Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

Les "Chants de Pistes" aborigènes.

Aller en bas

Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Empty Les "Chants de Pistes" aborigènes.

Message  Freya Ven 24 Mai 2019 - 10:26

Les peuples aborigènes vivent sur le continent australien depuis plus de 40 000 ans. Leur art et leurs Traditions comptent parmi les plus anciens et les plus riches de l'histoire de l'humanité. Depuis la nuit des temps, ils pratiquent des principes et des techniques qui impliquent de travailler avec les puissances de la Nature. C'est une voie de connaissance dont les méthodes transcendent l'intellect, étant donné qu'elles font partie de l'ancienne Science de l'Esprit. Leurs ancêtres leur ont enseigné les modèles, les motifs et les histoires qu'à leur tour ils transmettent à leurs descendants. Elles sont renforcées et reproduites au moyen de rites, de danses, de chants, de peintures corporelles, de gravures rupestres et de peintures, ainsi que d'objets rituels. Leur art qui prend de nombreuses formes, est toujours aussi vivant de nos jours et, comme par le passé, il est indissociable de la vie quotidienne. En dépit des changements importants et de la diversité, ces peuples conservent une unité d'inspiration sous-jacente : la Terre et les relations qu'ils continuent d'entretenir avec Elle. Leur art demeure simultanément connecté au passé et au présent en s'engageant dans le monde par des actions vivantes, politiques et sociales créatives.

Leur Tradition orale très codifiée et secrète, répond à certaines normes et à des lois strictes imposées par la Création ou le "Temps du Rêve" ("Dreamtime"), et fait référence au paysage australien, à la forme des montagnes, des collines et des lacs. Tous sont des mémoriaux naturels de l'ancien passé et sont la preuve que les sagas décrivant le commencement de ce "Temps du Rêve" ont vraiment eu lieu il y a des millions d'années. Cependant, le "Temps du Rêve" ou la Création, n'est pas un événement figé dans le passé comme les Occidentaux s'obstinent à le croire, l'Univers est vivant et la Création se poursuit indéfiniment. La vie se reconstitue en permanence en créant sans cesse le mouvement.

Les Aborigènes ont conservé un grand nombre de leurs chants ancestraux dont font partie les "Chants de Pistes" ou "Songlines" qui sont en rapport direct avec le début de la Création. Sortis de terre et descendus du ciel, les esprits-créateurs commencèrent à voyager à travers le continent australien, formant les paysages, créant des êtres vivants et instituant les lois sacrés régissant la société humaine. Cette forme de connaissance a été transmise de génération en génération et continue de l'être mais, chaque peuple a son propre ensemble de chants. Ces "Chants de Pistes" sont donc non seulement une carte terrestre mais également une carte céleste.

Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Songli11
Songlines. Art aborigène moderne. Le soleil et 8 signes connus.



Cartes terrestres

Ces "Chants de Pistes" remplissent plusieurs fonctions importantes dont celle d'être des cartes orales. L'un de ces Chants de Pistes (cérémonie du Yolngu Morning Star) appartient aux Yolngu, peuple aborigène, habitant au nord-est de la Terre d'Arnhem (Territoire du Nord) et décrit l'emplacement de divers éléments, tels que les montagnes, les points d'eau, les points de repère, les limites territoriales et les lieux de pouvoir. Au fil du temps, tandis que les Aborigènes voyageaient en suivant les indications données dans les "Chants de Pistes", ils ont laissé des glyphes et des gravures à l'eau-forte tout au long de ces itinéraires, afin qu'ils servent de points de repère pour guider les futurs voyageurs dans leurs périples. Cela se voit par exemple, dans le parc national Wollemi (env.150 km de Sydney, NSW/Nouvelle-Galles du Sud), où de nombreuses peintures et gravures datant du Jurassique ont été découvertes. Certains de ces chants contiennent une séquence spécifique destinée à la psychonavigation.


Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Eagle011   Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Rock_a10
Parc national Wollemi


Cartes célestes

Les peuples autochtones Euahlayi et les Kamilaroi habitant le sud-est de l'Australie, ont des Chants de Pistes décrivant les routes à travers le ciel et l'identification des lieux au sol avec des lieux dans les cieux. Ils se servaient des étoiles comme point de repère. Mais les deux communautés précitées, se servent également des étoiles pour "rappeler où vont les chants, et ils prennent souvent des mois pour atteindre leur destination". Là encore, certains de ces chants contiennent des séquences spécifiques destinées à la psychonavigation.


Définir les peuples autochtones

Les Chants Pistes aident également à définir les différents peuples autochtones australiens. Chaque peuple autochtone ayant son propre ensemble de chants, ces Chants de Pistes définissent donc ces divers peuples, y compris la terre sur laquelle ils vivent, les lois qui régissent leurs rapports, les cérémonies, mais aussi les obligations qu'ils ont envers la terre sur laquelle ils vivent.

Ces Chants de Pistes qui permettent de différencier les peuples les uns des autres, peuvent aussi leur servir de facteur unificateur. Le fait que les Chants de Pistes transcendent les frontières des peuples aborigènes a pour conséquence que les peuples de groupes linguistiques voisins, deviennent connectés les uns aux autres et leurs connaissances culturelles échangées enrichissent ainsi chacun d'entre eux.  

A présent que les cartes orales des Chants de Pistes peuvent être cartographiées, la question qui se pose est de savoir s'il faudrait, pour assurer le succès de l'entreprise, qu'une importante consultation entre les différents peuples autochtones ait lieu. Seule leur coopération au niveau national permettrait de produire une grande carte de tous les Chants de Pistes, créant du même coup un réseau culturel d'histoires qui relierait toute l'Australie aborigène. Mais les peuples autochtones le souhaitent-ils vraiment ? Je ne le pense pas.


Le mystérieux art rupestre aborigène des Wandjina

Les peuples aborigènes de la région de Kimberley, en Australie occidentale, ont une Tradition qui remonte à l'Aube des Temps. Parmi leurs esprits-créateurs, il y a Wandjina, l'esprit le plus important du début de la Création. Pour le peuple Mowanjum (près de Derby, Kimberley), Wandjina leur a apporté la loi, la culture et leur langue. Pour eux, Wandjina était le premier fils d'Idjair qui créa la Terre et toute la vie. Associé à la pluie et en conséquent à la régénération saisonnière de la terre et de toutes les ressources naturelles mais également à la régénération et uu renouveau des peuples autochtones de la région, son corps est souvent représenté couvert de points blancs figurant les précipitations. La saison humide cyclonique apporte de la pluie à la région, raison pour laquelle des éléments de pluies torrentielles, de la foudre et du tonnerre sont souvent inclus dans les peintures représentant l'aura entourant la tête de Wandjina. Lors des danses cérémonielles qui rendent hommage à l'esprit de la pluie, les danseurs portent quelques fois des coiffes faisant référence symboliquement à la foudre et au tonnerre.

Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Junba711

Les représentations de Wandjina peintes sur les parois rocheuses de sites rituels importants, sont traditionnellement repeintes tous les dix ans (en décembre avant la saison des pluies)  pour les rafraîchir et les raviver. Seuls quelques artistes Aborigènes qui ont suivi durant de nombreuses années les cérémonies et reçu une initiation particulière sont habilités à le faire. Lorsque l'esprit de la pluie se déplace à travers le ciel dans un nuage ou une tempête, seules sont alors représentées sa tête et ses épaules. Les caractéristiques des visages de Wandjina représentent celles du climat régional et ses yeux peuvent figurer un orage ;  la ligne entre les yeux paraît représenter le nez, mais en réalité il s'agit d'une décharge électrique et donc d'un transfert d'énergie. La loi sacrée étant très précise sur ce qui peut être fait et sur ce qui ne le peut, des retouches différentes de la peintures initiale sont quelques fois effectuées, permettant à ces représentations d'évoluer au fil du temps tout en faisant office d'oeuvre continue, ce qui permet aussi aux Aborigènes de s'assurer de la continuité de la présence de Wandjina.


Les "Chants de Pistes" aborigènes.  Wandji11


En raison de l'entretien régulier de ces peintures rupestres et des retouches qui y ont été apportées, une datation exacte est impossible, mais il est généralement admis que ces peintures ont au minimum 18 000 ans.
Freya
Freya

Messages : 1334
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum