Mégalithes des Vosges et d'Alsace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mégalithes des Vosges et d'Alsace

Message  Freya le Mar 28 Aoû 2012 - 20:38

Mégalithes des Vosges et d'Alsace.

Nos très lointains ancêtres de l'époque antédiluvienne, nous ont légué des géants de pierre de toutes sortes : pierres à cupules, pierres de fertilité, table de pierre, menhirs, dolmens, murs dits "païens", cuves de pierre, etc., la liste est exhaustive.

En plaine, ces mégalithes ont souvent disparu, mais on peut encore en trouver en Alsace, et surtout en Bretagne, etc. En montagne, sur des plateaux, comme dans les Vosges et en Alsace, ils sont encore nombreux et souvent mieux conservés.

Alors à quoi pouvaient bien servir tous ces mégalithes? Il est particulièrement surprenant pour une personne vivant à notre époque de découvrir, plus de douze mille ans après leur érection, que nos lointains ancêtres avaient une connaissance parfaite des ondes électromagnétiques et du géomagnétisme.

Les pierres de fécondité :
Elles sont nombreuses en Alsace et dans les Vosges. Elles diffèrent des pierres à cupules par leur excavation verticale en forme de siège.  Elles émettent des ondes électromagnétiques sur les longueurs d'onde de l'utérus et des ovaires stimulant ces organes et permettant aux dames souffrant de certaines formes de stérilité de devenir mère. Certaines de ces pierres de par leur forme et leur taille permettaient aux dames d'effectuer de belles glissades.



Les pierres à cupules :
Ce sont les plus nombreuses. Leurs tailles variaient selon leur fonction. Les plus petites servaient aux offrandes, marques de gratitude envers la Terre Mère; les moyennes à préparer des décoctions; les grandes de réservoirs d'eau aux tailleurs de pierre pour tremper leurs coins de bois. Pour détacher des blocs de la roche mère, ils procédaient par décollement des blocs. Ils utilisaient pour cela des marteaux et des coins de bois qu'ils inséraient dans le feuilletage de la roche à intervalle régulier pour y créer une fente et déliter ainsi des blocs de taille et d'épaisseur voulues.


Les tables de pierre :
Elles sont bien des tables et non des autels. En effet, un autel n'aurait été d'aucune utilité à un chamane. Elles leur servaient à étaler et à trier les plantes cueillies, à fabriquer des talismans, à effectuer différents travaux inhérents à leur charge. Certaines, comme celle de l'image ci-dessous, ont une profonde excavation. Cette dernière a un diamètre de 81 cm. Elle permettait de procéder, sans danger pour l'environnement, à deux importants rites du feu. La pierre de cette vasque a conservé le souvenir de ces rites, elle émet des ondes électromagnétiques sur la longueur d'onde du feu.
Le milieu de cette table est placé sur l'axe nord-sud. Actuellement, nous avons une déviation de l'ordre de 15° vers l'est du pôle magnétique par rapport à l'époque de son érection. L'onde électromagnétique appelée Cardo Mundi  passe donc en travers de cette table. Le Cardo Mundi est généré par le magnétisme terrestre, i.e. par la rotation de la terre sur elle-même et se déplace du nord vers le sud.


Murs dits "païens" :
A proximité de la table citée plus haut, a été érigé un mur de pierres sèches, aujourd'hui partiellement effondré. Mais cela n'est d'aucune importance pour sa fonction. Il a été élevé exactement sur l'axe est-ouest, ou Decumanus. Celui-ci est lui aussi une onde électromagnétique mais générée par le soleil et le magnétisme galactique qui le charge de l'énergie dont il a besoin. Ce mur était très certainement destiné à apprendre à des novices à le reconnaître et à l'identifier. Cette onde électromagnétique peut être particulièrement nocive lorsqu'elle croise certaines ondes électromagnétiques émises par le magnétisme terrestre.
Il en existe d'autres aux usages différents : murs d'enceinte d'oppida (bien plus tardifs  donc); murs de soutènement, etc.





Les cuves de pierre :
Rares, probablement en raison de leur proximité avec des routes ou des chemins. Elles ne sont jamais sises sur des plateaux ou des collines élevées mais à leur pied pour une raison très simple : leur usage.
Celle sur l'image ci-dessous, a été taillée dans un rocher de substrat géologique compact. Elle servait à un rite du feu bien particulier et pratiqué par les villageois d'alentour. A la fin de l'année ou au début d'une épidémie, tous les feux dans les âtres étaient aussitôt éteints. Selon leurs croyances, tout ce qui se passait sur notre terre avait des répercussions sur les autres mondes, et il était de leur devoir de maintenir une harmonie parfaite. Au début de l'année ou l'épidémie jugulée, neuf villages étaient choisis et dans chacun d'eux, neuf hommes, volontaires ou désignés, n'ayant jamais été condamnés pour aucun  délit de droit commun, étaient réunis. Les quatre vingt une personnes se rendaient alors à cette cuve de pierre où chaque équipe de neuf hommes, tentait chacune à son tour, d'allumer un feu et ceci uniquement avec le système des planches à foret et des forets à feu et de l'herbe sèche, et cela pour une raison bien précise. Le feu ayant pris, les hommes y allumaient des torches et rentraient chez eux rallumer le feu des âtres. Ce rite était encore pratiqué dans certaines contrées jusqu'à la fin du XVIII è siècle.


Imaginez la taille de ce rocher excavé, je mesure 1.71 m, et vous n'en voyez que la partie émergée. Mais elle ne l'a pas toujours été. En effet, nous sommes en montagne, le terrain est pentu, et au cours des millénaires l'érosion a eu amplement le temps d'oeuvrer. A l'origine, la partie émergée de la cuve ne mesurait guère plus de 60 à 70 cm de hauteur, distance entre la main gauche et la main droite.

Sur cette deuxième image, on peut voir la ligne claire du niveau initial.


Dernière édition par Freya le Ven 10 Juin 2016 - 17:47, édité 1 fois
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mégalithes des Vosges et d'Alsace

Message  Freya le Mer 5 Déc 2012 - 10:43

Des menhirs étaient souvent placés sur les endroits géopathogènes des chemins reliant deux ou plusieurs villages, ou à la croisée de chemins. Ainsi, le voyageur de jadis savait qu'il ne devait en aucun cas s'attarder près de ces lieux. Malheureusement, le géomagnétisme fut considéré par l'Eglise comme de la sorcellerie, et Elle ne trouva rien de mieux que de les remplacer par des oratoires ou des chemins de croix...

A Carnac (Bretagne) les menhirs ont été élevés soit sur des endroits géopathogènes aux fonctions agressives, soit sur des lieux aux propriétés curatives. Cependant, ces mêmes mesures d'ondes électromagnétiques n'ont pas les mêmes valeurs le jour ou la nuit, car sous la lumière de la pleine lune les polarités sont inversées.


avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum