Symboles ou emblèmes des religions

Aller en bas

Symboles ou emblèmes des religions

Message  patanjali le Ven 9 Nov 2018 - 16:20

Il existe des symboles qui indiquent des principes, pouvoirs ou causes universelles dans le sens des idées-modèles éternels de Platon. Ils sont liés aux premiers nombres entiers, dans le sens de la tétraktys pythagoricienne. Mais leur sens transcende les nombres et leurs formes géométriques. Les principes d’ordre naturel et universel sont difficiles voire impossibles à formuler par un langage rationnel, mais ils peuvent être approchés par l’intuition imaginative.

Lorsqu’ils sont repris par des communautés humaines et religieuses, les symboles devenant leurs emblèmes, subissent un glissement, voire même un dérapage du sens. Cela vaut surtout pour la symbolique des trois monothéisme d’origine abrahamique dont je propose une critique dans des posts successifs.
avatar
patanjali

Messages : 830
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 82

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

La Croix, symbole du christianisme

Message  patanjali le Ven 9 Nov 2018 - 17:08

La croix est une forme de symbole quaternaire répandue dans de  nombreuses cultures, signifiant le monde physique sous l’aspect d’éléments matériels ou d’azimuts. Dans le christianisme, le sens est différent.

Avant le concile de Nicée de l’an 325, qui fit du christianisme une religion impériale, l'emblème des chrétiens était le poisson, dont les lettres du mot grec (ἰχθύς / ikhthús) forment l'acronyme de "Jésus Christ Dieu Fils Sauveur".

Selon la tradition chrétienne, c'est  la mère  de l'empereur Constantin (Ste Hélène) qui, en 326, aurait découvert, la Croix de Jésus lors d’un pèlerinage en Palestine. C’est ainsi qu’a été lancé le culte de la "Vraie Croix" et des  reliques.

Mais comme le suggère la représentation byzantine sur ce reliquaire  byzantin de la "vraie croix", le symbole est aussi en relation avec le signe Ankh des Egyptiens:
 

Le signe ankh symbolise le retour éternel de la vie.
Le crucifix chrétien, orné du cadavre de Jésus, me suggère plutôt la mort définitive, éternelle.

De quoi la mort de Jésus nous sauverait-elle ?  du retour à la vie réelle ?
La croix, engin de supplice de la Rome impériale n’est-elle pas une menace ? une contrainte à la soumission servile inconditionnelle par la foi, au profit de l’Eglise impériale ? N’est-ce point au nom de la croix que les hérétiques ou païens ont été soit soumis soit éliminés ?
avatar
patanjali

Messages : 830
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 82

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

La Menora, et l’ « Étoile de David » symboles du judaïsme.

Message  patanjali le Sam 10 Nov 2018 - 15:53

Le symbole de la religion juive est la « Menora » le chandelier à 7 branches allumées. Il indique que Dieu a créé le monde en six jours et la lumière centrale représente Shabbat, le 7ème jour de repos. C’est la tradition la plus ancienne, prescrite dans le livre de l’Exode. Mais le judaïsme a adopté également comme emblème l’« Étoile de David », composée de deux triangles équilatéraux : l’un dirigé vers le haut, l’autre vers le bas.


La Menora est le symbole traditionnel propre à la spiritualité judaïque.

L’hexagramme étoilé est une récupération tardive d’un symbole antique et oriental profondément spirituel, que l’on trouve sur des yantras de la culture indienne du Yoga. Le nombre 6 et le centre équivaut aux sept branches de la Menora.

L’hexagramme étoilé est un symbole ésotérique remontant à l’Antiquité, sans rapport avec le judaïsme. D’origine spirituelle et orientale, cet ésotérisme fut utilisé à la Renaissance comme symbole hermétique en alchimie et en franc-maçonnerie. En alchimie, l’art de faire de l’or par transmutation, il signifiait la chrysopée ou pierre philosophale. L’étoile à six branches, n'est historiquement pas limitée à son utilisation par les juifs. Bien que la communauté juive de Prague l'ait adopté comme emblème au 17ème siècle sous le nom d'étoile de David, elle a continué a être utilisée au cours des 18ème et 19ème siècles en tant que talisman contre les mauvais esprits sans connotation juive particulière.


L’étoile à six branches ne s’est généralisée dans les synagogues qu’à partir du 18ème siècle, sous l’influence de la puissante famille des Rothschild. En effet Mayer Amschel Bauer (1744-1812), né d’une famille propriétaire  d’une maison de compte et de change à Francfort, adopta le nom Rothschild en référence à l’hexagramme étoilé qui ornait comme talisman l’écusson rouge de la maison familiale (Haus zum roten Schild).
Il déclara – « Donnez-moi le contrôle sur la devise d’une nation et je ne me soucierai plus de ceux qui font les lois »; et il envoya ses fils vers les principales capitales des nations capitalistes. La chrysopée, devenue Étoile de David permit à la confrérie des banquiers-alchimistes de l’Ecusson Rouge de se faire de l’or avec du papier, par l’émission de devises et les reconnaissances de dettes, en prenant le contrôle des principales banques nationales et internationales, pour financer les gouvernements et leurs guerres, fomentées des uns contre les autres.

Le symbole mystique universel est devenu l’emblème d’une puissance financière, d’une idéologie politique et l’enseigne de l’État exclusivement juif en terre arabe, promouvant ensemble un nouvel ordre mondial  ultralibéral.  
Le sionisme politique, dont l’emblème est l’Étoile de David, jette une ombre sur la dignité de la religion judaïque dont le vrai symbole traditionnel reste la Menora.
avatar
patanjali

Messages : 830
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 82

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Étoile et croissant, symboles de l’Islam

Message  patanjali le Dim 11 Nov 2018 - 18:34

Les symboles :
Le vert est la couleur de l’Islam, c’est la couleur de la vie et de la nature et la couleur qu’a préférée le prophète Mohammed.
Le croissant délimite le temps rituel (lune).
L’étoile à cinq branches symbolise les « cinq piliers de l’Islam ».

Le blog Héraldie nous en apprend l’origine :
On associe le symbole du croissant et de l’étoile à l’islam, bien qu’il lui soit antérieur puisqu’il s’agit à l’origine du symbole de la province romaine d’Illyrie (qui correspond à peu près à l’Ouest de la Croatie, de la Slovénie, de la Bosnie-Herzégovine, du Montenegro, de l’Albanie et du Kosovo actuels), puis de l’Empire byzantin et repris à sa chute par l’Empire ottoman.



Monnaies byzantines où figurent le croissant et l’étoile.

On remarque que les symboles anciens, originaux, représentent des étoiles à six branches qui sont plutôt des soleils. Étoile et croissant représentaient plutôt la dualité du soleil et de la lune, les principes cosmiques céleste et terrestre.

L’étoile et le croissant figure essentiellement sur les drapeaux de nations ayant fait partie de l’empire turc ottoman. C’est l’enseigne de l’Islam politique et donc aussi de l’Islamisme, le fondamentalisme des Frère musulmans ou du salafisme qui sont des sectes interprétant le coran à la lettre. Ces mouvements intégristes, motivés par l’opposition au mode de vie occidental, ont dérivé vers le takfirisme, l’excommunication  de tout mécréant (kafir) ne correspondant à leur norme avec permission de le tuer. Cette forme récente d’intégrisme et de terrorisme islamique est contraire à l'éthique et à l'enseignement spirituel de l'Islam traditionnel.  

L’Islam est aussi une tradition spirituelle authentique enseignant l'équité. Un autre symbole musulman plus spirituel, que l’on rencontre dans l’architecture  et les décorations mosaïques des mausolées et mosquées, est l’octogone ou l’étoile à huit branches, formée par la superposition de deux carrés. Ce polygone est l’intermédiaire entre le carré ou cube et le cercle ou la sphère. La structure octogonale permet de soutenir une coupole qu’une carrée ne pourrait pas soutenir

René Guénon explique que l’octogone représente ce qui relie le carré, symbole terrestre au cercle symbole de l’unité céleste

Les formes carrées ou cubiques se rapportent à la terre et les formes circulaires ou sphériques au ciel, la signification de ces deux parties en résulte immédiatement ; …
en tant que l’édifice représente la réalisation d’un « modèle cosmique », l’ensemble de sa structure, s’il se réduisait exclusivement à ces deux parties, serait incomplet en ce sens que, dans la superposition des « trois mondes », il y manquerait un élément correspondant au « monde intermédiaire ». En fait, cet élément existe aussi, car le dôme ou la voûte circulaire ne peut pas reposer directement sur la base carrée, et il faut, pour permettre le passage de l’une à l’autre, une forme de transition qui soit en quelque sorte intermédiaire entre le carré et le cercle, forme qui est généralement celle de l’octogone. (source)

Le Dôme du Rocher à Jérusalem est bâti selon un plan octogonal et la mosaïque octogonale du plafond de cette mosquée omeyyade confirme la relation de l’octogone avec le carré et le cercle. (source)
avatar
patanjali

Messages : 830
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 82

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'imposture du monothéisme

Message  patanjali le Lun 12 Nov 2018 - 9:25

Les religions, leurs symboles et leurs doctrines sont propres aux communautés humaines particulières et à leurs coutumes; elles sont nécessairement plurielles et liées à leurs organisation sociales particulières et donc à la politique.
Il n’existe pas de dieu qui ait créé l’univers et l’homme; c’est l’homme qui a créé des dieux à son image. Toute culture et religion est respectable. Le polythéisme est légitime, il symbolise la diversité des communautés humaines ou des pouvoirs de la nature.
Mais le monothéisme est une imposture qui, par sa prétention d’exclusivité, crée la division, l’intolérance et la haine.

La vraie spiritualité, celle du monisme spirituel, transcende la rationalité et les religions. Elle peut émerger dans toute religion, non pas grâce à la religion mais en dépit de ses doctrines. Elle peut être recherchée par la méditation sur les principes de la Nature. Elle peut être approchée  par l’intermédiaire des symboles abstraits, par les nombres de Pythagore et par leurs images géométriques, celles des polyèdres de Platon et de leurs projections planes, les polygones. La cosmologie du Samkhya-Yoga représente L'univers par les yantras. Le triangle, le carré, l’hexagone et l’octogone sont compris dans le cercle de l'Univers dont le centre  représente le Mystère de l’Origine.


Le cercle est l’Unité de la Nature, les polygones en représentent les principes cosmiques et le point central sans dimension en est l’Origine et le Tiers inclus de toute symétrie.

Les monismes spirituels traditionnels ont donné au Mystère premier des noms tels que Amon ou Hermes (=secret), Tao, Brahma ou encore Ahura Mazda (=Divine Sagesse). Nicolas de Cues a décrit le Mystère divin par la coïncidence des opposés : le zéro du centre, et l’infini du cercle qui sont irrationnels. C’est pourquoi Giordano Bruno a déclaré que: le vrai cercle, la Monade, est inatteignable par la raison qui ne peut concevoir qu’un minimum et un maximum.


Le sujet est verrouillé parce que le forum n’est pas un lieu de discussion sur les religions.
avatar
patanjali

Messages : 830
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 82

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Symboles ou emblèmes des religions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum