-17%
Le deal à ne pas rater :
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 128 Go Blanc (+29,99€ ...
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

La torture médiévale, une menace terrifiante

Aller en bas

La torture médiévale, une menace terrifiante  Empty La torture médiévale, une menace terrifiante

Message  Freya Mar 30 Nov 2021 - 21:58

La période médiévale est souvent appelée (à tort ou à raison) l'une des époques les plus brutales de l'histoire européenne. L'une des caractéristiques les plus notoires du Moyen Age était l'utilisation de la torture. Bien que la torture ait déjà été utilisée dans différentes sociétés depuis l'Antiquité, l'Europe médiévale en est tristement célèbre. L'assortiment d'appareils et d'outils dont disposait le tortionnaire médiéval n'avait rien à envier à celui des Romains, qui n'étaient pourtant pas des enfants de chœur en la matière ! Certains de ces appareils et outils sont parvenus jusqu'à nous et sont exposés dans divers musées.

La torture médiévale, une menace terrifiante  Versch10
Chambre de torture de l'Inquisition.


L'infamie de la torture

Le mot "torture" vient du latin tardif tortura "action de tordre, souffrance" qui dérive du latin "tortum", forme du supin de torquere "tordre", "torturer". En effet, la torsion des membres était une méthode de torture typiquement chrétienne, car l'effusion de sang n'était apparemment pas appréciée de l'Eglise.
L'une des machines fonctionnant sur ce principe était le râtelier aussi appelé rack, tristement associé à l'Inquisition et probablement le dispositif de torture le plus connu du Moyen Age, le râtelier était une plate-forme en bois, avec des rouleaux aux deux extrémités. Les mains et les pieds de la victime étaient attachés à chaque extrémité et les rouleaux étaient tournés, étirant le corps de la victime à des longueurs bien plus qu'inconfortables.

La torture médiévale, une menace terrifiante  9c55aa10
La torture médiévale, une menace terrifiante  Shutte10
Le râtelier

Comme beaucoup d'autres machines de torture, le râtelier était principalement utilisé pour arracher des aveux aux victimes. Le râtelier a été conçu de telle manière que si une personne refusait d'avouer, l'étirement de ses membres pouvait être augmenté. En plus de causer une douleur atroce, le fait d'être étiré sur le support pouvait également provoquer une luxation des membres. Utilisé à son plein potentiel, le râtelier pouvait arracher les membres d'une personne. Une autre façon d'utiliser le râtelier consistait à faire en sorte qu'une victime regarde une autre se faire torturer. Cela induisait une peur psychologique chez l'observateur et pouvait entraîner des aveux sans qu'il soit réellement nécessaire d'utiliser la machine sur la personne elle-même.

La torture médiévale pour arracher des aveux

L'un des principaux objectifs de la torture était d'extorquer des aveux. Par conséquent, les machines de torture médiévales étaient rarement conçues pour tuer leurs victimes. Comme le montre le râtelier, un dispositif de torture pouvait être utilisé pour infliger une douleur physique ou psychologique à sa victime et la faire avouer.
Certaines méthodes cependant étaient fatales, mais elles étaient généralement utilisées en  dernier recours. L'une des plus infâmes d'entre elles était le bûcher qui servait à la fois d'outil de torture et de méthode d'exécution normalement réservée aux hérétiques et aux personnes accusées de pratiquer la sorcellerie. Une personne accusée de ces crimes n'avait aucun moyen d'échapper aux flammes. Si la victime n'avouait pas, la torture continuait jusqu'à entraîner la mort. En revanche, si elle avouait, elle était exécutée. La seule différence était que ceux qui avaient avoué étaient étranglés avant que le feu ne soit allumé, leur épargnant soi-disant l'agonie par les brûlures. Brûler une personne sur un bûcher était principalement le fait de l'Inquisition. Cependant, les Inquisiteurs eux-mêmes, n'exécutaient jamais les hérétiques, et la peine la plus sévère qu'ils pouvaient prononcer était la réclusion à perpétuité. Néanmoins, ils pouvaient remettre les hérétiques au bras séculier pour les faire brûler sur un bûcher et garder ainsi les mains propres, du moins le pensaient-ils.


La torture médiévale, une menace terrifiante  Chasse10

Punir
Bien que la torture ait été souvent utilisée pour obtenir des aveux, ce n'était pas son but unique. Au Moyen Age, la torture était également utilisée comme une forme de punition. Cependant, la douleur physique peut être considérée comme secondaire, car les souffrances physiques causées par les machines utilisées pour cette forme de torture étaient moins sévères que celles causées par les instruments visant à arracher des aveux. Ces instruments s'appuyaient plutôt sur l'humiliation publique pour punir.

La torture médiévale, une menace terrifiante  Masque10
Masque de honte.

Un exemple de ce type d'appareil de torture était le pilori (pas celui de l'empalement) aussi appelé "échelle patibulaire". Il s'agissait d'un cadre en bois ou en métal avec un trou pour immobiliser la tête, et deux autres trous pour bloquer les mains. Les piloris étaient généralement placés dans des lieux publics, par exemple sur la place du marché ou sur le parvis de l'église, et étaient utilisés pour punir les petits criminels. Un criminel était généralement mis au pilori agenouillé et pour plusieurs heures, pendant lesquelles le public était libre de l'insulter et de lui jeter des détritus.

La torture médiévale, une menace terrifiante  Pilori10
Pilori.

Au fur et à mesure que le Moyen Age avançait, les gens commençaient à considérer la torture comme une pratique cruelle et barbare, et la légalité de l'utilisation de la torture fut remise en question. En 1628, la légalité de l'utilisation du râtelier pour la torture en Angleterre fut remise en question lorsque le Conseil privé tenta de faire passer sur le râtelier John Felton, l'assassin du duc de Buckingham. Les juges saisis de l'affaire déclarèrent à l'unanimité que l'utilisation de l'appareil était en contradiction avec les lois de l'Angleterre.

C'est également au cours du XVIIe siècle (en 1612 pour être exact), que la dernière personne à être condamnée au bûcher pour hérésie, fut un baptiste du nom d'Edward Wightman. Le pilori, cependant, continua d'être utilisé jusqu'au XIXe siècle, il fut aboli en 1837. En France, le 5 janvier 1757, Robert-François Damiens assaille Louis XV et le blesse superficiellement. A l'instar de Ravaillac, il est condamné au supplice, et après de nombreuses tortures il est écartelé et brûlé pour crime de lèse-majesté, devant le peuple parisien en émoi qui considère la dureté impitoyable du roi d'un autre temps. Il fut le dernier a être écartelé et brûlé en France pour tentative de régicide.

La torture médiévale, une menace terrifiante  52bde210
Ecartèlement de Damiens.

________________________________
Références :

Freeman, S., 2008. Comment fonctionnait l'Inquisition espagnole. Disponible sur : https://history.howstuffworks.com/historical-figures/spanish-inquisition3.htm

Grabianowski, E., 2008. 10 dispositifs de torture médiévaux. Disponible sur : https://history.howstuffworks.com/10-medieval-torture-devices.htm

Siteseen Ltd., 2018. Torture et châtiment médiévaux. Disponible sur : http://www.medieval-life-and-times.info/medieval-torture-and-punishment/

Musée de la torture, 2018. Musée de la torture Amsterdam. Disponible sur : http://www.torturemuseum.com/

www.medievalwarfare.info , 2013. Torture médiévale. Disponible sur : http://www.medievalwarfare.info/torture.htm
Freya
Freya

Messages : 1331
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum