Le Pilier des Anges de la Cathédrale de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Pilier des Anges de la Cathédrale de Strasbourg

Message  Freya le Jeu 27 Juil 2017 - 19:38

Le Pilier des Anges de la cathédrale de Strasbourg est un élément de construction unique. Soutenant la voûte du bras sud du transept, il porte douze sculptures d’évangélistes et d’anges ciselées par la fille de l’architecte et concepteur de l’édifice, Sabine von Steinbach. Ces douze sculptures sont étagées par 3 sur 4 colonnes cernant le pilier.


Quand on considère cet élément architectural unique, il paraît évident que Maître Erwin von Steinbach (1244 -1318), l’architecte de la cathédrale, connaissait l’ancienne Tradition nordique, et qu’il a voulu mettre cet élément en rapport avec les Quatre Grands Pouvoirs.

Avant l’acculturation et selon les cultures, ces Quatre Grands Pouvoirs étaient considérés soit comme des Esprits, soit comme des dieux. Ces quatre Esprits étaient considérés comme les gardiens de l’Univers et étaient associés aux Quatre Vents, i.e., les quatre directions cardinales célestes : Est, Sud, Ouest et Nord, parce que les Anciens les considéraient comme des expressions du Mental de la Grande Intelligence Cosmique ou de l’Univers. Chacune de ces quatre directions cardinales contenaient en elles-mêmes l’essence de la force spirituelle de leur pouvoir si particulier qui préserve l’univers et surtout, tout le système de soutien vital dans l’existence en général, raison pour laquelle elles étaient appelées Esprits Gardiens.

  


Dieux Gardiens chinois de l'Est, du Sud, de l'Ouest et du Nord.
 
Ces Esprits Gardiens ont des analogies avec les Archanges (Michel, Uriel, Gabriel et Raphaël) de la religion chrétienne (Henri-Corneille Agrippa von Nettesheim 1486-1535) mais, contrairement à ces derniers, ils n’ont rien de martial. En Chine, en Corée et au Japon, ces Quatre Esprits Gardiens étaient symbolisées par des dieux.
 
Le premier des Quatre Grands Pouvoirs ou Esprit, celui de l’Est la Porte de l'Esprit et de l'élément Feu, est celui de l’illumination qui ouvre le troisième œil en apportant illumination et discernement. Il est le Pouvoir de tout nouveau commencement et de toute nouvelle vie. Il est l’éveil du printemps après le long sommeil de l’hiver ; l’aube qui se lève en dissipant ténèbres et ignorance. Il est donc une lumière nouvelle, celle de la nouveauté de la vie. La couleur qui lui est assignée est le jaune qui est celle du soleil levant mais aussi celle de l’illumination. Selon von Nettesheim, l'Archange Gardien de l'Est serait Michel.

 
Le deuxième des Quatre Grands Pouvoirs ou Esprit, celui du Sud la Porte des Emotions et des Sentiments et de l'élément Eau, est celui de la croissance rapide de l’exploration et de l’investigation. Il est le pouvoir de l’enfant qui se développe rapidement, et le pouvoir de développement quand les choses s’éclaircissent. C’est donc le pouvoir qui guide et développe, mais aussi le pouvoir de confiance de l’enfant dans les sentiments, les intuitions qui sont ses racines naturelles, et plus particulièrement la confiance qu’il a dans les lois naturelles et cosmiques. Selon von Nettesheim, l'Archange Gardien du Sud serait Uriel.

 
Le troisième des Quatre Grands Pouvoirs ou Esprits, celui de l’Ouest la Porte du Corps et de l'élément Terre, est celui de la force et de l’introspection. C’est le pouvoir de la croissance à pleine maturité et de consolidation des structures internes pour la période de renouvellement à venir. Selon von Nettsheim, l'Archange Gardien de l'Ouest serait Gabriel.

 
Le quatrième et dernier des Quatre Grands Pouvoir ou Esprits, celui du Nord la Porte du Mental et de l'élément Air, est le pouvoir de renouveau et d’accélération de l’esprit. C’est le pouvoir de l’hiver quand tout semble immobile, figé et que rien visiblement ne pousse mais, qui sous la terre, rassemble ses énergies pour la nouvelle vie qui doit venir. Il est la neige blanche de la pureté, non celle de vertu de celui qui commet de bonnes actions mais, celle qui est une densité du pouvoir qui apporte concentration et clarté d’intention. C’est le pouvoir qui change l’eau en glace, le pouvoir qui donne à la glace la force de faire éclater les rochers, de les réduire en petits cailloux voire en farine. Mais c’est aussi le pouvoir de la nuit quand le corps est assoupi et que l’esprit est actif. C’est la croissance portant l’habit du repos de l’hiver et la vie nouvelle attirée dans le linceul de la mort. Selon von Nettesheim, l'Archange Gardien du Nord serait Raphaël.

avatar
Freya

Messages : 879
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pilier des Anges de la Cathédrale de Strasbourg

Message  patanjali le Mar 8 Aoû 2017 - 9:53

Paul du Breuil attribue l'origine de l'angéologie à Zarathoustra:
la vision du survol de l'humanité par des puissances spirituelles, celles qu'on appellera plus tard "Anges", dirigées par de prodigieuses Entités divines, répondant chacune à un domaine qu'elles semblent gouverner depuis le très sage Ahura Mazdâ. Ce  sont celles que Zarathoustra définira en sept expressions du Seigneur, la première étant la Sagesse (Mazdâ); la seconde la Bonne Pensée, Vohu Manah; la troisième Asha Vahista, l'Ordre juste; la quatrième Khshatra, Royaume de Dieu; la cinquième Armaiti, la Dévotion; la sixième Haurvatât, la Santé, et enfin la septième Ameretât, l'Immotalité; vertus divines sous lesquelles Dieu est perceptible dans les "théophanies", ou expressions dans le monde, de ces Archétypes suprêmes.
Les six aspects de la Divine Sagesse (Ahura Mazda) invoquées dans les Gathas seront appelées Amesha Spenta dans l'Avesta.
Personnifiées et pourvues d'ailes suivant la tradition perse, ces entités divines deviendront des anges, chérubins ou séraphins.
A propos de la transfiguration du judaïsme au retour des exilés de Babylone et du Nouveau Temple, Paul du Breuil écrit:
Tandis que Dieu s'élève dans une transcendance toute zoroastrienne, l'angélologie constitue les relais qui élèvent nos prières vers lui (Tb.12.12). Raphaël, le troisième archange de la Bible, se trouve chez Tobie "l'un des sept Anges qui se tiennent auprès de la Gloire du Seigneur" (12.15); ce qui est l'exacte réplique des Amesha Spentas et du Xvarnah d'Ahura Mazdâ. Déjà les six chérubins de la vision d'Ezéchiel étaient la contrepartie judaïque des six Saints Immortels dont le Seigneur Sagesse Lui-même est les septième. Plus tard, le livre d'Enoch retrouve les Archanges d'Ezéchiel.
Par l'intermédiaire des livres de Tobie et d'Enoch de la bible judaïque, les archanges ont été transmis aux trois monothéismes.

Les orthodoxes ont gardé les sept archanges alors que la tradition nordique en a gardé les quatre principaux correspondant aux quatre azimuth.
Si l'on ajoute aux quatre azimuths du plan terrestre, celui de notre vie consciente, les réalités inconscientes de la lumière du Ciel et des ténèbres du Sous-terre ainsi que le centre, Origine et Fin de tous les axes d'opposés, on retrouve les sept entités zoroastriennes.

Cependant il ne faut pas réduire les sept entités seulement à des traditions orales ou écrites. Elles apparaissent dans des visions d'autres sages ou prophètes, comme par exemple dans celle du simple cordonnier Jakob Boehme.  Ce sont des principes ou entités archétypiques qui forment l'ordre universel et celui de notre conscience.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum