Balade onirique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Balade onirique

Message  Golem le Mer 27 Avr 2016 - 19:50



Le rêve qui m'a fait.



Je marchais au plafond en levant les bras vers le bas
Je tentais de rattraper mon chapeau qui s'envola
Souvenez-vous que j'aime
L'échanson du Golem
Mon ami n'est pas moi qui des animaux est le Roi
Il dit tes pensées ont fuies avec ce qui n'est plus là

Ma tête découverte se vidait
Pendant que mes souvenirs s’effaçaient
C'était un entre temps où mon nom s’éloignait de moi
L'ami Léo dit en lui-même
Les choses ne sont plus les mêmes
Le mon nom sur l’étiquette
Comme du vent dans ma tête
Mon chapeau qui s’envola

C’était ainsi pour ça
Que là commença
De chercher du couvre chef
Pour que mon Léo le greffe

L'ombre jadis sise sur mon faîte
S'était enfuie pour suivre un passant
Se posa au dessus de sa tête
Exportant mes rêveries concrètes
Désorganisant mes organes en exposant
L'implosion de toutes mes sécrétions d'antan

Assisté de Léo
Je descendis d'en haut
Inversant le déhanchement de ma démarche
En rasant le mur je plongeais résolument
Puis à terre sans peine je pris pied
Mon pas saccadé marchait comme un patriarche
En suivant la piste laissée par le passant
Priant pour qu'il se laisse rattraper

En arrivant chez lui
Mon bien il me rendit
Mais le dedans de sa tête avait enflé
Il gardait ma science pour la propager




Dernière édition par Golem le Ven 29 Avr 2016 - 14:46, édité 1 fois
avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Freya le Jeu 28 Avr 2016 - 7:16

 Est-il de toi ce poème Golem ?
avatar
Freya

Messages : 883
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Jeu 28 Avr 2016 - 12:57

Oui ce poème est de moi.

Je me rends compte qu'il y a une rime solitaire, le vers qui fini par "mes souvenirs s'effaçaient" contient une rime interne mais ne rime avec aucun autre vers, j'aurais du le couper en deux.

Le thème du chapeau qui transmet des pensées vient de l'épilogue du roman "le Golem" de Gustav Meyrink.
La photo représente la statue "Kafka et le Golem" située à Prague.
avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Ven 29 Avr 2016 - 11:56



L'Un Visible

Une eau dansante est ma matrice,
c’est celle où j’ai été formé,
mon esprit blanc et ma tutrice,
le réservoir de mes pensées,
mon essence et mon élément,
la venue de ma vie sans trêve,
là ou je puise assurément
l’inspiration de tous mes rêves.

Sur l’eau je marche et je navigue,
mon sillage derrière la digue
trace de secrètes intrigues.
Ma vue regarde de là bas
mon esprit lancé ici-bas
qui voit ici et au-delà.

Comme une lune pour la terre,
je suis une ombre de lumière
devenant ce qui doit se faire.
Je suis une bulle liquide,
un frêle arrangement de fluides,
symétrie de bases et d’acides.

Je suis fait d’eau je suis plein d’air.
Je reflète sur ma surface
les milles couleurs de la chair
dans des milliards d’idées fugaces.
Je suis plein de vide et pourtant
je peux être élu d’un destin
planétaire et retentissant.

C’est ainsi,
c'est la vie,
je suis humain.

    Golem


avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Freya le Ven 29 Avr 2016 - 12:47

Golem a écrit:Oui ce poème est de moi.

Je me rends compte qu'il y a une rime solitaire, le vers qui fini par "mes souvenirs s'effaçaient" contient une rime interne mais ne rime avec aucun autre vers, j'aurais du le couper en deux.

Le thème du chapeau qui transmet des pensées vient de l'épilogue du roman "le Golem" de Gustav Meyrink.
La photo représente la statue "Kafka et le Golem" située à Prague.

Merci pour ces précisions, Golem.Tu peux toujours y apporter des modifications si cela te chante.

Je ne connais pas ce livre mais, après avoir lu et relu ton poème, je comprends mieux l'oeuvre du sculpteur et je l'aime bien (et ton poème aussi !).  Smile

A présent, je vais me délecter en lisant ton poème suivant.
avatar
Freya

Messages : 883
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Freya le Ven 29 Avr 2016 - 13:01

Ils sont magnifiques tes poèmes, Golem ! Tu es un poète dans l'âme. Merci de nous les faire connaître.
avatar
Freya

Messages : 883
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Dim 1 Mai 2016 - 0:35

Merci pour le compliment et merci pour m'avoir donné la capacité d'éditer mes messages.
avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Dim 1 Mai 2016 - 1:15



- retour. Au delà de l'éternel -



C'est la vision d'un rêve immanent
La première pulsion de mon sang
Avant que soit initié mon temps

Dans des confins d'éternités si lointaines
Où l'âme puise une force souveraine
Nous avons vu l'instant jaillir sans effort
Au bord d'un moment qui n’était pas encore

Un chaos parfait dans un ordre infini
Un vaste absolu où s’emmêlait la vie
De cette somme nous étions les parties

C'est arrivé dans un moment d’extase
Mes dimensions devinrent immodérées
Marchant devant l'iconostase
Enjambant le seuil d'empyrée
Mes pieds foulaient le haut du ciel
Oscillant sous leurs propres bases
S'embrasaient les feux éternels

Le passé n’était pas
C’était avant le temps
J’y étais déjà
Je nous ai vu dedans
Vous étiez là

L'existence existe-t-elle
Quel est le sens du réel
Vivre sans rime et sans raison
Livré au rythme des saisons
Ou bien devoir exprimer sa conscience
Pour élever l'expertise des sciences
Nous pouvons tout faire mal mais il faut être bon

Étant tombé hors du temps
Je me mis en mouvement
Je voulus être
Il fallut que j'évolue
Tout en restant continu
Et ce qui reste
N'est que prétexte

Le bien et le mal emmêlés
Les deux sont-ils à séparer
Peut-on voir tout au fond des âmes
Cette eau qui abrite une flamme

L’eau et le feu
Un pari audacieux
Un passage vers l'impossible
L'entendement est lui-même inaudible
C'est la secrète prière de nos présages
Sur notre planète qui roule dans les cieux
Ces quelques mots qui coulent de mes yeux
Nous sommes nés pour être heureux et sages

Golem


avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  patanjali le Dim 1 Mai 2016 - 7:16

Par ses poèmes de sagesse
Dont il a la maîtrise
Avec beaucoup de tendresse
Golem nous fait la surprise


avatar
patanjali

Messages : 773
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 22:17


Un toupet


Chacun pour soi,
les uns, les autres,
les fous, les rois,
les vieux démons
et les apôtres.
Chacun se croit
L'ardent buisson.

La vanité
peut être aussi
maître des temps
et des pensées.
C'est bien ainsi
mais le chaland,
en vérité,
quoi qu'il ait dit,
reste un enfant.

Au fond de soi:
Le fil de vie.
Le ver à soi
tisse la toile,
descend l'hostie,
hisse la voile.
A fleur de soi
le fil de vie.
Le fil magique
bat la mesure
et il s'applique:
La vie est pure !


Golem


avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Dim 8 Mai 2016 - 22:40

Incarnation


Une âme est née au milieu des épreuves et des images
Elle crie de douleur et d’angoisse ayant peur du passage

Elle s’abreuvait d’une liqueur céleste
La lumière interne de l’univers
La voilà livrée au monde à l’envers
A la merci des ombres et de la peste

En songe elle se souvient l’immense champ de sa conscience
Ce qu’elle retrouve inversé sur la terre en la science

Si le corps crie c’est que l’âme est amère
Et la peur de se perdre attise l’étincelle
C’est une flamme vive au sein de ses artères
Cette carence d’arômes essentiels

L’amour lui manque et l’éther lui fait ici défaut
Son air est rare et c’est son deuil qui lui sert de manteau

Son esprit a perdu le contact des nues
Mais son sang se souvient qu’avant il s’enlaçait
Et cherche à renouer les liaisons disparues
Avec cet azur sidéral où il dansait

Dans un reflet d’étoile sur une eau qui frissonne
Son regard s’enfuit et son âme s’abandonne
Replongeant dans l’océan fluidique étincelant
Emporté par les brises d’un amour naissant

Une âme est née au milieu de nul part
Issue du tout pour un nouveau départ
Elle est dotée de ce pouvoir d’aimer
Qui peut rendre à chacun l’éternité

Un esprit frissonnant se mouvant sur l’abîme
Au dessus de l’abysse une parcelle infime
Par le prodige unique elle est patrie vivante
Le réceptacle d’une vie éblouissante

Parmi toutes choses un simple esprit
Destiné à découvrir la vie
Retraçant l’initiale épopée
Conquérir toute l’immensité

Golem



avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Mar 10 Mai 2016 - 15:47





C’est un cœur de Lumière
en errance sur terre,
à l’œuvre consacré,
rattrapant le passé,
qui court après le temps
qui file infiniment.

C’était un soir très tard.
Il a dit son histoire.
Il dit de ses visions :
Sache que sans illusion
un cœur veut que le temps passe
et il veut visiter l'espace.

Il a dit : - Je suis vivant,
je pousse le temps et je vais de l’avant.
Il dit : - Étend tes ailes.
Vas-y, parcourt le ciel
joue à être un ange,
donne l’amour en échange.




Je l’ai vu et il s’en est allé.
Je me suis senti abandonné.
Mon cœur, où était il ?
Comment faire, que faisait-il ?
J’ai perdu l’espoir et la raison.
Je ne pouvais plus voir les cieux
car la fumée des oraisons
cachait le monde devant mes yeux.
Je ne pouvais plus trouver la paix
et entendre mon cœur pulser,
car j’entendais les cœurs saigner.
L’humanité soufre-t-elle à jamais ?

Je repensais à la présence,
l’âme du monde en pulsation.
J’ai dis à son attention,
depuis le fond de ma conscience :
- Je sais ce que tu veux.
Tu es un cœur amoureux
et depuis la seconde
ou tu compris le monde,
tu fis vœu d'être pieux
pour adoucir les cieux.

Tu parles de ton Père
et tu t'appelle mon frère.
Les âmes tu bénis
afin qu’elles parviennent
avant d'aborder l’infini
à oublier leurs peines.


Ça ne suffisait pas,
toi seul ne pouvais pas.
Tu es parti voir l’infini
Plaider au nom du genre humain.
Jusqu'ici s’est produit
des moments interdits.
Tu criais en levant le poing
et tu dis : halte enfin !


Ayant vêtu l’armure
qui protège et rassure
- Haro ! Sus à l’impur !
Tu fis lever les rangs
qui payèrent par le sang
pour relancer le temps !

Je dis : - Jamais ne prenne fin
le dernier jour d’airain,
celui qui suit ce jour,
celui où vient l’amour !
Nous avons tous juré
avant d’être incarnés,
nous avons tout promis
pour pouvoir prendre vie.


Il est là !
Il en appelle à moi !
Sa main cherche mon bras.
Il bat de son coté,
la brèche est entaillée.
Le petit cœur lumière
me montre l’univers.
Il me montre du doigt
et il me dit tout bas :
Viens vite à mon secours,
il faut m’aider d’amour.

Il se met à chanter,
se met à déclamer :
Faisons sept fois le tour
en frappant le tambour.
Faisons crever ce monde
avant qu’il nous confonde.
Faisons naître le jour
mille lieux alentour.
Je suis Cœur de Lumière
en vacances sur terre
et j’aime m’employer
chaque jour à aimer.
Je suis esprit de l’univers
et c’est tout autour de la terre
que j’ai voulu voir la lumière.
Quoi qu’on en pense et quoi qu’on y fasse,
je suis vivant rien ne me lasse.
Je voulus être un cœur humain,
l’humanité fut mon destin.

Golem


avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Ven 10 Juin 2016 - 21:34

Le sommeil du chaman




J’ai entendu la pierre chanter
Dans mon sommeil elle m’a réveillé
Elle avait la voix du grand esprit
Elle chantait l’insondable et la vie
Je suis le frère de cette pierre
Tout mon sang est tombé à terre
Les vampires m’ont tué
Les démons m’ont déchiré
Parce que j’étais faible et perdu
L’oreille du mal m’a entendu
J’ai mêlé mon sang à la nuit
En moi le mal s’est introduit
Mon cœur est une griffe qui fouille au fond des mers
J’ai été corrompu et j’ai perdu tous mes repères
Était-ce un chant de mort ou de vie ?
Je n’étais plus seul dans la nuit



Dans mon sommeil elle m’a réveillé
La pierre chantait pour me sauver
Avec la voix du grand esprit
Elle captivait les démons de ma nuit
La chanson disait lève toi et soit fier
Dresse-toi pour échapper à ton enfer
Ton esprit renaîtra et tu seras libéré
Ne souffre plus c’est déjà bien assez
Un monde parallèle existe à ton insu
Où tu es le meilleur de tout de ce qui est venu
Relie ton esprit à cette vie
Dans ce monde où tu es l’amour infini
Ton cœur sera libéré par ma prière
Dans ce lieu invisible où je t’aime comme un frère
Les démons ont provoqué ta maladie
Je suis la guérison et mon chant est la vie



Dans mon sommeil j’ai vu la pierre se dresser
Pour me montrer le pouvoir de la volonté
Elle m’a dit tu peux choisir ta vie
Aussi vrai qu’en moi se trouve le grand esprit
Car en toi se trouve une pure lumière
Qui réchauffe les cœurs durant les longues nuits d’hivers
Trouve le sens de ce monde animé
Par sa voix tu seras libéré
Tu as connu la force ne cherche plus
C’est ta propre gloire qui t’a abattu
Regarde les nuages et appelle la pluie
Ton esprit doit être en harmonie
Avec les désirs de ta mère la terre
Pour que ton cœur se libère
Alors viendra pour toi le jour béni
Tu pourras retrouver ta vie



Dans mon sommeil j’ai entendu chanter
Les éléments parlaient de ma destinée
Ils m'ont ouvert une porte sur l'invisible
Et ils m'ont expliqué l'indicible
J'ai mis mes doutes et mes blessures
Dans un lieu inexistant et sûr
J'ai mis mon coeur au milieu de moi
A l'abrit des tourments d'autrefois
J'ai placé mon esprit alentour
Et je vois la nuit comme le jour

Golem

avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Sam 25 Juin 2016 - 12:05

A ceux qui ont rêvé la lumière


L’univers a quinze milliards d’années
Depuis ce matin
Pour les vivants comme pour les damnés
L’écho est lointain 

La lumière est éternelle 
Elle a rempli tout l’espace matériel
Elle se réfléchit sur les parois du ciel
Elle est revenue vers nous
Les sages et les fous
C'est ainsi que la nuit s’envole
Les justes ne portent pas d’ombre sur le sol




avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Golem le Sam 25 Juin 2016 - 12:22

La ballade des pulsations


Nos cœur s'étonnent de toujours trouver la force
L'inaccessible et l'infini font leur écorce
Mu par l'âme d'un continent invisible
Sans y penser ils taillent tranchent l'indicible
Où les mèneront leur souffle et leur esprit
Leur temps est partagé par la vie
D'un coté la douleur
Alentour le bonheur

Quel trajet entre néant et humanité
Dans tous leurs états conditionnés
Jauger leurs consciences
Juger les substances
Arranger ces essences
Dans les verbes et les concepts
Trouver des sentences
Des proverbes et des préceptes

Ils cherchent l'immanence
Ce qui porte en soi
Par inhérence
L'au-delà
Sur leur front le mot vérité
Expansif et déterminé
Subversif et séducteur
Pour la gloire et pour l'honneur


Les cœurs humains
Ils interrogent leurs lendemains
Ils ont des réponses en cherchant la connaissance
La sagesse à ceux qui agissent en conséquence

Cette une soif d'éternité
Ils peinent pour bien l'écouter
C'est une force destinée
A leur donner la liberté
Ils ne pourrons pas l'éviter
Car eux mêmes sont conditionnés
Ils deviendront émancipés


avatar
Golem

Messages : 58
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 50
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balade onirique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum