Les deux basiliques Saint-Pierre (Rome)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les deux basiliques Saint-Pierre (Rome)

Message  Freya le Mar 16 Oct 2012 - 16:46

Alors que l'apôtre Paul fut enterré au sud de Rome sur la via Ostiensis à côté de l'endroit où il fut décapité, Pierre fut enseveli au nord de la ville, sur l'autre rive du Tibre, sur l'ager Viticanus, à côté du cirque où il avait enduré son martyr en l'an 67 sous le règne de l'empereur Néron. Des fouilles archéologiques récentes, on démontré qu'au premier siècle, toujours sous la domination impériale, le quartier du Vatican était une nécropole où se mêlaient tombes païennes et chrétiennes, et curieux hasard, la tombe de saint Pierre se trouve avoisinant celle de Romulus fondateur de la ville, mais également le mausolée de l'empereur romain Hadrien devenu par la suite le château Saint-Ange.

Au milieu du IIè siècle, ce ne fut qu'une modeste bâtisse qui fut érigée sur le tombeau du premier évêque de Rome. Entre 324 et 349 Constantin, fit élever une imposante basilique dans laquelle Charlemagne vint se faire couronner empereur en l'an 800. Cette première basilique se composait de cinq nefs et de son transept où se situait le tombeau de saint Pierre et où se tenait le clergé pendant les offices. Devant la façade s'ouvrait l'atrium bordé de portiques. Au centre, une fontaine avait été dressée. Au fond, contre le transept sud, on pouvait voir les mausolées impériaux et l'obélisque de César. Cette basilique demeurera celle des papes jusqu'au XVIè siècle. On lui donna le nom de Vieux Saint-Pierre.

Au fil des siècles, les papes enrichirent la basilique du Vieux Saint-Pierre de nombreuses mosaïques et fresques. Redoutant les troubles qui agitaient l'Italie, les papes s'installèrent en France à Avignon de 1305 à 1403. A leur retour à Rome, l'ancienne capitale impériale ne comptait plus que quelques dizaines de milliers d'âmes et la basilique du Vieux Saint-Pierre était dans un état de dégradation avancé. L'architecte mandaté pour la rénover, Leone Battista Alberti, écrivait : "Je ne doute pas, qu'en peu de temps un léger choc ou un léger mouvement la détruise". Le pape décida sa reconstruction mais les travaux furent interrompus à sa mort. Bien plus tard, le pape suivant, "passionnément désireux de laisser des témoignages de son pontificat", reprit le projet. Pour ce faire on abattit la moitié de la basilique du vieux Saint-Pierre. Cette décision entraîna de vives protestations de la part des habitants qui surnommèrent l'architecte Bramante "Maestro Ruinante". Les projets et les architectes se multiplièrent suivis de très longues interruptions. Le culte continuait d'être célébré dans la partie encore debout de la vieille basilique, séparée du chantier par un mur provisoire. Michel Ange prit la direction du chantier. Ce qui restait la vieille basilique, fut rasé et après plus d'un siècle d'efforts, la nouvelle basilique Saint-Pierre put enfin être inaugurée en novembre 1626.

L'obélisque de Caligula, fut déplacé devant la façade de Saint-Pierre à l'époque qui était encore celle de la basilique du Vieux Saint-Pierre.


Mausolée d'Hadrien, le Château Saint-Ange
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux basiliques Saint-Pierre (Rome)

Message  Leela le Lun 31 Déc 2012 - 7:37

intéressant, merci.
En lisant cela, une phrase me frappe: le pape suivant, "passionnément désireux de laisser des témoignages de son pontificat".
avatar
Leela

Messages : 213
Date d'inscription : 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum