Le Deal du moment : -50%
-50% Baskets Nike Air Huarache
Voir le deal
64.99 €

L'origine "païenne" de la Sainte Trinité

Aller en bas

L'origine "païenne" de la Sainte Trinité Empty L'origine "païenne" de la Sainte Trinité

Message  patanjali Sam 18 Mai 2013 - 22:33

La trinité a été adoptée comme dogme au concile de Nicée (an 325). Les historiens cités dans le documents suivant s'accordent à dire que la trinité est d'origine "barbare" ou "païenne", c'est-à-dire qu'elle n'est pas d'origine abrahamique ou gréco-romaine mais d'origine orientale: chaldéenne, égyptienne, perse celte, etc.

La trilogie universelle a été récupérée par le christianisme en altérant son sens métaphysique.

L’Origine historique de la Trinité
http://pensees.bibliques.over-blog.org/article-2262922.html

AUSSI LOIN que l’on remonte dans l’Antiquité, et ce jusqu’à l’époque babylonienne, on constate qu’il était courant d’adorer les dieux païens par groupes de trois, appelés triades. Des siècles avant la venue du Christ et jusqu’après sa mort, l’influence de cette pratique s’est fait sentir en Égypte, en Grèce et à Rome. Après la mort des apôtres, ces croyances païennes commencèrent à envahir le christianisme.

L’historien Will Durant fait remarquer à cet égard: “Le christianisme n’a pas détruit le paganisme; il l’a adopté. (...) D’Égypte vinrent les idées de trinité divine.” Quant à Siegfried Morenz, il déclare dans La religion égyptienne: “[On] faisait de la trinité à la fois une possibilité et un devoir pour les théologiens (...). On réunit donc trois dieux en un seul dont on peut parler au singulier. Mais de cette manière le courant d’influence égyptienne est mis en contact direct avec la théologie chrétienne.”

À la fin du IIIe et au IVe siècle, en Égypte, des ecclésiastiques d’Alexandrie, tel Athanase, transmirent cette influence par les idées qu’ils formulèrent et qui conduisirent à la Trinité. Ces hommes acquirent eux-mêmes une grande notoriété, si bien que Morenz considère “la théologie alexandrine comme l’intermédiaire entre l’héritage religieux égyptien et le christianisme”.

Dans la préface de l’Histoire du christianisme (angl.), d’Edward Gibbon, on peut lire: “S’il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n’en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L’Église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens (...) par l’incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement , de nombreuses doctrines païennes inventées par les Égyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme dignes de foi.”

Selon le Dictionnaire de la connaissance religieuse (angl.), beaucoup de gens disent que la Trinité “est un enseignement corrompu, emprunté des religions païennes et greffé sur la foi chrétienne”. Pour l’ouvrage Survivances païennes dans le monde chrétien, la Trinité est “d’origine entièrement païenne”.
Voilà pourquoi James Hastings déclare, dans l’Encyclopédie de la religion et de l’éthique (angl.): “Dans la religion indienne, par exemple, nous rencontrons la trinité Brahmâ, Siva, et Visnu; dans la religion égyptienne, la triade Osiris, Isis et Horus (...). Ce n’est pas seulement dans les religions historiques que nous trouvons l’idée d’une trinité. Signalons particulièrement la conception néo-platonicienne de la Réalité suprême ou ultime” qui est “représentée sous une forme triadique”. Toutefois, quel rapport y a-t-il entre le philosophe grec Platon et la Trinité ?
patanjali
patanjali

Messages : 1029
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'origine "païenne" de la Sainte Trinité Empty Re: L'origine "païenne" de la Sainte Trinité

Message  patanjali Mar 21 Oct 2014 - 7:18

La trinité fut adoptée au premier concile de Nicée, sous la pression de l’empereur Constantin. La légende du Christ fut associée à la trilogie cosmique des néoplatoniciens : Du Un émane l’Intellect, et de celui-ci l’Âme individuelle. L’Intellect médiateur correspond aux Formes ou Idées de Platon.
Cette hiérarchie trilogique fut symbolisée par le Père, le Saint Esprit médiateur et le Fils, incarnation du Père.

L’Eglise d’Orient, orthodoxe, a gardé cette hiérarchie. L’Eglise catholique par contre a introduit officiellement au VIIIème siècle la consubstantialité du Père et du Fils exprimée par le filioque du credo. Mais cette conception remonte déjà à Augustin. La consubstantialité rompit la hiérarchie platonicienne et le rôle du Saint-Esprit. Elle est restée la différence et controverse dogmatique principale qui contribua au schisme entre Eglises catholique et orthodoxe et empêcha la réunification.

Ce que je constate aujourd’hui, c’est que par ses incohérences, le catholicisme, comme le protestantisme, est en plein déclin terminal. Son éloignement de la cosmologie holistique platonicienne et son adhésion à l’ontologie empiriste d’Aristote, ont conduit  à la déspiritualisation et au matérialisme occidental qui s’est étendu au monde entier.
Au contraire, l’Eglise orthodoxe restée fidèle à la gnose platonicienne, connaît en Russie, après la chute de l’URSS un regain de ferveur en réaction au « matérialisme scientifique » venu d’Occident, et redevient le symbole et l'esprit de la culture russe.
patanjali
patanjali

Messages : 1029
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum