-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 512 Go + Adaptateur SD
61.99 € 112.99 €
Voir le deal

L'affaire du Collier de la Reine

Aller en bas

L'affaire du Collier de la Reine  Empty L'affaire du Collier de la Reine

Message  Freya Dim 12 Sep 2021 - 21:36

C'est l'histoire d'un collier de diamants qui n'a jamais été celui de Marie-Antoinette. Bien que l'histoire semble farfelue au point qu'elle puisse passer pour une fiction, elle est vraie, et le scandale de ce collier de diamants est finalement devenu la raison principale de son exécution.
Le fait le plus surprenant est que la reine ne fut pas au courant de cette escroquerie qui se déroulait sous son nez. Les fraudeurs utilisèrent le nom de Marie-Antoinette pour la blâmer, mais dans cette affaire elle n'avait rien à se reprocher.

L'agitation autour du collier
Le collier de diamants fut réalisé par les joailliers parisiens Bassenge et Boehmer, et se composait de 647 diamants. Il y avait des diamants de carats, de tailles et de formes différents afin de le rendre plus attrayant.
Le collier était considéré comme le bijou le plus cher de toute la France et fut commandé par Louis XV désireux de l'offrir en cadeau à sa maîtresse, Madame du Barry et le temps de son montage devait durer plus d'une année. Mais, le roi mourut peu de temps avant que le collier ne soit terminé, soit un an après l'avoir commandé.
Les créateurs étaient pratiquement en faillite lorsque les diamants furent assemblés pour être montés. Lorsque le collier fut terminé, les créateurs tinrent à le vendre rapidement afin de rentrer dans leurs fonds. Mais, comme le coût était extrêmement élevé, le seul acheteur potentiel ne pouvait être que la famille royale de France.

L'affaire du Collier de la Reine  Collie10
Copie du collier de diamants - Marie-Antoinette.

Un cadeau empoisonné
En 1778, les artisans de ce collier de diamants impeccables, approchèrent Louis XVI. Ils lui offrir à la vente le collier pour Marie-Antoinette. La reine le vit, l'essaya et exprima son intérêt pour celui-ci.
Cependant, la vente n'aboutit pas, le prix demandé était trop élevé même pour le roi de France. Marie Antionette estima que l'argent serait mieux utilisé en l'investissant dans la construction de navires cuirassés pour l'empire.
Boehmer et Bassenge quittèrent alors la France, pour tenter de vendre ce collier aux familles royales étrangères. Mais, comme le prix était très élevé, les joaillers n'eurent aucune chance d'en finaliser la vente.

L'ecclésiastique et l'escroc
Jeanne de la Motte, qui descendait d'un bâtard du roi Henri II de Valois, n'avait aucune noblesse d'âme et était en sus la jeune épouse d'un officier de gendarmerie puis, escroc notoire, Nicolas de la Motte. En 1784, elle entra en contact avec le cardinal de Rohan de Strasbourg. C'était un ecclésiastique de haut rang mais aussi un diplomate.
La relation de Rohan avec la reine Marie-Antoinette était impopulaire à la cour, ce qui constitua déjà un obstacle à son ambitions de faire partie du monde politique. Il était donc impatient de gagner les faveurs de la reine mais, au lieu de cela, il ne fit que provoquer sa chute !
Jeanne de la Motte convainquit Rohan qu'elle était une agente de la reine Marie-Antoinette. Désireux de gagner la confiance de la reine, il écrivit d'humbles lettres à cette dernière, souhaitant exprimer sa dévotion et sa loyauté envers elle et l'empire tout en  espérant recevoir des réponses, mais celles-ci furent frauduleusement écrites par Jeanne de la Motte ou son mari.
Les réponses aux lettres étaient si humbles et affectueuses que Rohan crut que la reine était amoureuse de lui. Il demanda à Jeanne de la Motte de prendre des dispositions pour qu'il puisse rencontrer secrètement la reine. Jeanne de la Motte répondit positivement et  organisa une rencontre nocturne de Rohan avec une prostituée parisienne qui ressemblait à la reine.


L'affaire du Collier de la Reine  Jeanne10
Portrait de Jeanne de la Motte.

L'arnaque du collier de diamants
En empruntant de fortes sommes d'argent à Rohan, Jeanne de la Motte put entrer dans la haute société. Non seulement Rohan, mais bientôt, d'autres commencèrent à croire que Jeanne était vraiment une agente de la reine Marie-Antoinette. Et parmi tous ces hommes, les joailliers Bassenge et Boehmer crurent, eux aussi,  Jeanne de la Motte.
A la fin de 1784, les joaillers parisiens contactèrent Jeanne de la Motte pour lui demander  de convaincre la reine d'acheter le collier. Jeanne de la Motte et son escroc de mari ne purent résister à l'opportunité qui s'offrait à eux et l'acceptèrent. Jeanne de la Motte fit alors falsifier des documents et convainquit le cardinal de Rohan d'acquérir le collier au nom de la reine.
Le prix du collier de diamants s'élevait à 1,6 million de livres (80,5 millions d'euros environ), et les faux papiers affirmaient que le montant serait payé en plusieurs versements. Le collier fut ensuite acheté par Rohan, et les joailliers furent chargés de remettre le collier à Jeanne de la Motte et à son mari.
Mais ce fut la dernière fois que Rohan ou quelqu'un d'autre vit le collier. Le collier fut démonté et les diamants dessertis retaillés et vendus tout comme l'or de la monture, sur les marchés noirs de Londres et de Paris par le couple de la Motte.


L'affaire du Collier de la Reine  Cardin10
Cardinal Louis de Rohan.

La découverte de l'escroquerie
L'escroquerie fut révélée lorsque le cardinal n'effectua pas le premier paiement pour le collier de diamants et ne fut pas non plus en mesure de le produire. Les joaillers demandèrent à rencontrer la reine pour porter plainte. Mais la reine répondit tout ignorer de l'affaire et n'avoir ni entendu parler, ni même reçu le collier de Rohan.
Les coupables furent rapidement arrêtés. Rohan, le couple de la Motte, le faussaire des documents, la prostituée et quelques autres personnes impliquées dans ce scandale furent arrêtés. Jeanne de la Motte fut accusée d'être l'instigatrice de toute l'affaire.
Le cardinal de Rohan acquitté du crime, dut s'exiler dans l'une de ses propriétés dans le sud de la France. Le faussaire et la prostituée furent également acquittés et durent s'exiler comme les autres accusés sauf le couple la Motte. Jugés par le parlement de Paris, Nicolas de la Motte fut condamné par contumace aux galères à perpétuité, et son épouse Jeanne fut condamnée et emprisonnée à vie dans une prison pour prostituées nommée la Salpêtrière après avoir été marquée au fer rouge du "V" des voleurs(es). Mais elle s'en échappa en se déguisant en garçon et s'enfuit rejoindre son époux bénéficiant du droit d'asile à Londres. En 1789, elle proposa une autre arnaque en publiant ses mémoires et en blâmant Marie-Antoinette pour toute la fraude.

L'affaire du Collier de la Reine  Graver10
Jeanne de la Motte marquée au fer rouge du V des voleurs(ses).

L'exécution de Marie-Antoinette
Louis XVI et la reine s'alarmèrent de ce nouveau projet de Jeanne la Motte . Par conséquent, ils décidèrent de la poursuivre publiquement pour laver leur honneur. Mais cela se retourna contre lui et la reine perdit sa réputation au sein de l'empire. Les gens étaient d'avis que la reine communiquait avec Jeanne pour se venger de Rohan, qui était considéré comme son ennemi.
Bien que Marie-Antoinette ne portait aucune responsabilité dans l'affaire du collier de diamants, l'incident mena l'ancien régime à sa dissolution et catalysa la Révolution française. Et ce fut la corruption du régime qui conduisit Maie-Antoinette d'Autriche, à la guillotine.

L'affaire du Collier de la Reine  Marie-10
Marie-Antoinette se rendant à l'échafaud.
Freya
Freya

Messages : 1183
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum