Le deal à ne pas rater :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de dinosaures
49.99 €
Voir le deal

La Reine Perse des Serpents

Aller en bas

La Reine Perse des Serpents Empty La Reine Perse des Serpents

Message  Freya Dim 12 Sep 2021 - 11:31

Shahmaran est le nom donné à une créature mythique trouvée dans les différentes cultures du Moyen-Orient, en particulier celles de la région anatolienne orientale de la Turquie. Selon le folklore de ces cultures, Shahmaran était une créature avec la moitié supérieure du corps d'une femme et la moitié inférieure d'un serpent. Selon la légende, Shahmaran connaissait beaucoup de secrets de la nature, le pouvoir des herbes et des minéraux et savaient donc guérir les maladies affectant aussi bien les êtres humains que les animaux.
La légende de Shahmaran résonne encore aujourd'hui en raison de ses puissants pouvoirs protecteurs. Par conséquent, ses images sont utilisées comme des amulettes pour éloigner le mal. L'image de Shahmaran a également été utilisée par des militants des temps modernes au Moyen-Orient pour représenter leurs causes respectives, ce qui est sans aucun doute une tournure très moderne de cette ancienne légende.

La Reine Perse des Serpents Shahma10


Origines mythiques de Shahmaran
Le nom « Shahmaran » est dérivé de la langue persane et est une combinaison des mots « shah » et « maran ». Le premier mot est le titre octroyé aux rois perses, tandis que le second mot signifie « serpents ». Par conséquent, « Shahmaran » se traduit littéralement par « Roi des serpents ». Étant donné que Shahmaran est censée être une femme, il serait  plus approprié de traduire son nom par « Reine des serpents ».
Le nom de Shahmaran change aussi légèrement selon les différentes cultures dans lesquelles on rencontre cette créature mythique. Shahmaran est notamment associée aux Kurdes et aux Turcs, qui habitent tous deux dans la région anatolienne orientale de la Turquie. D'autres cultures où se propage la légende de Shahmaran, incluent les Tatars et le peuple Chuvash ou Tchouvache (en français) à l'Est et qui parlent tous deux des langues turques.
La légende de Shahmaran est ancienne et ses origines ont été obscurcies au fil du temps. L'histoire centrale associée à Shahmaran implique un jeune homme du nom de Tahmasp, également connu sous plusieurs autres noms, dont Cansab, Djansab et Cemshab, selon les différentes versions de la légende.
Certaines versions de l'histoire notent que la ville d'origine de Tahmasp était Mardin, province de l'une ancienne ville romaine de Dara, sise dans la partie sud-est de la Turquie moderne. Grâce à ces versions du mythe, Shahmaran a été adoptée comme symbole de la province de Mardin.    
En tout état de cause, le jeune homme aurait été issu d'une famille pauvre, et qu'il aurait travaillé comme bûcheron, gagnant sa vie en ramassant et en vendant du bois.

La Reine Perse des Serpents 0x0-1410
Dara


Tahmasp et la grotte

Un jour, alors que Tahmasp et ses compagnons bûcherons ramassaient du bois dans une forêt, ils tombèrent sur une grotte pleine de miel et Tahmasp aurait été descendu dans la grotte pour le recueillir.
Pour une raison ou une autre, après que Tahmasp eut ramassé le miel, les autres bûcherons après avoir récupéré la précieuse marchandise, décidèrent de le laisser au fond de la grotte et rentrèrent chez eux. Lorsque Tahmasp réalisa qu'il avait été abandonné par ses amis, il tomba dans le désespoir. Tahmasp pensait qu'il mourrait dans la grotte, quand soudain, il vit un petit trou.
A l'aide d'un couteau de poche, Tahmasp commença à agrandir le trou. Peu à peu le trou s'élargit, et finalement, il devint assez grand pour laisser passer Tahmasp. Ayant rampé à travers, Tahmasp se retrouva dans un grand espace vide. Comme il était épuisé par tout le travail qu'il avait accompli, il tomba dans un profond sommeil .
A son réveil, Tahmasp a eu le choc de sa vie en réalisant qu'il était entouré de milliers de serpents. Les serpents semblaient observer attentivement Tahmasp, et lorsqu'il bougea, ils commencèrent à s'approcher de lui. Tahmasp était terrifié et pensait que les serpents le tueraient. Une fois de plus, Tahmasp ressentit un sentiment de désespoir, ferma les yeux et se prépara à mourir. Les moments passèrent, mais rien ne se passa. Tahmasp rassembla son courage et se força à ouvrir les yeux.

La Reine Perse des Serpents Shahma13


Tahmasp et Shahmaran

Tahmasp vit devant lui une belle jeune femme – Shahmaran. Lorsque Tahmasp eut remarqué que Shahmaran avait le bas du corps d'un serpent, il fut très surpris et en resta sans voix. Cependant Shahmaran l'assura que, ni elle ni ses serpents ne lui feraient aucun mal.
Il s'avéra que les serpents sur lesquels Shahmaran régnait, n'étaient pas des serpents ordinaires, mais des serpents intelligents, compatissants et pacifiques. Shahmaran dit à Tahmasp qu'il serait traité comme un invité et lui demanda de se reposer en promettant qu'ils se parleraient à nouveau le lendemain. Sur ce, Shahmaran partit.
Tahmasp qui ne savait que faire de tout cela, pensait qu'il rêvait. En tout cas, il ferma les yeux et se rendormit. Lorsque Tahmasp se réveilla le lendemain matin, il se trouva dans une grande salle, dans laquelle se trouvait une table dressée avec de la nourriture. Shahmaran était allongé près de la table.
Tahmasp était maintenant convaincu qu'il n'avait pas rêvé la nuit précédente. Shahmaran  invita son invité à prendre le petit déjeuner avec elle et commença à lui raconter des histoires sur l'humanité. Tahmasp se sentit attiré par la sagesse et la gentillesse de Shahmaran, et avec le temps, les deux devinrent amants.

La Reine Perse des Serpents Shahma12


Tahmasp et le roi

Tahmasp apprécia le temps passé aux côtés de Shahmaran dans son royaume souterrain. Cependant, et malgré son bonheur, il finit par se languir de sa famille et voulut rentrer chez lui. Shahmaran fut réticente à laisser partir Tahmasp, mais en raison de son amour pour lui, elle accéda finalement à sa demande.
Cependant, avant de laisser Tahmasp quitter son royaume, elle lui fit promettre de ne parler à personne de ce royaume souterrain. Elle ajouta que, depuis que Tahmasp était resté avec elle durant tout ce temps, il avait pris certaines des caractéristiques des serpents. Par conséquent, il devrait éviter de fréquenter les bains publics , car sa peau deviendrait écailleuse au contact de l'eau, et son secret serait révélé.

Tahmasp promit à Shahmaran qu'il tiendrait compte de ses avertissements et rentra chez lui. Tahmasp retrouva sa famille au complet et passa quelques années avec eux. Tout allait bien jusqu'au jour où, la nouvelle arriva que le roi de la ville où vivait Tahmasp, avait contracté une mystérieuse maladie.
Les médecins royaux , après avoir examiné le roi, conclurent que le roi ne pouvait être guéri que s'il consommait la chair de Shahmaran. Par conséquent, le roi fit publier un décret pour rechercher quiconque dans la ville qui connaitrait Shahmaran ou qui avait été dans son royaume.
Les médecins et le vizir du roi lui ont dit que la seule façon de s'assurer qu'une personne avait bien été dans le royaume de Shahmaran était de verser de l'eau sur sa peau. Comme Shahmaran avait déjà prévenu Tahmasp, cela rendrait la peau écailleuse, révélant ainsi que la personne avait séjourné dans le royaume souterrain des serpents.
En conséquent, le roi ordonna donc à tous ses sujets de se présenter aux bains publics. Là, ils seraient surveillés par les soldats du roi tandis qu'ils s'immergeaient dans l'eau de la piscine. Tahmasp tenta de s'enfuir en se cachant, mais il fut retrouvé par les soldats et emmené manu militari aux bains.
Les soldats jetèrent Tahmasp dans l'eau et, immédiatement, des écailles apparurent sur sa peau. Tahmasp fut traîné hors de l'eau, ligoté et jeté aux pieds du roi. D'abord, Tahmasp ne révéla pas où vivait Shahmaran, mais le roi le fit torturer et Tahmasp dit au roi tout ce qu'il voulait savoir.

La trahison de Tahmasp

Peu de temps après, le roi envoya ses soldats dans la grotte, ils capturèrent Shahmaran et l'amenèrent au palais. Lorsque Tahmasp vit Shahmaran, il sentit la honte l'envahir.  
Comme Shahmaran savait qu'il n'y avait pas d'échappatoire pour elle, elle révéla un secret au roi et à ceux qui étaient avec lui. Elle leur a dit que quiconque mangerait sa queue atteindrait la sagesse et une longue vie, tandis que celui qui mangerait sa tête mourrait. Après avoir livré ce dernier message, Shahmaran fut exécutée et découpée en trois parties.
Désireux d'être guéri, le roi mangea un morceau de la queue de Shahmaran. Dans certaines versions de l'histoire, le vizir consomma également  un morceau de la queue, tandis que dans d'autres versions, c'était le capitaine de la garde royale qui la mangea. De son côté, Tahmasp ne voulait pas continuer à vivre et mangea la tête de Shahmaran. A la surprise générale, le roi et son vizir (ou le capitaine de ses gardes) tombèrent tous les deux morts, alors qu'aucun mal n'arriva à Tahmasp.

Les différentes versions de l'histoire ne donnent pas explicitement la cause de cela. Cependant, les images de Shahmaran, peuvent fournir un indice sur ce qui se passa. De  nombreuses images représentant Shahmaran, la créature mythique, la représentent avec deux têtes : l'une, une tête humaine sur la moitié supérieure de son corps, tandis que l'autre, une tête de serpent au bout de sa queue. Dans ce cas, on pourrait dire que la tête humaine de Shahmaran était en fait sa queue, tandis que sa tête de serpent était sa véritable tête.
L'histoire de Shahmaran se termine avec Tahmasp quittant sa maison pour errer seul. Après avoir acquis la sagesse de Shahmaran, Tahmasp devint un homme sage. Néanmoins, il regretta jusqu'à la fin de sa vie d'avoir trahi Shahmaran.

Dans une autre version de l'histoire, les serpents sous le règne de Shahmaran savaient que leur reine avait été trahie par Tahmasp et tuée par son roi. En conséquence, ils sont devinrent les ennemis jurés de l'humanité. Dans une autre version encore de l'histoire, Tahmasp retourna dans la grotte et permit aux serpents de le punir. L'histoire, cependant, ne dit pas si les serpents ont puni ou pardonné à Tahmasp.

La survivance de Shahmaran
Aujourd'hui, Shahmaran est considérée comme un symbole protecteur. Des peintures de Shahmaran, par exemple, sont accrochées aux murs des maisons, tandis que certaines portent des ornements à son image.
Shahmaran a également été adoptée comme symbole culturel. On le voit, par exemple, dans le cas de Mardin. En 2020, une exposition d'art public intitulée « Shahmaran de Mardin » a été organisée par la municipalité métropolitaine de Mardin. Des statues de Shahmaran ont été créées et exposées au public pendant plusieurs mois, du 20 avril au 20 juillet.
À la fin de l'exposition, les statues ont été vendues aux enchères et le produit, selon l' article* du Daily Sabah écrit en mars 2020, serait utilisé pour financer les fouilles du site antique voisin de Dara. D'autres événements organisés pendant l'exposition comprirent des concerts, des ateliers et des visites.

Enfin, Shahmaran est devenue un symbole d'activisme. En 2016, par exemple, une journaliste et artiste kurde du nom de Zehra Doğan fit une double image de Shahmaran. Cette image a été peinte alors que Doğan était détenue dans une prison turque en raison de l'une de ses peintures qui critiquait la destruction par l'armée turque de Nusaybin, une ville kurde.
Par conséquent, la peinture de Shahmaran était censée symboliser la force redoublée des femmes kurdes modernes. De plus, l'image a été peinte à l'aide de pigments rouges, verts et jaunes, les couleurs du drapeau kurde. Ainsi, l'image était aussi une représentation de l'identité kurde.

La Reine Perse des Serpents Histor11
Statue de Shahmaran à Tarse, Turquie.
________________________________________________

Références


Daily Sabah, 2020. Conte de Shahmaran pour résonner dans les rues de Mardin avec l'art de la sculpture. [En ligne]
Disponible sur : https://www.dailysabah.com/arts/events/shahmaran-tale-to-resonate-through-mardin-streets-with-the-art-of-sculpture

Gruber, C., 2021. Ce que représente la figure mythique de Şahmeran en Turquie et pourquoi les militants l'utilisent. [En ligne]
Disponible sur : https://theconversation.com/what-the-mythical-figure-of-sahmeran-in-turkey-represents-and-why-activists-use-it-155606

Master, 2018. Shahmaran : reine mythologique des serpents et symbole de Mardin. [En ligne]
Disponible sur : https://offbeattravel.blog/shahmaran-story.html

Saba Niknam, 2021. Shammaran (la reine des serpents) Légende kurde. [En ligne]
Disponible sur : https://c/portfolio/shammaran-the-queen-of-snakes-kurdish-legend/

Sally, 2019. Göbekli Tepe et la légende du Shahmaran. [En ligne]
Disponible sur : https://www.easternturkeytour.org/gobekli-tepe-and-the-legend-of-the-shahmaran/

Les rédacteurs de l'Encyclopaedia Britannica, 2013. Mardin. [En ligne]
Disponible sur : https://www.britannica.com/place/Mardin-Turkey
Freya
Freya

Messages : 1183
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum