Science innée, prédisposition ou bon sens? Citations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Science innée, prédisposition ou bon sens? Citations

Message  patanjali le Mar 25 Sep 2012 - 20:46

Michel Random dans "La Tradition et le vivant"
Il existe une science primordiale liée aux propriétés du vivant et à la "sagesse" de la nature, qui est le fondement de toutes connaissances.


***

René Descartes dans une correspondance avec la reine Christine de Suède
L'esprit humain possède en effet je ne sais quoi de divin, où les premières semences de pensées utiles ont été jetées, en sorte que souvent, si négligées et étouffées qu'elles soient par les études contraires, elles produisent spontanément des fruits. … Cette science doit en effet contenir les premiers rudiments de la raison humaine et n'avoir qu'à se développer pour faire sortir des vérités de quelque sujet que ce soit; et, pour parler librement, je suis convaincu qu'elle est préférable à toute autre connaissance que nous aient enseignées les hommes, puisqu'elle en est la source.


***

Jean Piaget dans "Epistémologie génétique", coll. "Que sais-je"
Reste le problème des relations entre le sujet et les objets, ainsi que de l'accord surprenant des opérations logico-mathématiques et de l'expérience puis de la causalité physiques. A cet égard, la solidarité de la psychogenèse et de la biogenèse des instruments cognitifs semble fournir une solution presque contraignante: si l'organisme constitue le point de départ du sujet avec ses opérations constructives, il n'en demeure pas moins un objet physico-chimique parmi les autres, et obéissant à leurs lois, même s'il en ajoute de nouvelles. C'est donc par l'intérieur même de l'organisme et non pas (ou pas seulement) par le canal des expériences extérieures que se fait la jonction entre les structures du sujet et celles de la réalité matérielle.


***

Lamarck cité dans l'article de La Recherche: "L'inné et l'acquis dans la structure du cerveau"
Je suis persuadé que tous les actes d'Intelligence sont des phénomènes naturels et, par conséquent, que ces actes prennent leur source dans des causes uniquement physiques.

On peut, sans doute, apporter en naissant les dispositions particulières pour des penchants que les parents transmettent par l'organisation, mais, certes, si l'on n'eût pas exercé fortement et habituellement les facultés que ces dispositions favorisent, l'organe particulier qui en exécute les actes ne se serait pas développé.



***

Gerald Holton, historien des sciences, trouva dans les notes privées des grands physiciens certaines conceptions considérées comme irrationnelles qu’il appela des thêmata et que Basarab Nicolescu commente de la manière suivante dans "Nous, la particule et le monde":

Ces "thêmata" sont cachés, même à celui qui les emploie: ils n'apparaissent pas dans le corps constitué de la science, qui ne laisse transparaître que les phénomènes et les propositions logiques et mathématiques. ... Ces "thêmata" concernent donc ce qu'il y a de plus intime, de plus profond, dans la genèse d'une nouvelle idée scientifique. ... Aussi, il est surprenant de constater le nombre restreint de "thêmata" qui traversent les travaux scientifiques qui sont pourtant d'une grande variété. Holton a dénombré seulement quelques dizaines de "thêmata" dans toute l'histoire de la science ... Les "thêmata" se présentent généralement sous la forme d'alternatives doubles ou triples: évolution-involution, continu-discontinu, simplicité-complexité, invariance-variation, holisme-réductionnisme, unité-structure hiérarchique, constance-changement, etc.


Les thêmata sont des expressions symboliques, analogues au sens duel de matière espace et temps que j'appelle thèmes épistémologiques, (voir ICI)
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

RE : Science innée, prédisposition ou bon sens? Citations

Message  SFuchs le Mar 9 Juin 2015 - 16:54

Je place ici dans le soucis de ne pas créer de nouveaux fils, une réflexion qui me semble très intéressante. Il s'agit de Carl Gustav Jung sur les Archétypes

« Les archétypes sont donc doués d'une initiative propre et d'une énergie spécifique. Ils peuvent aussi, à la fois, fournir dans la forme symbolique qui leur est propre, une interprétation chargée de sens, et intervenir dans une situation donnée avec leurs propres impulsions et leurs propres pensées.
A cet égard, ils fonctionnent comme des complexes. Ils vont et viennent à leur guise, et souvent, ils s'opposent à nos intentions conscientes ou les modifient de la façon la plus embarrassante.
On peut percevoir l'énergie spécifique des archétypes lorsque l'on a l'occasion d'apprécier la fascination qu'ils exercent. Ils semblent jeter un sort. »

C.G. Jung " L'homme et ses symboles "

Je crois que Jung a longtemps hésité sur la nature transcendante des archétypes, se positionnant lui-même comme analyste de la psychologie humaine et des religions.

La page Wikipedia est très bien faite :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arch%C3%A9type_%28psychologie_analytique%29
avatar
SFuchs

Messages : 104
Date d'inscription : 29/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science innée, prédisposition ou bon sens? Citations

Message  patanjali le Mer 10 Juin 2015 - 7:03

Les archétypes, sont définis comme des foyers ou noyaux autonomes et organisés.

Ce sont des manifestations affectives d’aspect particuliers de la structure symbolique innée mais déséquilibrée de la conscience, devenus autonomes comme des dieux ou démons.
Il faut chasser les dieux pour conserver le symbole transcendant.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 772
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Science innée, prédisposition ou bon sens? Citations

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum