Obstacles au progrès scientifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obstacles au progrès scientifique

Message  patanjali le Jeu 4 Mai 2017 - 14:51

Traduction commentée d’un article de Mel Acheson (projet Univers électrique): Finder's Fallacy
https://www.thunderbolts.info/wp/2017/05/02/finders-fallacy-2/

Faillites des découvertes


Ne cessez pas d’observer. -
L'erreur du découvreur est l'inconvénient de l"Eureka" de la découverte. La recherche d'une aiguille explicative dans la meule de foin des données est épuisante, frustrante, souvent décevante. Enfin, pour avoir trouvé une aiguille, une théorie qui «fonctionne» devient une cause de célébration. Mais l'enthousiasme pour la nouvellle compréhensio obscurcit une hypothèse erronée. Le désir de se reposer sur le succès mine la spéculation, met fin à la découverte et finalement érige un dogme qui supprime l'innovation. La faillite du découvreur est simplement cette hypothèse selon laquelle "il n'y en a qu'une, et nous l'avons trouvé".

La théorie actuellement acceptée - La dynamique newtonienne, l'évolution néodarwinienne, etc. - a trouvé une aiguille et a cessé de regarder. Mais les théories réussies ont deux caractéristiques: elles "marchent", c'est-à-dire qu'elles expliquent ou donnent un sens à certains ensembles de données ; et elles ont des limites, des domaines de vérité en dehors desquels elles «ne fonctionnent pas».

La faillite du découvreur est dans  la fausse idée que le domaine de "cette" théorie  est infini et que "cet" ensemble de donnée est complet et incorrigible. Par conséquent, "cette" théorie est la conclusion d'une évolution téléologique des idées: il n'y a plus rien à découvrir. C'est l'erreur qui sous-tend la «Fin de la science» d'Horgan et la «connaissance de l'esprit de Dieu» par Hawking.

Le premier obstacle à l’ouverture de l’esprit scientifique est la croyance à la vérité unique selon les principes aristotéliciens de  contradiction exclue et du tiers exclu ; une conséquence en est la croyance au déterminisme mathématique.


Mais l'évolution scientifique s'est noyée dans un flot de surprises et de nouveautés. Aujourd'hui, des voix diverses font face à la découverte d'autres aiguilles: la physique des systèmes complexes, les phénomènes électriques plasmatiques, les différentes écoles du chaos. On trouvera plus. Il y a eu une longue histoire de théories qui ont «marché» pour les séries de données de leur époque ... et cela a été jugé définitif.

Ce n'est pas que les théories actuellement reconnues soient «fausses» ou «correctes» ; elles marchent bien pour toutes les choses de la vie moderne pour lesquelles elles fonctionnent bien. Mais il y a des choses, des observations, des ordres de données différents, pour lesquels elles ne fonctionnent pas si bien, ou pas du tout: …. (exemples)

Un deuxième obstacle réside dans la confusion entre la technologie et science fondamentale ; la première se contente de  ce qui « marche » dans l’expérimentation en système fermé sur le mode déterministe ; la seconde cherche à comprendre la nature ouverte dont l’évolution n’est jamais entièrement déterminée.

La vanité des découvreurs se moquera des appels à reprendre la recherche. On hurlera lors des annonces de nouvelles découvertes. Toute nouvelle théorie qui explique les données actuellement inexpliquées ou sous-expliquées modifiera également la compréhension des données déjà comprises. La  nouvelle aiguille trouvée ne tissera pas seulement de nouveaux vêtements, elle coudra les vieux vêtements dans de nouvelles formes. L'effet ne sera pas seulement dans des variations de style, mais dans une mode entièrement nouvelle. Le désir de profiter de son succès devient rapidement une crainte pour la protection de son territoire.
Le terrain des idées n'est pas facile à protéger. L'université moderne a fait un travail remarquable pour ériger des clôtures autour de ses dogmes chéris. Mais cela a seulement assuré que de nouvelles découvertes viendront de l'extérieur de la clôture. Avec le temps, la clôture n'enferme pas le terrain le  plus désiré mais un entrepôt de recyclage.

La vanité du chercheur est le verrou sur la porte de l'esprit.

L’obstruction finale au progrès scientifique est due à la vanité et l’inertie humaine, la routine et le refus du changement
avatar
patanjali

Messages : 777
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum