Symbolisme du Cierge et de l'encens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Symbolisme du Cierge et de l'encens

Message  Freya le Lun 1 Oct 2012 - 10:23

Le coeur s'est arrêté de battre. La peau en se refroidissant devient peu à peu translucide comme la porcelaine. La sueur qui se dégage du corps d'un mourant appelée communément la sueur de la mort, cesse au moment même du décès. Depuis la nuit des temps, l'odeur de cette émanation provenant de la moiteur de la chair, est assimilée à l'odeur de la résine enflammée.

Depuis toujours, nous considérons les suintements de sève sur les troncs d'arbres comme le sang des arbres eux-mêmes. Et les résineux produisent une sève âcre et douce rappelant l'émanation olfactive humaine. Et ce fut depuis ce moment là que l'homme eut l'idée de brûler de l'encens dont les volutes en s'élevant vers le ciel accompagnaient ses prières dans l'espoir de les rendre plus propices à la divinité.

Héliopolis en Basse-Egypte, était le berceau de la tradition égyptienne, et son temple le plus vaste de tout le pays. Son obélisque, élevé il y a quatre mille ans, dominait l'enceinte sacrée. Ses grands prêtres et ses prêtres étaient spirituellement très développés. La ville qui couvrait une superficie d'environ cinq kilomètres carrés, était aussi celle des plus grands savants. Dans son Jardin, on y vénérait une source sourdant au pied d'un sycomore, réplique exacte de l'Arbre de Vie du Jardin (l'Eden) de Suten (capitale d'Amentet, l'Atlantide). Platon en parle dans Critias. Et ce sycomore était également l'effigie de l'Arbre où la Première Révélation Divine eut lieu en Amentet. Dans le Jardin d'Héliopolis poussaient des arbres fournissant un encens précieux. Cette huile fut très recherchée par les premiers Chrétiens pour leurs fonds baptismaux. Les derniers arbustes moururent il y a trois siècles. D'après les Apocryphes, le baume fourni par ces arbres, provenait de la sueur du "Seigneur Jésus Enfant."

Héliopolis était aussi la ville de la Théocratie Pharaonique, et commémorait la Création de la Lumière depuis l'aube de sa civilisation.
Son Grand Cierge brûlait nuit et jour pour ne s'éteindre qu'une seule fois par an en commémoration de l'éclipse solaire totale à l'heure où mourut le premier d'entre les morts, laissant les ténèbres envahirent la terre. Mais par la Résurrection d'Osiris, fils de Rê-Atoum, le Cierge brûlait à nouveau, répandant le parfum de son encens mélangé à de la cire d'abeille.
L'abeille était le symbole de la candeur, de la virginité, et sa cire celui de l'humanité. Ainsi, Pharaon, successeur d'Horus, fils d'Osiris, descendait de Nout, Reine du Ciel, Vierge et Mère (la chaste Abeille), qui avait conçu par l'esprit, sans connaître d'homme.

Dorénavant, la cire et l'encens seront étroitement liés dans les rites funèbres. Dans la main du mort, les prêtres de l'ancienne Egypte plaçaient un petit pot de terre contenant une mèche de scirpe (papyrus nain employé en sparterie et appelé jonc à mèche) plongée dans de la cire d'abeille.
"Donnez-moi de l'encens et de la cire, ces choses si bonnes et pures qui produisent la vie."
(Livre des Morts Egyptiens, et Papyrus de Nu, chap. CXXX.)

"Les deux rites, celui des libations et l'encens que l'on brûle, n'ont qu'un seul but, celui de vivifier le corps en lui rendant sa moiteur." (Encens Libations. Extrait d'une conférence de G. Helliot Smith, professeur d'anatomie à l'Université de Manchester, 1977.)

Les millénaires ont passé, Héliopolis est devenu un village arabe du nom d'Aîn-ech-Chams (l'Oeil du Soleil) mais son Cierge a survécu, soudant en dépit de l'oubli, le passé et le présent.
Dans les églises catholiques, le cierge héliopolitain, le Grand Cierge, est toujours le symbole du Verbe de Lumière. Et lors des rites funèbres et plus particulièrement le Vendredi Saint, le servant de messe présente au prêtre une petite barque, la Navicula, qu'il aura préalablement remplie d'encens. Et voici que surgit de la nuit des temps, le symbole du Bateau Funèbre qui avait emporté le corps supplicié et l'encens sépulcral d'Osiris qui allait ressusciter.



avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum