Ame, Esprit, quelle différence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ame, Esprit, quelle différence ?

Message  Freya le Sam 23 Aoû 2014 - 14:04

Il y a beaucoup de confusions à ce sujet, en raison d’une incompréhension de la différence entre les deux et surtout des religions qui les confondent.
La différence essentielle peut se résumer ainsi :
Notre Esprit est notre force vitale individuée dotée d’intelligence et qui n’est autre qu’une essence ou une étincelle de la Source Créative ou Grande Intelligence Cosmique ou comme il vous plaira de l’appeler. L’Esprit est immortel et ne peut donc être détruit même par la mort. Il existe toujours et est notre Soi permanent.
L’Ame, est un véhicule qui exprime l’individualité de l’Esprit de vie en vie, mémorisant et emmagasinant les expériences et modifiant la personnalité quand l’être évolue.

L’Esprit peut être décrit comme une force directrice derrière la forme vivante, qu’elle soit animale, minérale, végétale, humaine voire céleste. Cependant, il existe une différence entre l’esprit et l’énergie, car l’esprit a une intelligence inhérente et pour créer un univers il faut plus que de l’énergie, il faut de l’intelligence. Une énergie non dirigée, aveugle nécessite une intelligence pour la diriger ainsi qu’un esprit pour déterminer sa direction.

Si l’âme est considérée comme l’expression de l’esprit individué, l’esprit est considéré lui-même comme une « étincelle » de la Source Créative ou Grande Intelligence Cosmique, et le "Je" de l’esprit est celui du Soi permanent, le Soi éternel, tandis que l’ego appartient plutôt au soi physique, à la personnalité temporaire venue à l’existence au moment de la naissance.
avatar
Freya

Messages : 876
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : au pied des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ame, Esprit, quelle différence ?

Message  patanjali le Mer 27 Aoû 2014 - 14:21

Freya a écrit:Notre Esprit est notre force vitale individuée dotée d’intelligence et qui n’est autre qu’une essence ou une étincelle de la Source Créative ou Grande Intelligence Cosmique ou comme il vous plaira de l’appeler. L’Esprit est immortel et ne peut donc être détruit même par la mort. Il existe toujours et est notre Soi permanent.
L’Ame, est un véhicule qui exprime l’individualité de l’Esprit de vie en vie, mémorisant et emmagasinant les expériences et modifiant la personnalité quand l’être évolue.
Il est évident qu'il existe une  "Source Créative" de tous les êtres que l'on peut appeler Esprit et qui est immortelle. Nous sommes d'accord.
L'Ame est un véhicule individuel, une étincelle ou un reflet de l'Esprit. Oui, mais est-elle immortelle ? Il y a différentes interprétations à ce sujet.

Dans l'hindouisme, Atman, qui est l'équivalent en langue indo-européenne de l'âme, a "le sens de pure conscience d'être ou de pur « je suis ». Ce terme désigne traditionnellement le vrai Soi, par opposition à l'ego (ahaṃkāra)."  (selon wiki)

Dans l'Advaïta Vedanta, Atman est identifié à Brahman dans un monisme absolu selon lequel le monde manifesté illusoire, Maya, n'est autre que le produit de cette conscience créatrice unique, le Soi.

Le Samkhya-Yoga, au contraire, considère le monde comme réel, issu d'une cause réelle double: Purusha, la Conscience et principe de l'être, et Prakriti,  principe du devenir et du monde connaissable. Il admet la réalité et la pluralité des êtres et des consciences ou purushas individuels qui sont mutables, alors que le Soi, Purusha cosmique, est immutable.

Le bouddhisme, par opposition au brahmanisme, n'admit pas l'existence permanente de l'âme. Bouddha enseignait que la cause de la souffrance est la croyance en un Moi permanent. La conscience, Vijñāna, est considérée comme un simple phénomène mental plutôt qu'une réalité éternelle. Selon la philosophie bouddhiste (abhidharma), la personne se construit progressivement par agrégations d'idées ou suppositions (skandhas) autour de cette illusion d'un Moi permanent. Il enseigne anatman, le non-soi, plutôt comme une pratique que comme un dogme. La croyance populaire de la réincarnation me semble être incompatible avec l'enseignement bouddhiste. La renaissance y est appelée "coproduction conditionnée" ou "origine interdépendante".

Le taoïsme considère l'univers comme réel, mais la sagesse consiste comme dans le bouddhisme à renoncer au moi impermanent pour retrouver le Soi éternel (Tao). Le non-agir dans les arts martiaux consiste à atteindre le but sans y mettre aucune intention personnelle.
Tao te king, verset 7:
Le ciel est éternel et la Terre durable.
Ils sont durables et éternels, parce qu'ils ne vivent pas pour eux-mêmes.
Parce qu'ils ne vivent pas pour eux-mêmes ils peuvent vivre éternellement.
Il en est de même pour le sage:
Il met son moi en retrait et son soi reste conservé.
N'est-ce pas ainsi:
Ne voulant rien pour lui-même, il accomplit son soi?


Pour celui qui renonce à lui-même, la survie de l'âme individuelle a-t-elle encore un sens ?

Les spiritualités s'accordent sur une Origine créatrice secrète (Esprit, Atman, Purusha, Vide ou Tao) commune à tous les êtres manifestés et qui transcende le monde des phénomènes et individus. Mais la nature mortelle ou immortelle de l'âme individuelle et son destin, c'est-à-dire la question sotériologique, restent sujets à controverses.

Je pense que l'âme n'est qu'un reflet imparfait et impermanent de l'Esprit permanent et que cette question est indécidable, comme la nature de l'Esprit lui-même  dont Nicolas de Cues dit:
"A la question 'si dieu existe', on ne pourra donc pas répondre autrement qu'en répétant à l'infini qu'il est ni existant ni non existant et aussi qu'il est à la fois existant et non-existant."

Par conséquent, toutes les voies spirituelles sont également défendables.
avatar
patanjali
Admin

Messages : 762
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 81

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum