-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces

Aller en bas

Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces  Empty Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces

Message  Freya Ven 19 Nov 2021 - 18:31

Aujourd'hui, le mot « berserk » est utilisé à tort pour décrire toute personne dans un état d'esprit irrationnel et agité qui ne peut pas ou ne contrôle pas ses actions. Le sens du mot provient des Berserker vikings, des guerriers d'élite féroces connus pour s'être battus avec fureur et censés avoir été capables d'accomplir des exploits surhumains. Ils hurlaient et grognaient comme des bêtes et lançaient une attaque dans un accès de frénésie. L'animalité donc qui caractérisait ces guerriers d'élite, ont poussé l'anthropologue Georges Dumézil à les désigner sous le terme de "guerriers-fauves", ajoutant :
"soit à la faveur d'un don de métamorphose, soit par une hérédité monstrueuse, le guerrier éminent possède une véritable nature animale".  
Tacite, sénateur et historien romain (58-120 de notre ère), écrivit dans son œuvre "De situ ac populis Germaniae ou De origine et situ Germanorum (La Germanie) : ":
"Boucliers noirs, corps peints pour combattre, ils choisissent des nuits noires ; l'horreur seule et l'ombre qui accompagnent cette armée de lémures suffisent à porter l'épouvante, aucun ennemi ne soutenant cette vue étonnante et comme infernale".

Des confréries de guerriers d'élite

Dans l'histoire et le folklore nordiques et germaniques médiévaux, les Berserker étaient décrits comme des guerriers et des guerrières d'élite qui se divisaient en trois confréries distinctes : les Berserker ou guerriers-ours ; les Úlfheðnar ou guerriers-loups et les Svinfylking ou guerriers-sangliers. Ils étaient très recherchés par les cours royales et les nobles de haut rang comme gardes du corps et « troupes de choc » qui semaient la terreur parmi tous ceux qui les rencontraient. Des peaux d'ours, de loup ou de sanglier, ajoutaient à leur aspect féroce et intimidaient l'ennemi. Ils portaient également et surtout ces peaux lorsqu'ils se battaient.
La fureur de ces guerriers et de ces guerrières commençait par de fortes tensions musculaires allant jusqu'à une sorte de déformation mouvante au niveau des poignets, des mains et de la tête. Ceci est la raison pour laquelle, les chamanes portent toujours un bandeau fortement serré autour du front lorsqu'ils sont appelés à effectuer certains travaux.


Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces  Sutton10
Casque de Sutton Hoo.

Les guerriers-ours, les Berserker, avaient un esprit plutôt solitaire tandis que les guerriers-loups, les Úlfheðnar avait un esprit de meute et lors d'une attaque par exemple, ils avaient entre eux, un lien quasi télépathique. Cependant, il existe certaines différences entre les Berserker et les Úlfheðnar. Tandis que les seconds, combattaient à la manière d'une guérilla, en tendant des embuscades et en usant de leur force brute générée par la fureur, les Berserker, quand à eux, se battaient au corps à corps et étaient capables de supporter un froid vif, même quand ils se battaient torse nu, grâce à la chaleur physique intense produite par leur corps. Les sens tels que l'endurance physique, l'odorat, l'instinct et la vue panoramique des ursidés impossible aux humains, étaient décuplés chez les Berserker.
Ils ont été décrits comme étant immunisés contre le feu et les coups d'épée. L'historien Snorri Sturluson (1179-1241 après JC) a donné la description suivante des Berserker dans sa saga Ynglinga :
"Ses hommes (d'Oddhin) se sont précipités sans armure, étaient aussi fous que des chiens ou des loups, mordaient leurs boucliers et étaient forts comme des ours ou des bœufs sauvages, et ont tué des gens d'un coup, mais ni le feu ni le fer ne leur ont été infligés."

Des guerriers indisciplinés ?
De ces anciens guerriers et guerrières d'élite, le 7e art en a fait des barbares sanguinaires vêtus de peaux d'animaux, irréguliers dans leurs actions alors qu'en réalité leur discipline militaire leur valut leur prestigieuse réputation.

Possession, alcool, sorcellerie, drogues ?
Tandis que pour expliquer le comportement des "guerriers-fauves" certains chercheurs pensent qu'ils s'entraînaient dans une hystérie auto-induite avant de se battre, d'autres soutiennent que c'était de la sorcellerie, d'autres encore affirment qu'ils consommaient des drogues ou de l'alcool, voire même qu'ils étaient atteints de maladies mentales... Certains botanistes ont même affirmé que ce comportement pourrait avoir été causé par l'ingestion de champignons tue-mouche, de myrte des marais, de jusquiame, etc. Ils n'ont oublié qu'une seule chose : les effets secondaires de leurs plantes qui auraient rapidement expédiés ces farouches guerriers au Valhalla !

Certains anthropologues et philosophes ont eu une approche différente et ont suggéré la métamorphose. D'abord, les guerriers et les guerrières restaient, physiquement parlant, des êtres humains et ne se métamorphosaient donc pas. Si cela eut été le cas, leurs corps se seraient métamorphosés réellement en ceux d'ours, de loups ou de sangliers. Ensuite, seuls un nombre très restreint de puissants chamanes en sont capables et, à travers le monde, ils se comptent sur les doigts d'une seule main.

Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces  220px-10
Fourreau de Gutenstein.

Les Animaux Pouvoir
Un animal pouvoir est un modèle d'énergie qui procure les capacités qu'il caractérise. Les chrétiens l'appelle l'ange gardien. Cependant, ces qualités et caractéristiques ne sont pas celles d'un animal individuel mais, plutôt l'âme collective parfaite d'une espèce animal dont l'écho a lieu dans notre système énergétique, parce que c'est un aspect de sa propre nature animale. Il s'agit de la Force Vitale dans la forme animale archétypale qui peut trouver une expression en termes humains. Ainsi, un animal pouvoir possède toutes les qualités de sa contrepartie animale mais, fournit l'énergie physique, émotionnelle, mentale et spirituelle qui peuvent s'exprimer de manière humaine. En nous connectant à cette source de pouvoir, nous pouvons attirer en nous ses qualités caractéristiques. Nous avons tous des animaux pouvoir, que nous en soyons conscients ou non, que nous le voulions ou non. Et cette intelligence se trouve à l'intérieur de nous et non à l'extérieur, ce n'est donc pas elle qui nous possède mais, c'est nous qui la possédons.
J'en ai parlé plus explicitement ici : https://sciencetradition.forumactif.com/t441-anges-gardiens-et-animaux-pouvoir?highlight=anges+gardiens
Dans une tribu viking, le nombre de personnes qui avaient pour animal pouvoir l'ours, le loup ou le sanglier, n'était guère supérieur à 5 pour une tribu comptant une centaine d'âmes, ce qui signifie que le nombre de guerriers-ours, guerriers-loups et guerriers-sangliers, n'était pas élevé. Ils étaient donc bien un corps de guerriers d'élite.

La Danse de Pouvoir
Une fois qu'un (e) Viking avait rencontré son animal pouvoir qui est l'animalité de l'âme (Soul animal), quel qu'il fut, il fallait en amener l'énergie à la surface. Dans une Danse de Pouvoir, notre Viking devait s'efforcer de sentir la force d'énergie de l'animal pouvoir auquel il a eu affaire dans la réalité non-ordinaire, mais aussi, de se mouvoir avec lui, de devenir un avec lui, dans la réalité ordinaire. Ces mouvements constituent la "danse". En s'efforçant de s'identifier ainsi avec l'énergie et de stimuler les mouvements de l'animal physique avec lequel l'animal pouvoir a des similitudes, voire même de mimer des sons ou des cris d'animaux, notre Viking se mettait en harmonie avec lui.
Il existe une documentation épigraphique et iconographique de ces danses qui remonte aux VIe et VIIe siècle. Et comme le montre les plaques de Torslunda ainsi que les ornements du casque de Sutton Hoo ou le fourreau de Gutenstein qui mettent tous en scène des personnages vêtus de peaux d'ours et de loup, représentés en train de danser.

Les Berserker vikings – des guerriers d'élite féroces  Danza_10
L'une des plaques de Torslunda.

L'intégration
La Danse de Pouvoir est une méthode pour démontrer son acceptation volontaire d'un modèle d'énergie. Ce pouvoir doit être intégré avec amour - c’est-à-dire qu’il exige d’être désiré pour qu’il puisse être incarné pour faire partie de sa réalité physique et mentale. Il exige l'acceptation de sa présence et une affirmation qu’il est bien à nous. Ce processus d’intégration et d’incarnation peut être atteint simplement en méditant ou en frappant un tambour chamanique (pour notre Viking) de 160 à 220 battements par minute mais, la fréquence précise qui déclenchera un changement dans la conscience, dépend des rythmes personnels de la personne considérée.
Freya
Freya

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum