L'égoïsme de notre civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'égoïsme de notre civilisation

Message  patanjali le Mer 20 Nov 2013 - 10:14

L'égoïsme de notre civilisation occidentale existe au niveau individuel, communautaire, national, et même au niveau de l'humanité par rapport aux autres formes de vie.

Certes, une protection de l'individu, de la famille, tribu ou nation, est naturelle et nécessaire. Elle devient excessive et égoïste lorsque l'intérêt individuel ne tient plus compte de l'intérêt commun, lorsque les relations entre individus ou communautés sont négligées ou refusées et lorsque l'intérêt et utilité  des communautés fondamentales, familiales et culturelles sont reniés.
Le Système de société néolibéral actuel prétend défendre les droits de l'homme, c'est-à-dire  le droit des individus. Mais il le fait en diminuant les relations, les lois naturelles et les intérêts qui unissent les familles, communautés et nations et qui sont censés les protéger. Ils sont remplacés par des intérêts et égoïsmes étrangers, corporatistes et hégémoniques imposés aux individus sous prétextes de sécurité.

Comment notre civilisation en est-elle arrivée à cela? – Je l'attribue au positivisme matérialiste et au réductionnisme qui réduisent l'unité de l'univers à une somme de parties séparées, aux masses de particules en physique et à la masse des individus pour la société.
De manière plus lointaine et ancienne, cette vision réductionniste du monde remonte à la philosophie d'Aristote et à sa logique. Contrairement à la philosophie des principes universels de son maître Platon, qui admettait l'alternance et complémentarité des idées ou formes contraires dans les cycles de l'évolution, la philosophie d'Aristote, son ontologie, se réfère seulement à l'être immuable des objets appelé substance et à leurs formes diverses appelées accidents. Le principe d'identité individuelle de cette manière d'être exige des vérités absolues excluant toute contradiction. C'est une logique du phénomène ponctuel observé qui ne tient pas compte des nuances, et variations des qualités dans l'espace et  de leur évolution dans le temps.

L'ontologie d'Aristote et son principe de contradiction exclue ont été adoptés comme philosophie scolastique de l''Eglise catholique, reniant son rôle spirituel et universel. En effet, sous la forme adaptée du thomisme la logique intolérante d'exclusion des contraires a évincé la logique de "coïncidence des opposés" qui unissait la matière et l'esprit dans la spiritualité des pères de la chrétienté, dont la philosophie était néoplatonicienne.
Sous le nom de logique formelle cette logique de division et d'exclusion a  été adoptée, continuée et accentuée par les sciences et leurs formulations mathématiques. Elles ne reconnaissent l'existence que de ce qui est matériel et mesurable. La civilisation technologique issue de la révolution scientifique a rejeté avec raison les doctrines religieuses figées, mais elle a oublié le sens des idées et symboles universels et l'aspect spirituel de la vie; elle a relégué le sens et l'esprit dans le domaine du subjectif illusoire.

La crise systémique - en réalité l'effondrement du modèle de civilisation actuel qui n'a plus de sens - sous le poids de ses propres excès matérialistes et de son unilatéralité parait inévitable. L'humanité se souviendra peut-être alors un peu trop tard des anciennes sagesses pour lesquelles l'univers des phénomènes n'est pas un être éternel mais un devenir éternel, une "production conditionnée" issue d'"origines interdépendantes ". L'humanité n'est pas une multitude de consciences individuelles, mais une collectivité inconsciente issue d'une origine spirituelle unique.

Le retour aux principes universels et à la conception holistique et systémique de l'univers se prépare maintenant déjà, dans l'inconscient collectif aussi bien que sur internet.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 762
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum