A propos du Discours de la Méthode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos du Discours de la Méthode

Message  patanjali le Sam 25 Aoû 2012 - 17:13

En 1637, Descartes publia le Discours de la méthode qui contient son explication de la méthode scientifique, c'est-à-dire, une démarche à suivre par étapes afin de parvenir à une vérité. En interprétant sa démarche, elle peut être divisée en quatre étapes :
1. Objet évident (sujet de l'étude ; problème à résoudre & hypothèses)
2. Diviser le plus possible
3. Recomposer
4. Réviser (vue globale ; confirmer ou réfuter hypothèses)
(wikipedia)
Le point 1 est l'observation de l'objet, c'est par évidence le premier pas vers la connaissance.
Le point 2, la division de l'objet en parties est ce qu'on appelle méthode analytique ou réductionniste, c'est-à-dire la réduction de l'ensemble à la somme de ses parties composantes.
Le point 3, recomposer, consiste à formuler une hypothèse qui explique les relations entre les parties qui en font un ensemble. Cette hypothèse peut souvent être formulée par les mathématiques en physique mais rarement en biologie.
Le point 4, la confirmation ou réfutation, repose sur l'expérimentation.
Il est utile de revenir sur cette définition de la méthode par Descartes, car elle n'est plus entièrement respectée.

On entend souvent dire que la science repose sur l'expérimentation, c'est mettre la charrue avant les bœufs, car pour concevoir une expérience, il faut d'abord concevoir une hypothèse. Aujourd'hui les hypothèses découlent en physique principalement de théories mathématiques. L'analyse mathématique a remplacé l'observation à tel point que certains n'hésitent pas à affirment que les mathématiques constituent la réallité. Quant à l'objet observé (ou plutôt sa mesure), il devient "une observable", une entité mathématique que wiki définit ainsi:" Une observable est formalisée mathématiquement par un opérateur agissant sur les vecteurs d'un espace de Hilbert " . Shocked
La méthode scientifique moderne est très loin de respecter les démarches de la connaissance de Descartes, surtout si l'on considère le point 3 qui consiste à imaginer, comment l'ensemble des parties peut être réuni et fonctionner comme un tout. Cette démarche est systémique, elle consiste à imaginer les relations ou interactions qui organisent un ensemble.

Selon l'approche systémique, la somme des parties n'explique pas l'ensemble. Ce sont les relations entre les parties qui expliquent le tout et ses propriétés. La connaissance ne progresse pas par une suite mathématique déterministe mais par bonds de l'imagination du chercheur où l'intuition imagine les relations, en général sous formes géométriques symboliques, avant de les formuler mathématiquement.

Pour bien utiliser notre intuition et comprendre, il importe d'avoir recours à l'imagination et de revenir à cet adage platonicien « Que nul n'entre s'il n'est géomètre ». Mais ceci conduit à un autre sujet plus physique que logique.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos du Discours de la Méthode

Message  patanjali le Dim 26 Aoû 2012 - 7:11

Il faut remarquer que les points 2 et 3 de la méthode de Descartes, diviser puis recomposer, correspondent à la pratique de l'alchimie.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos du Discours de la Méthode

Message  turquoise le Mar 28 Aoû 2012 - 8:52

synthèse nécessaire suivant l'analyse, mais trop souvent amputée par le parti pris de l'analyste qui refuse les nouvelles hypothèses qui émergent de son analyse , par rejet de ... l'hyper-thèse ?
avatar
turquoise

Messages : 75
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 92
Localisation : pied du Canigou

Revenir en haut Aller en bas

La métaphysique, racine de toute connaissance

Message  patanjali le Dim 25 Nov 2012 - 10:53

René Descartes a écrit:

" Toute la philosophie est comme un arbre dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences,  qui se réduisent à trois principales que sont la médecine, la mécanique et la morale qui est l'ultime niveau de sagesse"

En écrivant "cogito ergo sum", "je pense donc je suis", ce philosophe et scientifique entre Renaissance et Siècle des Lumières, connaissant le néoplatonisme, ne signifiait donc pas une séparation des choses de la matière et des choses de l'esprit, comme on l'interprète aujourd'hui, mais leur complémentarité.

Physique et métaphysique se sont toujours influencées réciproquement. L'empirisme et la mécanique de Newton ont  été à l'origine du positivisme et du matérialisme attribué à tort à Descartes sous le nom de cartésianisme .
Par réaction au rationalisme scientifique, la relativité sert aujourd'hui de prétexte à des ésotérismes relativistes proches du solipsisme ou de l'agnosticisme.

Il est grand temps de retrouver les racines métaphysiques de toute connaissance, bien connues des cosmologies antiques, la voie du milieu entre utopies matérialistes et utopies mystiques .
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos du Discours de la Méthode

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum