristal.

par conséquent chez nous êtres humains nous serions "constitués" de cinq cristaux :

Selon les classifications de d'Auguste Bravais

l'ouie qui serait un cristal monoclinique

le goût et le touché seraient deux cristaux orthorhombiques l'un primitif pour le goût et l'autre centré pour le touché

l'odorat serait un cristal tétragonal

la vue serait un cristal hexagonal

Si je pose l'idée qu'un monde tridimensionnel est le monde le plus simple dans lequel des êtres humains (voir la remarque faite au début ) puissent vivre alors rien empêche à priori que des êtres humains dans un monde quadridimensionnel existent dans un tel monde et reprenant mon idée alors possèderaient quatorze (14) sens bien évidemment différents de nous mais dont dix(10) d'entre eux sont comparables selon :

deux "ouie" de types différents mais qu'ici on nomme "ouie"

un pour le "goût"

trois pour le "touché" de types différents

deux pour "l'odorat" de types différents

deux pour la "vue" de types différents

... quatre autres sens inconnaissables au sens que l'on ne puisse même pas les comparer avec les nôtres

Les êtres humains  vivants dans des espaces supérieurs à quatre, possédants encore plus de "sens", et cela en procédant selon le même principe que je viens de donner


Toutefois je ne me suis arrêté ici qu'à l'espace quadridimensionnel.
avatar
améthyste

Messages : 73
Date d'inscription : 31/01/2015
Localisation : secteur est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  patanjali le Lun 17 Aoû 2015 - 8:38

améthyste a écrit:Si je considère qu'un être humain est un corps qui se fait paraître comme étant un cristal alors la part de lui qui est "invisible" est son propre corps tridimensionnel seul.
Aparaît "visible" que uniquement la surface des choses dans notre monde et l'idée ici est de considérer que c'est la surface d'un être (être : non pas dans le sens philosophique mais au sens usuel) qui constitue le cristal que l'on "voit" chez lui et ce que l'on voit chez l'être c'est le cristal.
Distinction très intéressante.
Elle est analogue à l’ontologie d’Aristote qui distinguait la "substance", principe d’existence métaphysique invisible et les "accidents" qui sont les propriétés diverses et variables perceptibles par les sens.

par conséquent chez nous êtres humains nous serions "constitués" de cinq cristaux :
C’est une hypothèse intéressante qu’il reste à prouver, ou un postulat mais dont je ne vois pas de raison a priori. Il reste la possibilité de la démontrer a posteriori par ses conséquences, mais en tenant compte de tous les récepteurs sensoriels que connaît la physiologie :
deux "ouie" de types différents mais qu'ici on nomme "ouïe"
L’oreille interne comprend l’ouïe proprement dite et le sens de l’équilibre
un pour le "goût"
trois pour le "touché" de types différents
La peau a des récepteurs pour le toucher, pour le sens thermique, et pour la douleur
deux pour la "vue" de types différents
un pour les couleurs, un pour la luminosité (noir/blanc)
... quatre autres sens inconnaissables au sens que l'on ne puisse même pas les comparer avec les nôtres
Il existe d’autres sens internes plus ou moins inconscients liés à la coordination cérébrale comme par exemple le sens proprioceptif qui indique la position des membres ; d’autres sens sont liés au fonctionnement des viscères ou de la circulation ; et il y a ce qu’on appelle sixième sens.

A mon avis il n’est pas nécessaire de chercher d’autres humains, d’autres mondes, d’autres, dimensions pour expliquer les « accidents » aspects perceptibles sensoriels et superficiels de notre monde. Les "quatre dimensions" ou les "n dimensions" servent à formaliser les "accidents" multiples et variables qui forment la surface perceptible.

Ce qui m’intéresse, ce sont les trois dimensions qui forment la « substance », la structure intelligible.
Je pense que Kant avait raison en concevant (comme Descartes) qu’il y a un fondement inné de la connaissance, existant "a priori", dont font partie l’espace et le temps. La troisième dimension qui résulte de leur produit vectoriel, comprend la vitesse ou sa dérivée, l’accélération et son inverse, l’inertie.
De là viennent les définitions des trois unités fondamentales de la physique : mètre, seconde et kilogramme..

Je conçois le sens intelligible des trois paramètres comme des antagonismes:
Unité - multiplicité ou Continuité –Discontinuité pour l’Espace.
Détermination –Indétermination ou Passé – Futur pour le Temps irréversible.
Accélération – Décélération ou Force – Inertie pour la Matière.

avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  améthyste le Lun 17 Aoû 2015 - 10:50

Merci Resurgence

Il ne s'agit pas de rechercher des êtres d'autres dimensions

"ce qui est en haut est comme ce qui est en bas mais d'une autre manière"

on en arrive donc à quatorze sens

Vous avez donc détaillé tout cela à notre niveau

le sens de ce qui est son corps et ce qui ne l'est pas
le sens de l'unité et de la multiplicité
le sens du continue et du discontinu
le sens de l'indéfini et du défini

le sens qui détecte le son et le sens de l'équilibre pour l'ouie
le sens thermique, le sens mécanique et le sens de la douleur pour le touché
le sens de la couleur et le sens de la luminosité pour la vue
le sens goût pour détecter les bases et le sens du goût pour détecter les acides
et enfin l'odorat
avatar
améthyste

Messages : 73
Date d'inscription : 31/01/2015
Localisation : secteur est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  Freya le Lun 17 Aoû 2015 - 11:37

Voici mes réflexions sur ce sujet fort intéressant :
Les cristaux sont des systèmes d’énergie précis et structurés en formes géométriques en parfaite harmonie. Donc, si de l’énergie est mise dans un cristal, il la tiendra sous contrôle et émettra une quantité égale d’énergie, tel un miroir, sans déviation ni distorsion.
Tenu en main, un cristal peut entrer en harmonie avec notre champ vibratoire et certains Hommes Médecine amérindiens, s’en servent pour réaligner le champ vibratoire par rapport au corps, car il arrive lors de maladie ou d’accident, que celui-ci ne soit plus parfaitement aligné avec le corps.
Cependant, avant de se servir de la sorte d’un cristal, il faut le programmer. En conséquent, si nous, les êtres humains, serions effectivement composés de cinq cristaux, ces cristaux seraient donc  programmés, raison pour laquelle, en cas de maladie ou d’accident, le cristal de l’Homme Médecine  doit être programmé pour un cristal donné de notre corps.
avatar
Freya

Messages : 886
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  patanjali le Lun 17 Aoû 2015 - 15:23

amélthyste a écrit:le sens de ce qui est son corps et ce qui ne l'est pas
le sens de l'unité et de la multiplicité
le sens du continue et du discontinu
le sens de l'indéfini et du défini
Si tu opposes le corps comme centre à ce qui est à l’extérieur, tu parles de l’espace. De même  que un et multiple, ou continu et discontinu expriment le sens de l’espace
Si par corps tu entends matière, il faut l’opposer à l’énergie et cet antagonisme complète avec espace et temps la trilogie matière (kg) espace(mètre) temps (seconde)

***

Freya a écrit:Les cristaux sont des systèmes d’énergie précis et structurés en formes géométriques en parfaite harmonie.
En effet, La matière ou cristal est une structure de l’espace formée de point oscillateurs (atomes) et d’ondes stationnaires qui les relient. Il n’y a pas de matière sans énergie, pas de particules sans ondes.

***

Descartes a dit  que le bon sens est la chose la mieux répandue au monde et a précisé qu’il est égal pour tous les hommes. Il a aussi défini l’espace par les trois coordonnées dites cartésiennes.
Ce matin j’ai taillé ma haie d’ifs. Tout en prenant le risque (malgré mes presque  80 ans) de monter sur mon échelle, j’ai réfléchi au sens ou non-sens des trois dimensions de l’espace. Mon bon sens m’a dit qu’effectivement ma haie a une longueur x, une largeur y et une hauteur z. Mais ce sont les mesures de l’objet ‘haie’  selon la méthode de Descartes et non pas une définition de ce qu’est l’espace. Et ces coordonnées émergent d’un point central ou point d’observation, l’endroit d’où l’on mesure. Il faut donc quatre points pour définir trois coordonnées.
J’ai donc conclu que les trois coordonnées cartésiennes (ou les coordonnées sphériques) sont des référentiels pour définir la forme et dimension d’objets mais qu’elles ne définissent pas cette unité qu’est  l’espace.

***

En écoutant Prigogine, les mouvements fondamentaux de la nature sont des diffusions sphériques comme la chaleur ou la propagation d’ondes,  et les trajectoires de la mécanique sont des exceptions ou limites telles que les interférences d’ondes. Du point de vue dynamique, l’espace n’aurait donc qu’une dimension, le rayon, et deux sens opposés, les sens centripète et centrifuge.

***

Pour les pythagoriciens, l’espace est l’univers et l’Un. Il a la dimension zéro
Le deux est la ligne ou relation entre deux points (centre et périphérie), Le trois définit la surface, de dimension  3. Enfin le quatre définit le volume, la dimension et l’emplacement de l’objet, de ma haie.

Selon l’interprétation de Nicolas de Cues, les trois premiers nombres représentent une trilogie de principes universels abstraits (la "substance"). Le quatre représente le principe premier des objets concrets, manifestés, observables et mesurables (les "accidents") Il est le premier d’une nouvelle trilogie de dizaines (10,20,30). Le quatre signifie aussi les quatre éléments, quatre qualités premières perceptibles, autrement dit les accidents ou propriétés issus de la trilogie de la substance ou principes d'existence..

A partir du quatre, les nombres peuvent évidemment être ainsi augmentés exponentiellement par puissances de dix représentant cependant des rapports complexes des premiers et représentant des aspects particuiers, superficiels ou accidentels … et on peut les appeler "dimensions".
avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de ... sur la personne d'Auguste Bravais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum