Le Deal du moment :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à ...
Voir le deal

Craintes de l'inversion des pôles

Aller en bas

Craintes de l'inversion des pôles  Empty Craintes de l'inversion des pôles

Message  Freya Dim 28 Fév 2021 - 15:13

Craintes de l'inversion des pôles  Champs10

Les scientifiques ont publié un article révélant les effets catastrophiques d'une «excursion magnétique de Laschamps» il y a environ 42 000 ans. Une «excursion magnétique de Laschamps» est mieux connue dans le vocabulaire actuel comme un événement de pôle. L'«hypothèse du déplacement cataclysmique des pôles» est largement considérée comme une théorie marginale sur un déplacement des positions relatives des pôles géographiques de la Terre. Les résultats des changements de pôles sont souvent présentés dans la culture populaire comme de grands événements tectoniques qui déclenchent des calamités mondiales telles que des inondations et des glissements de terrain.
Cependant, une nouvelle étude scientifique suggère que la dernière fois que le champ magnétique terrestre «s'est retourné, puis retourné», les effets sur la surface de la Terre furent exactement comme dans la littérature et les films qui dépeignent ces changements de pôles.

Craintes de l'inversion des pôles  266px-10
Arbre kauri (Agathis australis) de Nouvelle-Zélande.

Les pôles se déplacent et le champ magnétique de la Terre est inversé
La nouvelle étude a été publiée dans la revue Science* et dans la revue Science News**. Commençant l'article par l'analyse d'arbres fossilisés de Kauri (Agathis australis) de Nouvelle-Zélande et morts il y a plus de 41 000 ans, les chercheurs présentent de nouvelles données sur l'atmosphère terrestre à cette époque. Les auteurs disent que notre planète a subi une série «d'événements malheureux» qui se sont chevauchés avec un événement «d'excursion magnétique de Laschamps» lorsque le champ magnétique terrestre a basculé, entraînant un déplacement des pôles.
* https://science.sciencemag.org/content/371/6531/811
** https://www.sciencenews.org/article/earth-magnetic-field-reversal-mass-extinctions-environment-crisis

En 2006, le film catastrophe Absolute Zero (Zéro absolu) a présenté un «changement polaire» qui a provoqué une ère glaciaire en Floride. Le film Polar Storm(Tempête Polaire) de 2009 a également exploré les effets de l'inversion rapide des pôles. Cependant, l'étude scientifique récemment publiée est le premier article académique à considérer un éventail aussi large de conséquences possibles du changement de pôle.

Les produits chimiques conservés dans les anneaux fossilisés des arbres Kauri ont servi aux chercheurs telle une ancienne bibliothèque de documents atmosphériques détaillant l’effet du champ magnétique terrestre sur la couche d’ozone. En outre, les chercheurs ont pu obtenir des données sur l'activité solaire et la météo spatiale à différentes périodes de temps qui, selon eux, ont toutes «eu un impact sur les peuples anciens et la faune sur Terre».

Le dernier basculement des pôles ? 800 ans de magnétisme bancal !

En janvier dernier, le New Zealand Herald* a annoncé la découverte des arbres Kauri vieux de 41 000 ans et la nouvelle étude révèle qu'ils ont vécu pendant toute la durée de la dernière excursion magnétique de Laschamps. On pense que cet événement de changement de pôle a duré environ 800 ans, après quoi le champ magnétique terrestre s'est corrigé «en retournant en arrière».
* https://www.nzherald.co.nz/northern-advocate/news/giant-ngawha-swamp-kauri-log-dated-to-40500-years-old/PM2BHREF4JCBBRN7B6GSJN4CNA/

L'étude a révélé qu'entre 41 600 et 42 300 ans, le champ magnétique de la Terre ne représentait que «six pour cent de sa pleine puissance». La date moyenne de l'événement de changement de pôle a été calculée il y a environ 42 000 ans. Ce fait a inspiré les chercheurs à appeler le dernier changement de pôle «l'événement Adams», d'après l'auteur Douglas Adams qui a écrit le Guide du Voyageur Galactique (Hitchhiker’s Guide to the Galaxy), et qui déclare que «le nombre 42 est la réponse à la question ultime de la vie, de l'Univers et de tout. »

Chaos et dissimulation: quelles preuves d'un ancien changement de pôle?

En ramenant tout cela sur Terre, on se demande comment le soi-disant événement d'Adam a affecté nos lointains ancêtres qui étaient occupés à chasser, piéger, pêcher et développer des technologies de survie ? Le co-auteur de la nouvelle étude, le géoscientifique Chris SM Turney de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (NSW), a déclaré au New York Times* que «cela devait ressembler à la fin des jours».
* https://www.nytimes.com/2021/02/18/science/laschamp-earth-magnetic-climate.html

Expliquant cette déclaration dramatique, Turney a déclaré que cela aurait été déjà assez mauvais si le champ magnétique terrestre était affaibli, mais que les données sur les carottes de glace ont révélé que le soleil était également dans une période d'activité réduite. Avec moins d'éruptions solaires, le bouclier protecteur du soleil aurait été bombardé de rayons cosmiques, ce qui signifie que «l'héliosphère »* (la vaste région de l'espace en forme de bulle qui entoure et est créée par le soleil) a également été affaiblie.
* https://science.nasa.gov/heliophysics/focus-areas/heliosphere

Selon les commentaires des chercheurs sur la Conversation*, avec à la fois son champ magnétique et son héliosphère diminués, la Terre était «doublement exposée au rayonnement cosmique». Avec une couche d'ozone plus fine, les aurores boréales seraient apparues plus près de l'équateur.
* https://theconversation.com/earths-magnetic-field-broke-down-42-000-years-ago-and-caused-massive-sudden-climate-change-155580

En outre, le document affirme que l'augmentation du rayonnement ultraviolet atteignant la surface de la Terre se serait traduite par une expérience humaine de «tempêtes électriques déchaînées et de l'air arctique atteignant les continents».

Mesurer les perspectives d'un changement de pôle aujourd'hui

Les effets environnementaux liés au dernier changement de pôle comprennent «l'extinction des grands animaux en Australie, la disparition des Néandertaliens et des humains utilisant des pigments d'ocre rouge dans leurs arts rupestres et comme écrans solaires».
Les scientifiques conviennent généralement* que de tels changements dans le champ magnétique aujourd'hui, y compris les inversions, «ne constituent probablement pas une menace pour la vie». La principale menace moderne est notre infrastructure électronique sur Terre et dans le ciel. En effet, les événements météorologiques spatiaux tels que les tempêtes géomagnétiques, résultant de l'interaction entre le champ magnétique et le rayonnement solaire entrant, pourraient sérieusement perturber les communications par satellite, le GPS et les réseaux électriques.
* https://theconversation.com/earths-magnetic-field-may-change-faster-than-we-thought-new-research-142752

Et bien que nos vies ne soient pas emportées par des inondations, c'est une perspective troublante si l'on considère que le coût économique d'un effondrement du réseau électrique américain en raison d'un événement météorologique spatial a été estimé à «environ un billion de dollars»*. Et la menace de changement de pôle est jugée suffisamment grave au Royaume-Uni pour être considérée comme une priorité élevée** dans le registre national des risques.
* https://www.swpc.noaa.gov/content/space-weather-faq-frequently-asked-questions
** https://www.gov.uk/government/collections/national-risk-register-of-civil-emergencies
Freya
Freya

Messages : 1331
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Craintes de l'inversion des pôles  Empty Preuves d'un ancien changement de pôle

Message  Freya Lun 1 Mar 2021 - 17:10

Les changements de pôles magnétiques font beaucoup l'actualité de nos jours parce que notre pôle Nord magnétique se dirige vers la Russie tandis que la force du champ magnétique terrestre diminue rapidement. L'Agence spatiale européenne a déclaré que cela pourrait être le début d'un changement de pôle magnétique. Les preuves suggèrent que l'axe de rotation de la Terre se déplacerait également pour rester aligné avec le champ magnétique. Ces changements de pôles catastrophiques interviennent dans un cycle périodique de cataclysmes récurrents et prévisibles impliquant d'énormes tremblements de terre et tsunamis, des changements de latitude et d'altitude, des extinctions massives et la destruction de civilisations - les réduisant au rang de mythe et de légende.

Craintes de l'inversion des pôles  Nasa_510
Simulation informatique de la NASA montrant les différences des lignes de champ magnétique de la Terre entre et pendant un renversement des pôles magnétiques nord et sud. Les lignes bleues indiquent quand le champ pointe vers le centre et jaune à l’écart. L’axe de rotation de la Terre est centré et vertical. Les amas denses des lignes se trouvent dans le noyau de la Terre.

Corail, lave et équateurs
Partout où il y a des océans peu profonds près de l'équateur terrestre, il y a des récifs coralliens tropicaux. Imaginez des bandes distinctes d'espèces de corail parallèles à l'équateur. Si la surface de la Terre restait fixe dans son orientation actuelle, il n'y aurait qu'un seul cercle de récifs coralliens autour de notre planète et de notre équateur actuel. Mais à la place, de nombreuses bandes de coraux anciens sillonnent la Terre - marquant de nombreux équateurs précédents.

Craintes de l'inversion des pôles  8-voya11
Grande Barrière de Corail, Australie.

Un changement de pôle rapide pourrait-il changer le destin de la vie sur Terre ?
Charles Hapgood (auteur de Earth's Shifting Crust ) nous dit qu'il existe même «des preuves de mers coralliennes chaudes s'étendant à travers l'Antarctique». Il a cité l'expert en corail Ting Ying H. Ma de l'Université de Fukien (Chine). Après avoir étudié les coraux en Alaska, au Spitzberg et en Antarctique, le Dr Ma a conclu que de nombreux déplacements totaux de toute la croûte extérieure de la terre devaient avoir eu lieu. Selon les mots de Ma, les preuves coralliennes qu'il a trouvées ne pouvaient être expliquées que par «le glissement soudain de la coque de terre solide sur le noyau liquide» conduisant à «un changement soudain des positions latitudinales».

Récif de corail
Lorsque la lave liquide s'écoule d'un volcan, elle se refroidit rapidement et se solidifie. Sous forme liquide, les ions de fer s'alignent le long du champ magnétique de la Terre. Nous pouvons analyser la roche de lave solide et déterminer dans quelle direction ces molécules pointent, et cela indique la direction du pôle magnétique au moment de la solidification.

La conclusion de la première analyse publiée en 1955 par John W. Graham était que «les roches étaient magnétisées par un champ géomagnétique à peu près comme celui d'aujourd'hui, la différence essentielle étant que ce champ était dans une orientation significativement différente. Ce résultat est discuté en termes de glissement d'une enveloppe extérieure de la terre par rapport à l'axe de révolution. »

Les champs de lave de Steen's Mountain dans l'Oregon montrent que le nord lui-même se déplaçait jusqu'à six degrés par jour pendant que la lave refroidissait. Robert Coe et Michel Prevot ont publié leur analyse initiale en 1989 sous le titre «Preuve suggérant une variation de champ extrêmement rapide lors d'un renversement géomagnétique» et ont noté que les changements de champ magnétique pendant la solidification «impliquent des taux de variation du champ géomagnétique étonnamment élevés». Leur explication la plus probable était «une variation rapide de la direction du champ géomagnétique pendant le refroidissement».

Craintes de l'inversion des pôles  757px-10
Leirhnjúkur, champ de lave, Islande.

Un problème de la taille d'un mammouth
La carcasse de mammouth surgelée la plus célèbre - le «mammouth de Berezovka» avait de nombreuses espèces d'herbes non mâchées, de mousses, de graines et de renoncules dans sa bouche et non digérées dans son estomac. Compte tenu du cycle de vie de ces plantes à fleurs, il a été conclu que le mammouth était mort «à la fin de juillet ou au début d'août» et avait été congelé presque instantanément.

Craintes de l'inversion des pôles  Siberi14
Mammouth de Berezovka, Sibérie.

Les températures estivales ont dû chuter très rapidement. Imaginez la quantité de chaleur corporelle qu'un mammouth doit produire de son vivant et comment les végétaux dans l'acide gastrique se digèreraient si la température ne chutait pas très rapidement. Quel genre de baisse de température a donc dû se produire pour geler si rapidement un solide mammouth ? Une baisse de 60 degrés en deux heures suffirait-elle ?

Des preuves supplémentaires suggèrent que les mammouths n'étaient pas adaptés aux climats froids, telles l'absence de glandes sébacées sous la peau. La plupart des animaux de l'Arctique ont des glandes sébacées pour sécréter de l'huile et lubrifier la peau afin d'éviter les fissures épidermiques provoquées l'air froid et sec. Mais des études sur de les peaux de mammouth ont montré que leurs cellules cutanées sont absolument identiques à celles des éléphants indiens d'aujourd'hui.
L'idée que les mammouths vivaient dans une friche glacée et ne mangeaient jamais rien est peut-être une image populaire, mais ce malentendu ne tient pas compte des 227 kg de végétation fraîche nécessaires à leur alimentation journalière. Le Dr William Farrand a écrit un jour dans un article intitulé «Mammouths gelés et géologie moderne» qu'un «paradoxe apparent demeure - que le climat dans le nord de la Sibérie était plus chaud qu'à l'heure actuelle à une certaine période de la fin de la période glaciaire lorsque les climats ailleurs sur la terre étaient plus froids qu'aujourd'hui ».

La théorie du déplacement des pôles l'explique facilement : le pôle Nord se trouvait à l'époque dans la baie de Hudson. Le Canada était couvert d'une calotte glaciaire parce qu'il était au pôle Nord. Il a connu une «période glaciaire» de la même manière que le Groenland et l'Antarctique ont à présent - ils sont maintenant situés aux pôles. Lorsque la calotte glaciaire laurentidienne s'est formée et les preuves montrent qu'elle ne s'est pas propagée au sud de notre pôle Nord actuel - la glace s'est étendue dans toutes les directions à partir de la baie d'Hudson. Lorsque les pôles se sont déplacés, la calotte glaciaire nord-américaine a fondu, mais la Sibérie a gelé. La plupart des terres ont subi des changements massifs.

Craintes de l'inversion des pôles  Mammot10
L'idée erronée que l'on se fait des mammouths vivant sur une vaste étendue froide et gelée.

Des dates qui ne correspondent pas
En supposant que les légendes d’une civilisation avancée comme l'était celle de l’Atlantide puissent avoir existé plus de 13 000 ans – et que leur civilisation fut détruite quand un basculement des pôles a placé leur continent à une latitude et à une altitude bien différentes – on peut se demander si certains monuments anciens ne seraient en réalité pas  plus anciens que ce qu’on nous enseigne. Par exemple, la Grande Pyramide d'Egypte qui incorpore tant de données mathématiques et scientifiques dans ses mesures – un monument que nous ne sommes peut-être même pas en mesure de reproduire aujourd’hui – semble peu probable d’avoir été construit aussi récemment que les égyptologues traditionnels affirment qu’il le fut.

Craintes de l'inversion des pôles  Giza-p10
Grande pyramide de Gizeh.

Le Dr Robert Schoch (auteur de Forgotten Civilization ) a aidé à réfuter cette prétendue période de 2500 ans av. notre ère. Il est surtout connu pour avoir prouvé que le Sphinx en Égypte a des milliers d'années de plus que ce qu'on nous a appris (il a prouvé que l'érosion sur le Sphinx provenait de pluies massives et non du sable soufflé - et devait donc exister lorsque le climat était encore humide et pluvieux - et serait donc âgé d'au moins 10 à 15 000 ans. Au début, une date si ancienne a été contrée par le commentaire qu'il n'y avait aucun signe de la civilisation qui aurait pu la construire aussi loin en arrière dans le temps. Mais depuis 1994, le complexe du temple de Gobekli Tepe en Turquie a été définitivement daté d'au moins 11 à 12 000 ans par l'Institut archéologique allemand.

La capitale aztèque de Teotihuacan, «la place des dieux», est alignée à 15,26 degrés au nord-est, le long d'un axe passant par l'avenue des morts qui, si elle est suffisamment étendue, traverse la baie d'Hudson. Le site a-t-il été érigé avant le dernier changement de pôle ? Anthony Aveni (auteur de Skywatchers of Ancient Mexico ) a écrit que sur 56 sites méso-américains qu'il a étudiés, 50 d'entre eux sont curieusement orientés à l'est du nord.

Dans l'Ancien Monde, de nombreux sites comme le Mont du Temple à Jérusalem et la Ziggourat d'Ur sont orientés à l'ouest-nord. Etaient-ils à l'origine alignés avec un pôle Nord précédent parce que les sites ont été établis bien avant l'orientation actuelle du globe ? Thomas Mills a écrit un livre intitulé Stonehenge: If This Were East dans lequel il conclut que l'arrangement des pierres n'a de sens que s'il était aligné avec le ciel lorsque le pôle Nord était dans la baie d'Hudson.

Craintes de l'inversion des pôles  Hudson10
Coucher du soleil sur la baie de Hudson, Canada.

Des preuves monumentales ?
Les monuments antiques nous indiquent également des emplacements encore plus anciens du pôle Nord. Baalbek, un site au Liban avec les plus gros blocs de pierre du monde, dont certains pèsent plus de 400 tonnes - semble être correctement aligné si le pôle Nord se trouvait dans la mer de Norvège à l'est du Groenland - juste là où il y avait au moins deux basculements de pôles, il y a au moins 25 900 ans.
Et lorsque nous recherchons «l'ancien équateur» sur Youtube, de nombreuses vidéos montrent que de nombreux monuments antiques et sites de temples parmi les plus impressionnants se trouvent sur une seule ligne qui fait le tour de la terre, un ancien équateur qui traverse les pyramides égyptiennes de Gizeh, Petra, Persépolis, Mohenjo-Daro, Angkor Wat, l'île de Pâques, les lignes de Nazca, le Machu Picchu au Pérou et de nombreux autres sites de temples sacrés.

Craintes de l'inversion des pôles  Perou-10
Machu Picchu.

Nous devons également noter que Machu Picchu et Angkor Wat sont exactement en face l'un de l'autre, tout comme Mohenjo Daro et l'île de Pâques, avec des rapports et des distances intéressants entre plusieurs des autres sites de la ligne. L'architecture moderne a sûrement été construite sur ces sites sacrés très anciens, car si cette ligne est un vieil équateur, alors le pôle Nord se trouvait près de la frontière du sud-est de l'Alaska et du Yukon à l'époque - ce qui fait au moins TROIS inversement de pôle, il y a 39 000 ans.

Craintes de l'inversion des pôles  Angkor10
Angkor Wat.
Freya
Freya

Messages : 1331
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Craintes de l'inversion des pôles  Empty Inversion des pôles magnétiques et anomalie de l'Atlantique Sud

Message  Freya Mar 2 Mar 2021 - 8:56

Le sol d'anciennes huttes fournissent de nouvelles informations sur l’inversion du pôle magnétique et l’anomalie de l’Atlantique Sud
Les scientifiques ont récemment rapporté que d'anciennes plaques brûlées sur l'emplacement d'anciennes huttes en Afrique australe fournissaient des informations révolutionnaires sur le "point faible" du champ magnétique terrestre - l'anomalie de l'Atlantique Sud, ainsi que des indices sur les inversions des pôles magnétiques de la Terre.

L'anomalie de l'Atlantique Sud est un point faible du bouclier terrestre contre le rayonnement cosmique à 200 kilomètres au-dessus du sol. On dit qu'il provoque des dysfonctionnements dans les satellites ou engins spatiaux qui le survolent. Curieusement, c'est un endroit où le champ magnétique terrestre attire les particules d'énergie au lieu de les repousser. Les preuves scientifiques montrent qu'il est en croissance.

Les nouvelles informations fournies par les plaques brûlées de cinq sites* le long des frontières de l'Afrique du Sud avec le Zimbabwe et le Botswana, près du fleuve Limpopo, démontrent que l'anomalie de l'Atlantique Sud est un point faible du champ magnétique terrestre depuis plus de 1000 ans.
* https://phys.org/news/2015-07-south-africa-iron-age-magnetic.html
Résultant de l’incendie rituel des huttes dans les sites de l’âge du fer* en Afrique australe (1000 - 1850 de notre ère), les parcelles brûlées illustrent que la croyance populaire dans les inversions géomagnétiques ayant lieu à des endroits aléatoires peut ne pas être vraie après tout**. Les preuves suggèrent plutôt qu’il peut y avoir quelque chose de permanent dans l’emplacement près du noyau de la Terre - ce qui est important pour les inversions du pôle magnétique selon Discovery News .
* https://www.newsledge.com/african-huts-and-magnetic-pole-reversals/
** https://www.bignewsnetwork.com/news/235246439/ancient-african-fires-inform-study-of-iron-age-magnetic-field-history

Craintes de l'inversion des pôles  E6enq410


Un changement de pôle rapide pourrait-il changer le sort de la vie sur Terre ?

En fait, les chercheurs ont découvert ce qu'ils pensent être la cause de l'anomalie de l'Atlantique Sud. "Le sommet du noyau sous cette région est recouvert de roches mantelliques inhabituellement chaudes et denses", a déclaré à Space.com John Tarduno, géophysicien de l'Université de Rochester à New York et principal auteur du nouveau rapport*.
* https://www.space.com/30070-ancient-huts-earth-magnetic-reversal.html

Selon l'archéologue collaborateur Thomas Huffman, de l'Université Witwatersrand en Afrique du Sud, le brûlage rituel des huttes était destiné à nettoyer les villages. «Ils ont brûlé rituellement des villages», a expliqué Tarduno à Space.com . «En particulier en période de sécheresse, la conclusion serait qu'il aurait pu y avoir un délit dans le village, donc la solution était d'incendier le village.»

Les plaques de sol brûlées qui en résultent contiennent un minéral spécifique qui a pu enregistrer la situation du champ magnétique terrestre au fil du temps. Alors que les villages en feu atteignaient des températures élevées (plus de 1000 degrés Celsius), des composés magnétiques tels que la magnétite* dans les sols en argile ont été fondus et plus tard re-magnétisés par le champ magnétique terrestre au moment du refroidissement. Cela fournit les informations que les scientifiques sont en mesure d'étudier aujourd'hui.
* https://www.space.com/30070-ancient-huts-earth-magnetic-reversal.html

En étudiant ces minéraux, Tarduno et ses collègues chercheurs ont confirmé que la région avait connu une baisse de 30%* de l'intensité du champ magnétique de 1225 à 1550 de notre ère. Tarduno a déclaré que l'anomalie de l'Atlantique Sud «se forme, se désintègre, se forme et se désintègre ; finalement, on pourrait se former et devenir vraiment grand, et alors nous pourrions réellement avoir une inversion géomagnétique. »
* https://www.upi.com/Science_News/2015/07/29/Ancient-African-fires-inform-study-of-Iron-Age-magnetic-field-history/5691438182107/

Les scientifiques ont démontré que les pôles magnétiques nord et sud se sont inversés à plusieurs reprises dans l'histoire de la Terre et que la dernière inversion des pôles remonte à environ 800 000 ans*. C'est en fait assez long depuis le dernier renversement, car les scientifiques expliquent que cela peut prendre jusqu'à 15 000 ans pour que le renversement se produise après son début. Tarduno hésite** cependant à dire que nous entrons actuellement dans une inversion du champ magnétique. Bien qu'il puisse être réticent à faire une telle affirmation, d'autres recherches*** ont montré que l'intensité du champ magnétique dipolaire de la Terre a, en fait, diminué de 16% depuis 1840. La plupart du temps, cette intensité décroissante a été localisée dans l'hémisphère sud, en particulier dans la région de l'anomalie de l'Atlantique Sud.
* https://www.newsledge.com/african-huts-and-magnetic-pole-reversals/
** https://www.upi.com/Science_News/2015/07/29/Ancient-African-fires-inform-study-of-Iron-Age-magnetic-field-history/5691438182107/
*** https://phys.org/news/2015-07-south-africa-iron-age-magnetic.html
Freya
Freya

Messages : 1331
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Craintes de l'inversion des pôles  Empty Un inversement de pôle rapide pourrait-il changer le destin de la vie sur Terre ?

Message  Freya Mer 3 Mar 2021 - 13:13

L'une des hypothèses apocalyptiques est un déplacement cataclysmique des pôles magnétiques, qui entraînerait une destruction généralisée due aux tremblements de terre, aux éruptions volcaniques et aux inondations. Cependant, selon la science dominante, un changement de pôle ne se produit pas de manière soudaine mais plutôt d'une manière très progressive qui peut durer plusieurs milliers d'années.

Mais en 1995, une équipe dirigée par le géologue Scott Bogue à Los Angeles a découvert des coulées de lave à Steens Mountain dans l'Oregon aux États-Unis qui contenaient des motifs magnétiques inhabituels et ils ont suggéré qu'il y avait eu un changement de pôle magnétique dans le passé de la Terre qui s'est produit 10 000 fois plus vite que la normale, soit environ 6 degrés par jour. Mais comme pour tout ce qui va à l'encontre de la science traditionnelle, les résultats ont été classés comme controversés et n'ont pas obtenu l'approbation de la communauté scientifique.

Il y a quelques jours, des astronomes ont observé pour la première fois le cycle magnétique complet d'une autre étoile connue sous le nom de Tau Boo située à 51 années-lumière de la Terre. C'était la première fois en 2007 lorsque les astronomes ont observé un retournement du champ magnétique de Tau Boo. Depuis lors, à leur grande surprise, ils ont observé des inversions de 4 pôles montrant que le taux de décalage des pôles est si rapide qu'il a lieu tous les 1 à 2 ans. Si nous comparons cela avec notre Soleil qui a un comportement magnétique similaire à Tau Boo mais un cycle d'environ 22 ans, la différence est énorme. Les scientifiques n'ont aucune idée de comment cela est possible et ils sont déconcertés dans leurs essais d'en découvrir la raison.

Cependant, nous ne pouvons pas nous empêcher d'observer que cette découverte a des similitudes avec celle de Scott Bogue en 1995 sur le passé magnétique de la Terre, montrant un changement polaire sur Terre qui s'est produit en un an. Même si Tau Boo et la Terre ne sont pas comparables en tant que planètes, cela peut donner des indices et peut-être même une explication quant à savoir si un changement de pôle rapide aurait été possible pour le passé de la Terre voire même pour l'avenir de la Terre.
Freya
Freya

Messages : 1331
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Craintes de l'inversion des pôles  Empty Re: Craintes de l'inversion des pôles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum