Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

2 participants

Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Freya Mer 14 Aoû 2019 - 18:47

L'achéoacoustique est une branche de l'archéologie créée en 1996. Paul Devereux est un professeur de l'Université de Cambridge et un archéo-acousticien qui effectue des recherches dans le domaine de l'archéologie et de l'acoustique sur des sites et dans des temples antiques en y analysant l'utilisation rituelle du son.  

Il a découvert que les tumuli ou cairns irlandais, même s’ils ont été élaborés avec différents matériaux et qu'ils sont de tailles différentes, résonnent à une fréquence particulière qu'il a découverte, soit  111 Hz. Il a décidé de pousser plus loin ses investigations pour comprendre ce qui arrive au cerveau lorsque celui-ci est exposé à cette fréquence de 111 Hz. Les résultats des examens IRM (images par résonance magnétique) qui ont été faits, montrent que le cerveau déconnecte le cortex frontal, désactive le centre du langage pour passer temporairement de la domination de l'hémisphère gauche du cerveau (celui de la raison, de la logique ; il est séquentiel) à la domination de l'hémisphère droite (l'intuition, la créativité, le traitement holistique, etc.) capable d'induire un état de méditation.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Irland10

Les recherches ultérieures dirigées par le  professeur Robert Jahn ont permis de tester le comportement acoustique de sites mégalithiques au Royaume-Uni, en montrant que ceux-ci subissaient une forte résonance à une fréquence sonore comprise entre 95 et 120 Hertz.

Il y a 7000 ans, soit 2400 ans avant la construction des pyramides d'Egypte, fleurissait sur l’île de Malte une civilisation dont la culture étonnante allait durer 2500 ans. Elle s'épanouissait dans la paix et l'harmonie, et une étude anthropologique et médico-légale montra que la population ne manquait de rien et était en bonne santé. Curieusement, aucune arme, aucune construction défensive n'ont été trouvées.

Leur culte comportait des rituels affirmant la vie et était orienté vers la Nature, la Terre, le Soleil et la Lune tout en expérimentant une Intelligence Cosmique mi-masculine, mi-féminine s'accordant avec les rythmes naturels des astres et des saisons. Ce peuple du néolithique était très loin d'être ces hommes et ces femmes triviaux et sales, sachant à peine articuler quelques sons gutturaux comme ils nous sont souvent présentés dans les médias. Ils reconnaissaient que l'essence des choses est invisible, qu'elle appartient à une autre réalité. Ils savaient que dans le domaine du non-ordinaire, le temps n'était pas ce qu'il semblait être, qu'il n'était pas constant mais élastique et qu'il pouvait être étendu et contracté comme tel. Ils savaient guérir avec le son et induire un état de conscience altérée, de façon que les perceptions s'étendent à des niveaux plus profonds. Nous savons aujourd'hui (ou plutôt nous avons redécouvert) que la pratique à long terme de cette forme de méditation, synchronise les battements du cœur qui n'est autre que le rythme de notre propre force vitale, avec le rythme du cosmos qui lui, est le "battement du cœur" de l'Univers. Elle fait baisser la tension artérielle, détend le cerveau et les neurones, qui sont alors en harmonie avec les rythmes vibratoires d'une conscience qui pénètre les structures physiques et va au-delà de la logique du mental, car elle transcende aussi l'intellect. Le cerveau humain est un réseau complexe et embrouillé de neurones interconnectés qui servent de connecteurs avec les autres cellules, permettant à l'information d'être transportée au moyen de pulsions d'énergie électrique dans la conscience ordinaire. Dans un état de conscience étendue, une sorte différente d'informations est transportée. Cependant, la fréquence précise qui déclenchera un changement dans la conscience dépend des rythmes personnels de la personne considérée.


Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Hypogc10
L'hypogée


Les secrets des temples de Malte

L’hypogée maltais est un temple creusé dans le roc au cours des années 3600-2500 av. notre ère qui couvre environ 500 m². La salle la plus basse se trouvant à environ 11 mètres sous terre, elle est à l’image des temples au-dessus du sol, qui sont les plus anciennes structures autoportantes sur Terre. Les analyses du son dans la chambre (dite) de l'Oracle de l'hypogée, ont montré qu'elles correspondaient au même motif de résonance à la fréquence de 111 Hz.
L’hypogée maltais est considéré comme le plus ancien temple souterrain de l'âge du bronze. La structure souterraine est auréolée de mystère, de la découverte de crânes allongés aux histoires de phénomènes paranormaux. Mais ce sont ses propriétés acoustiques uniques trouvées dans les chambres souterraines de l’Hypogée qui sont les plus intéressantes. Surnommé "le labyrinthe" en raison d'une série de chambres elliptiques et d'alvéoles d'importance variable à travers trois niveaux, accessibles par différents corridors. Les salles principales se distinguent par leurs voûtes en forme de dôme et par la structure élaborée de fausses baies.
On ne sait avec certitude si l'hypogée était à l'origine utilisé comme sanctuaire ou, éventuellement comme oracle. C'est pour cette raison qu'une chambre unique taillée dans du calcaire massif et présentant des propriétés acoustiques incroyables a été appelée "la chambre de l'Oracle". Un mot prononcé dans cette pièce est magnifié au centuple et audible dans l’ensemble de la structure. Un critique d'art a ainsi expliqué ce qu'il a ressenti debout au milieu de l'hypogée : "Parce que vous sentez que quelque chose vient d'ailleurs, vous ne pouvez pas l'identifier, vous êtes transpercé."
Le son y résonne à 110 Hz ce qui correspond à la même fréquence ou à une fréquence similaire à celle trouvée dans de nombreuses anciennes chambres du monde, notamment à Newgrange en Irlande. Selon le Dr Robert Jahn de l’Université de Princeton, ce sont peut-être les dimensions de la pièce ou la qualité de la pierre qui déterminent la hauteur exacte de ce comportement en écho.
Il paraît évident, que l'hypogée a été conçu pour améliorer l'amplification du son, pour améliorer les expériences mystiques lors des rituels. Cette perspective a reçu le soutien scientifique du Dr Ian Cook de l'Université de Californie à Los Angeles, et ses collègues ont publié en 2008 les résultats d'une expérience dans laquelle l'activité cérébrale chez un certain nombre de volontaires en bonne santé était surveillée par EEG (électroencéphalogramme) par exposition à différentes fréquences de résonance. Leurs résultats ont indiqué qu’à 110 Hz, les schémas d’activité sur le cortex préfrontal ont brusquement changé, ce qui a entraîné une désactivation relative du centre du langage et un passage temporaire de la domination de l'hémisphère gauche du cerveau à l'hémisphère droite qui est liée au traitement des émotions. Résultats identiques donc à ceux trouvés par le Dr Paul Devereux dans les tumuli irlandais.


Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Hagar-10

Que ce soit délibéré ou non, les personnes qui passaient du temps dans l’Hypogée dans des conditions pouvant inclure un chant rituel - s’exposaient à des vibrations qui pouvaient avoir une incidence sur leurs pensées. En plus de stimuler leurs côtés créatifs, il semble qu'une atmosphère de son résonant à une fréquence de 110 Hz aurait activé une zone du cerveau que les scientifiques en bio-comportement considèrent comme liée à l'humeur, à l'empathie et au comportement social.

Au cours d'une conférence d'archéoacoustique, une expérience sans précédent a été menée dans la chambre de l'Oracle de l'hypogée. Des microphones ultrasensibles y ont été placés et des enregistreurs numériques ont été utilisés pour tester la réponse de la chambre par différentes voix et par de simples instruments de musique qui auraient pu être présents au moment de l'utilisation de l'hypogée, soit entre 4000 et 2 500 av. notre ère. Les résultats ont révélé qu'une voix humaine masculine pouvait stimuler la résonance de la structure à deux fréquences : 114 Hz et 68-70 Hz. L'utilisation d'une corne et d'une conque ne créait aucune résonance, alors qu'un tambour produisait une faible résonance. Fait intéressant, un tambour chamanique à peau naturelle (de bison ou de daim), a créé une forte stimulation de résonance à 114 Hz. La réponse était la même que celle produite par une voix masculine chantant "oooh" tandis qu'une voix féminine n'a pas produit le même effet.


Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Temple10


N.B. : A la hauteur d’un son, on associe la fréquence de son mode de vibration fondamental exprimée en Hertz (Hz).

à suivre...


Dernière édition par Freya le Sam 17 Aoû 2019 - 16:25, édité 1 fois
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Freya Jeu 15 Aoû 2019 - 9:44

Énergie de guérison des tunnels de pierres préhistoriques situés sous le complexe des pyramides de Bosnie

Plus d'une décennie de recherches sur les pyramides de Bosnie a révélé de nombreux résultats surprenants. Les mystérieux tunnels de pierres préhistoriques qui serpentent sous les pyramides, possèdent une énergie de guérison.
Lors des cinq conférences scientifiques internationales sur les pyramides de Bosnie, tenues entre 2008 et 2014, des experts ont fourni des explications scientifiques interdisciplinaires sur l'énergie de guérison de ce complexe pyramidal.
Dans les tunnels préhistoriques situés sous le complexe pyramidal de Visoko, la présence constante d'électromagnétisme bénéfique a été mesurée, ainsi qu'une échographie de 28 kHz et la résonance Schumann de 7,83 Hz (le meilleur champ d'énergie pour les facultés physiques, mentales et spirituelles de l'humanité). En outre, une concentration extraordinairement élevée en ions négatifs a été détectée, jusqu'à 60 000 par centimètre cube (dix fois la concentration dans, par exemple, d'une forêt de montagne), ainsi que l'absence de rayons cosmiques nocifs et de radioactivité naturelle.
Dans ces conditions, ont déclaré les scientifiques, les cellules de l'organisme humain peuvent déclencher le processus d'auto-guérison et de régénération.

Résonance de Schumann

La Terre a sa propre fréquence et elle est unique et c'est un fait scientifique. Elle vibre à 7,83 Hz ou cycles par seconde ou, autrement dit, l'atmosphère terrestre entre sa croûte et la sphère ionique a une fréquence de base de 7,83 hertz.
https://schumannresonator.com/


Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Kxuj6b10
Labyrinthe préhistorique de Ravne

La Fondation "Parc archéologique : pyramide du soleil de Bosnie" est une organisation à but non lucratif et non gouvernementale qui continue de mener des recherches scientifiques et archéologiques. Elle transmet des déclarations et des témoignages de visiteurs, mais ne fournit aucune allégation ni garantie en matière de santé.
Pour les guérisons par les tunnels de pierre préhistoriques situés sous le complexe de la pyramide de Bosnie, le Dr Sam Osmanagich est chargé d'examiner les conclusions scientifiques qu'il découvre.

Visites de guérison au labyrinthe du tunnel préhistorique du Ravne

1. Capacité pulmonaire accrue
2. Normalisation du niveau de glucose sanguin
3. Normalisation de la tension artérielle
4. Amélioration de l'état général
5. Amélioration de l'aura

1. La capacité pulmonaire

Une jeune Slovaque de 17 ans âgée est venue à Visoko sur la recommandation de son médecin traitant, le Dr Hajduk, pneumologue à la clinique pour les maladies pulmonaires de Prague (Tchéquie), en raison d'un problème des voies respiratoires.
En 2013, en raison de kystes inflammatoires, la capacité de la fonction pulmonaire de la jeune fille était réduite à 47%, raison pour laquelle elle fut opérée du poumon droit peu après la pose du diagnostic. Le programme de récupération postopératoire, dirigé par le Dr Hajduk, reposait sur un traitement par résonance biologique : utilisation de produits naturels et de vitamine C. Le programme de réadaptation comprenait un voyage à Visoko, en raison de la concentration élevée d'ions négatifs trouvés dans le sous-sol. Labyrinthe Ravne. Après deux voyages à Visoko pour se faire soigner au labyrinthe de Ravne, la jeune Slovaque ressentit une amélioration de sa santé. Pour la première fois en deux ans, elle ne ressentait plus ni contractions ni douleur à la poitrine. Tout le processus de traitement, y compris ses deux visites au labyrinthe de Ravne, lui a finalement permis d’augmenter sa capacité pulmonaire de 47% à 84% de sa capacité initiale.

2. Normalisation du taux de glucose sanguin

Sous les auspices de la publication tchèque "WM Magazine", une équipe s'est rendue à Visoko début 2015 pour étudier les mesures de la glycémie humaine. Le médecin-chef de l'hôpital de Prague a surveillé tout le processus.
Le taux de glucose sanguin d'un participant praguois de 58 ans, a été mesuré 45 minutes avant son entrée dans le labyrinthe préhistorique de Ravne. À ce moment-là, le niveau était de 7,8 mmol /L (groupe à risque). Après une visite au labyrinthe de Ravne, son taux de glucose sanguin a chuté à 5,1 mmol /L (niveau normal).
Un autre participant a été testé avec un niveau de 10,5 mmol / l  de glucose sanguin avant l'entrée dans le labyrinthe préhistorique de Ravne et à sa sortie, le taux de glucose était tombé à 5,7 mmol /L. Après leur retour à Prague, les participants ont déclaré que les effets bénéfiques du tunnel leur avaient duré 14 jours puis, que la glycémie avait légèrement augmenté ensuite.

3. Normalisation de la tension artérielle
Une femme turque d'Istanbul âgée de 54 ans, souffrait constamment d'hypertension artérielle de 2004 à 2014. Son niveau de tension artérielle était passé à 220/135. Après avoir commencé à visiter régulièrement les tunnels préhistoriques du complexe de la pyramide bosniaque, sa tension artérielle n’a jamais dépassé 140/90.

4. Amélioration de l'état général

Déclaration d'un visiteur : problème : pression oculaire, vision floue.
"J'ai passé 40 minutes dans un tunnel à Ravne le 7 juillet 2015 avec un ami de Slovénie. Nous nous sommes détendus dans la chambre de guérison, puis nous avons visité tous les blocs de céramique. Nous avons été étonnés du nombre de nouvelles sculptures en céramique révélées. Après notre départ, nous nous sommes sentis comme si nous avions dormi 10 heures et non pas que nous venions de faire un voyage long en bus depuis la Slovénie. La pression dans mes yeux et le flou que j'avais après le voyage ont complètement disparu et nous nous sommes rendus à Sarajevo. " - A. D.
Déclaration d'un autre visiteur : problème : claustrophobie, manque d'appétit.
"Je suis un peu claustrophobe et je me suis inquiétée le matin où je devais entrer dans le labyrinthe de Ravne. Mais lorsque nous sommes entrées dans les tunnels, les sentiments de fatigue et de gêne ont disparu. Ce qui m'a choquée, c'est l'air que nous respirions. Je suis vraiment de meilleure humeur. Après cela, je suis allée déjeuner avec ma fille de six ans et nous avons mieux mangé que jamais dans ma vie, bien que ce soit habituellement le problème de ma fille (manque d'appétit). Les gens disent que c'est de l'auto-suggestion, mais cela ne me dérangerait pas si c'était vrai, car le résultat est tellement bon! " - A.  M. le 1er août 2015

5. Amélioration de l'aura
L'ingénieur slovène Janez Pelko a utilisé l'équipement révolutionnaire du professeur russe Vladimir Korotkov  de l'Université de Saint-Pétersbourg (Russie) pour capturer ce que l'on appelle l'aura humaine, le champ énergétique qui enveloppe totalement le corps. L’étude comprenait un échantillon représentatif de 160 participants (hommes et femmes, personnes âgées et jeunes, touristes, bénévoles, personnel permanent, etc.). Les résultats ont montré qu'un séjour d'une heure dans le labyrinthe préhistorique de Ravne, entraînait une amélioration de l'aura dans 82% des cas. Le résultat positif a été observé principalement chez les personnes qui sont venues pour la première fois ou qui étaient venues plusieurs fois .
Dans 15% des cas (personnel permanent et volontaires), le cocon aurique était stable et sans changement majeur. Les résultats les moins puissants ont été observés chez les personnes qui se sont déclarées "sceptiques" ou, qui portaient des vêtements inadéquats (fibres artificielles, PVC par exemple, au lieu de fibres naturelles comme le coton, la soie, le lin ou la laine).

Pour ceux qui seraient intéressés, le labyrinthe préhistorique Ravne qui serpente sous le complexe de la pyramide de Bosnie, est ouvert 365 jours par an. Plus d'informations sur : www.bosnianpyramid.org ou contact par courriel : info@piramidasunca.ba

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Boszni10

à suivre...
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  patanjali Jeu 15 Aoû 2019 - 10:34

Il est encourageant et rassurant de voir que des scientifiques d'Europe orientale prennent au sérieux le pouvoir de guérison des vibrations (sonores ou électromagnétiques), alors que la "communauté scientifique" occidentale rejette comme "pseudoscience" tout ce qui n'est pas matériel, chimique et pharmaceutique.
patanjali
patanjali

Messages : 1027
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Freya Jeu 15 Aoû 2019 - 15:10

patanjali a écrit:Il est encourageant et rassurant de voir que des scientifiques d'Europe orientale prennent au sérieux le pouvoir de guérison des vibrations (sonores ou électromagnétiques), alors que la "communauté scientifique" occidentale rejette comme "pseudoscience" tout ce qui n'est pas matériel, chimique et pharmaceutique.
Certes. Nous vivons à une époque où les êtres humains souffrent d'une foule de maladies causées par le stress conséquent de la vie moderne, les vecteurs artificiels qui polluent de plus en plus notre biosphère, et où le besoin de sagesse ancienne n'a jamais été aussi important. En fait, beaucoup de gens sont fatigués des effets secondaires causés d'une part par les médicaments pharmaceutiques et d'autre part par le brouillard électromagnétique que doit traverser l'onde électromagnétique de l'Ouest appelée Decumanus, qui se trouve vidée  de son énergie vitale pour nous (moins de 0,3% avant l'arrivée de la G5 par rapport à un optimum de 8%), ils ne leur restent alors plus qu'à ce se tourner vers les traitements traditionnels sans compter que les traitements allopathiques n'offrent aucune solution à bien des problèmes comme nous avons pu le voir plus haut.

Des recherches récentes ont permis de découvrir un ancien remède chinois à base de plantes, efficace pour le traitement de la douleur chronique, et de plus en plus de personnes recherchent des traitements holistiques contre les maladies et les problèmes de santé. Les premières civilisations maya ont développé des systèmes de guérison qui ont influencé les soins de santé holistiques jusqu'à ce jour.

La civilisation maya a ses origines dans le Yucatán aux alentours de 2600 av. J.-C. et a pris de l'importance aux alentours de 250 après notre ère dans le sud du Mexique, au Guatemala, dans le nord du Belize et dans l'ouest du Honduras. La civilisation mésoaméricaine n’a peut-être pas survécu, mais bon nombre de leurs secrets pour rester en bonne santé, guérir et bien vivre sont encore bien vivants. Voici cinq choses que les Mayas peuvent nous apprendre sur la santé et la guérison :

1. Graines de chia
Les graines de chia sont un super aliment riche en protéines et en fibres et regorgeant d'acides gras oméga-3. Le mot "chia" vient du mot maya "pour la force". Cultivées à l'origine au Mexique et dans le sud-ouest entre 1500 et 910 av. notre ère, les graines de Chia constituaient une partie importante du régime alimentaire des Mayas. Elles étaient considérées presque comme magiques en raison de leur capacité à augmenter l'endurance et l'énergie sur de longues périodes. Les guerriers utilisaient la chia comme principale source de carburant lors des conquêtes. En médecine, ils l'utilisaient également pour soulager les douleurs articulaires et stimuler la salive. Elles auraient été plus appréciées que l'or en raison de leurs incroyables propriétés améliorant la santé.

2. Guérison holistique
Pour les Mayas, la santé était une question d'équilibre. L'homme était considéré comme une partie intégrante et interactive du cosmos et de la société, et tout déséquilibre conduisait à la maladie. Pour remédier à ces déséquilibres, les Mayas ont adopté une approche holistique de la guérison, axée à la fois sur les aspects spirituels et physiques du bien-être, et ont reconnu leur interconnexion.
Les Homme Médecine et chamanes mayas, cherchaient principalement à équilibrer le flux de "ch'ulel " (force de vie) dans le corps, un concept très similaire à celui du "chi" dans la médecine traditionnelle chinoise. Selon le "ch'ulel", tout était lié et unifié. Les mondes physique et spirituel se trouvaient aux extrémités opposées d'un continuum entouré de remèdes naturels qui aidaient les esprits dans le processus de guérison."
Des recherches approfondies ont montré que la santé émotionnelle avait un impact significatif sur la santé physique, mais cet élément manque dans le système médical occidental actuel.

3. Le cacao
Les Mayas sont bien connus pour leur amour du chocolat. On pense que les Mayas consommaient du chocolat il y a déjà 2 600 ans et ont régulièrement incorporé le cacao à leur alimentation afin de rester en bonne santé. Il a également été utilisé comme médicament - le cacao contient une multitude de flavanols ou catéchines, un antioxydant dont il a été prouvé qu'il était bénéfique pour la santé du cœur et du cerveau, et riche en magnésium, calcium, fer, cuivre, zinc et potassium. Les Mayas pensaient que la fève de cacao avait des propriétés magiques, voire divines, pouvant être utilisées dans les rituels les plus sacrés de la naissance, du mariage et de la mort.
Ils ont consommé du chocolat en récoltant d’abord les fèves de cacaoyers. Ils les laissaient fermenter puis, les séchaient, les grillaient, retiraient leurs coquilles et les moulaient en pâte. Ils combinaient souvent cette pâte avec de l'eau, de la semoule de maïs, des piments rouges et d'autres épices. De nombreux artefacts mayas antiques sont décorés de peintures de personnes se rassemblant, se préparant ou buvant du cacao. Cela semble avoir été une partie intégrante de leur vie religieuse et sociale.

4. Sudation
Les saunas ne sont pas qu'un luxe moderne mais ils sans commun rapport avec les huttes de sudation des Amérindiens du Nord ou les bains de sudation mayas. Ils sont connus pour avoir un certain nombre d'avantages importants pour la santé, notamment l'élimination des toxines, le nettoyage de la peau, l'amélioration des performances cardiovasculaires et le soulagement des douleurs musculaires.  
Considérés comme une méthode de purification, les Mayas utilisaient des bains de sudation, ou temezcal, obtenus grâce à des saunas construits en pierre. De l'eau était versée sur des roches chaudes pour produire de la vapeur, encourageant ainsi le patient à suer et à évacuer ses impuretés par les pores de la peau. Les bains de sudation étaient jugés particulièrement utiles pour les femmes enceintes.
Les prêtres mayas organisaient des cérémonies de purification rituelles pour apaiser les dieux et assurer le bien-être de leurs communautés. Les archéologues ont découvert des bains de sudation sur des sites tels que Tikal, Aguateca et Nakbe, mais la découverte la plus impressionnante à ce jour se trouve à Piedras Negras, une ville maya classique du Guatemala. En plus des palais, des temples et des terrains de jeux de  balle reconnaissables, les archéologues ont découvert huit bâtiments en pierre qui servaient de bains de sudation à la royauté maya.

5. Hydrothérapie
Les Mayas ont compris les propriétés curatives de l’eau. Les bains aux herbes ont été utilisés pour nettoyer le corps d’une maladie particulière. Les herbes étaient réduites en pâte et du sel y était ajouté pour aider à libérer les huiles. Quand ils utilisaient des herbes séchées, de l'eau chaude (mais non bouillante) était versée dessus afin que la plante libère son champ vibratoire. Les types de plantes et d'herbes utilisées pour le bain dépendaient de la maladie, et des prières étaient souvent dites tandis que le malade se baignait.  

La santé et la médecine chez les anciens Mayas étaient un mélange complexe d’esprit, de corps, de mental et de science - un équilibre qui fait cruellement défaut dans notre monde occidental d’aujourd’hui.
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  patanjali Jeu 15 Aoû 2019 - 17:50

Freya a écrit:
Les Homme Médecine et chamanes mayas, cherchaient principalement à équilibrer le flux de "ch'ulel " (force de vie) dans le corps, un concept très similaire à celui du "chi" dans la médecine traditionnelle chinoise. Selon le "ch'ulel", tout était lié et unifié. Les mondes physique et spirituel se trouvaient aux extrémités opposées d'un continuum entouré de remèdes naturels qui aidaient les esprits dans le processus de guérison.


 
Tu l’as dit : ch’ulel et aussi ch’ia, rappellent le ch’i (khi ou qi) de la médecine traditionnelle chinoise.
Ce n’est pas une force ou énergie dans le sens de notre physique mais une vibration, un accord de fréquences parcourant le corps et s’étendant au-delà de sa surface, constituant l’aura dont l’extension, évaluable par des méthodes électromagnétiques ou colorimétriques,  est de quelques décimètres, selon l’état général de la personne.

Il existe un centre énergétique correspondant au chakra solaire Manipura  , il représente le feu central « agni » très important en médecine ayurvédique.
En acupuncture, il est le milieu entre le sommet du crâne (chakra Sarashara) récepteur des fréquences yang du Ciel, et le bas du pubis (chakra Manipura) recevant les fréquences yin de la Terre.
Il est le milieu ou tiers inclus entre le haut et le bas, entre la gauche et la droite, entre le plexus solaire devant et les surrénales derrière.
C’est le vortex central, origine de ce qu’on appelle « énergie vitale » Qi.
 
Une interprétation de la physique quantique et de la biologie par l’onde plutôt que par la particule, selon la conception de « harmonie des phases »  de Louis de Broglie, expliquerait facilement le « mystère » des guérisons de la pyramide bosniaque.
patanjali
patanjali

Messages : 1027
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Freya Jeu 15 Aoû 2019 - 18:24

Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Freya Sam 17 Aoû 2019 - 15:04

Les grottes de Chislehurst

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des habitants de la région de Chislehurst dans le Kent (sud de Londres), sont restés dans les grottes préhistoriques de Chislehurst. Nombre d'entre eux avaient perdu leur maison lors des bombardements et y vivaient en permanence. Après la guerre, de nombreux occupants de longue date de la grotte étaient complètement guéris de leurs maux.

Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty L'énigme résolue de Stonehenge

Message  Freya Sam 17 Aoû 2019 - 16:00

Stonehenge se dresse sur la plaine de Salisbury dans le Wiltshire comme le témoin silencieux d’une civilisation disparue et longtemps oubliée. Stonehenge, comme beaucoup d’autres cercles de pierre, émet un type particulier d'énergie associée aux sites sacrés dans le monde.

Stonehenge n'a pas été construite pour enregistrer des mouvements astronomiques comme celui du solstice d'été. Nos lointains ancêtres n'ont pas érigé un tel site afin que certains de ses dolmens s'alignent parfaitement sur un événement solaire ou lunaire spécifique. Des poteaux en bois comme ceux de Woodhenge auraient amplement suffit. En effet, le solstice d'été n'avait qu'une signification et une importance bien moindres que le solstice d'hiver, et les fêtes du solstice d'été ne se déroulaient jamais à Stonehenge, le cercle de pierres mais, à Woodhenge, le cercle de poteaux de bois, sis à 3,2 km au nord-est de Stonehenge. Mais pour comprendre ce qu'était réellement Stonehenge, nous devons d'abord aller à la rencontre de ses bâtisseurs pour tenter de les comprendre. Les forces cachées mais naturelles, les ont poussés à élever ces menhirs. Ils avaient cette sagesse secrète ancienne qui leur permettait de vivre en harmonie avec leur environnement pour lequel ils avaient le plus profond des respects. Ils ont toujours rejeté l'écriture et n'ont jamais eu de scientifique éminent mais, ils étaient capables de maîtriser les forces invisibles les plus puissantes de la Nature.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Dji00711
Woodhenge


Stonehenge, un dôme cosmique

Dans les cultures anciennes, la Voie Lactée était connue pour transmettre à la fois l'Esprit et le pouvoir à toute vie, animée et inanimée. Apparaissant à partir de la Terre sous la forme d'un anneau astral lumineux entourant la Terre, la galaxie qui coupe la trajectoire du Soleil  s'appelle l'écliptique. Cette intersection forme deux croix cosmiques ou galactiques dans le ciel nocturne. Un point de passage se situe entre le Taureau et les Gémeaux, l'autre entre le Scorpion et le Sagittaire. Les deux emplacements sont précisément opposés l'un à l'autre sur la sphère cosmique entourant la Terre.
Les anciens astronomes ont observé les deux points de passage sur des milliers d'années. Les emplacements représentaient les centres des deux Arbres cosmiques - L'Arbre de Vie et l'Arbre de la Mort. C'étaient des voies permettant à l'Esprit de la Vie de voyager des étoiles vers la Terre, puis de retourner dans les étoiles à la mort du corps physique.
L'intersection de la Voie Lactée et écliptique entre le Scorpion et le Sagittaire est le centre de la Croix du Sud. C'est à cet endroit que les esprits des morts pénétraient dans le monde souterrain pour commencer leur route vers le haut de l'Arbre le long de la "route blanche". L'objectif de l'Esprit était la matrice du monde - la région de l'astérisme connue sous le nom d'Hexagone d'hiver - où la Croix du Nord est tenue dans la main d'Orion. Ici, l'Esprit est revenu dans les étoiles avec la possibilité d'un autre voyage sur Terre à une date ultérieure.
La constellation d'Auriga - le Cocher, était également perçue comme un berger tenant un ou des agneaux. De là, l'Esprit d'une vie nouvellement conçue, a commencé son voyage le long de la Voie Lactée ou Arbre de Vie, jusqu'à la Terre. Et l'Esprit était passé de la Voie Lactée à la Terre en passant par Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, située le long de la Voie Lactée, le long de l'alignement de Capella, l'étoile la plus brillante d'Auriga et le centre de la Croix du Nord.
Le rectangle marqué sur le plan ci-dessous de Stonehenge, représente la partie du ciel nocturne située entre Aldebaran et Sirius. Le dolmen sur le monticule au bas du plan, sur le tiret bleu, représente Aldebaran ; le dolmen au haut du plan sur le tiret rouge, représente Sirius. Et Epsilon Orionis de la ceinture d'Orion, l'étoile super géante, l'une des plus lumineuses connues, brille au-dessus du centre du cercle de pierres. Orion est l'étoile de Stonehenge et le cercle de pierres est le reflet du cosmos. Stonehenge, représente le cosmos qui, uni à la Terre, crée la Vie.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Stoneh10


A présent, nous comprenons mieux pourquoi les Anciens s'intéressaient davantage au solstice d'hiver qui était la fête du Soleil invaincu (Sol invictus), une fête familiale comme à notre époque encore mais aussi, et surtout, le seul moment de l'année où, le matin même du solstice, une porte s’ouvre et reste ouverte sur l’autre monde, et ceci pendant les quatre jours suivants de stabilité astrale. La Nature environnante, symbolisait la source et le lieu de retour de l'Esprit. De même qu'après le décès, le corps est confié à la Terre tandis que l'Esprit retourne  aux étoiles. Le cycle naissance - vie - mort et renaissance, se poursuit éternellement, conformément à la Création, à la destruction et à la recréation sans fin de l'Univers lui-même.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens 220px-12
Pierre de l'autel renversée

Les énergies de guérison de Stonehenge
Il y a une différence acoustique entre l'extérieur et l'intérieur du site qui crée une impression subjective d'enveloppement et d'enfermement dans notre cocon aurique* et de séparation d'avec les autres, une impression qui croît avec le temps passé à l'intérieur du cercle de pierres. Dans l'esprit des Anciens, cela représentait un recentrage sur soi, sur son propre centre qui est celui de notre propre être, là où notre conscience peut être élargie et étendue à d'autres niveaux, là où nous pouvons contacter notre Esprit et ce que nous appelons l'Inconscient collectif.
Depuis l'entrée du site par la voie appelée l'"Allée" et jusqu'à la pierre de l'autel, l'acoustique est différente de celle du reste du cercle. Cependant, lorsque le cercle de pierres était encore complet, ses surfaces de réflexion du son étaient beaucoup plus nombreuses et créaient un environnement acoustique peu commun à l'intérieur du cercle. Du point de vue du son, c'est la zone la plus active, celle qui a les mêmes propriétés que certaines grottes préhistoriques ou l'hypogée de Malte. A l'intérieur du cercle de pierres, les vents en provenance des quatre directions cardinales sont amplifiés par rapport à l'extérieur et jouaient un rôle capital. Ils contenaient en eux-mêmes, l'essence de la force spirituelle de leur pouvoir particulier qui gardait l'Univers et ses systèmes de soutien vital dans l'existence. Ces quatre vents étaient les quatre Esprits Gardiens des cercles de pierre.


Guérir avec le son dans les temples et sites anciens A-mete10



______________________________________________________________________________
*L’aura est composée d’un réseau complexe de fils d’énergie, de lignes lumineuses fines et structurées. Elle est ovoïde, comme un ballon de rugby, et elle s’étend devant comme derrière notre corps physique, au-dessus de la tête et au-dessous des pieds. Aussi, imaginer-vous l’intelligence individuelle, indépendante qui est en nous. Grâce à notre cocon spatial ovoïde, nous sommes à même d’observer la réalité tout autour de nous, et d’en faire l’expérience grâce à nos divers véhicules et installations à notre disposition. Nous appelons ces véhicules des « corps » mais ils sont en fait comme des membranes afin que notre conscience fasse l’expérience de diverses « réalités ».
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Sons et vibrations

Message  Freya Dim 25 Aoû 2019 - 18:32

Temple de Cybèle - Felix Romuliana

Vers 300 de notre ère, dans une vallée serbe, les Romains construisirent un complexe de palais en hommage à l'empereur Gaius Valerius Galerius Maximianus, né dans la région. Dans ce palais, appelé Felix Romuliana, se trouvait un temple dédié à la Grande Mère, la déesse Cybèle, orienté différemment des autres édifices romains. Des recherches en  acoustique ont montré que si les architectes ont orienté différemment ce temple, c'était afin de pouvoir tirer parti du son hypnotique et des vibrations de l'eau souterraine s'écoulant à proximité. A noter que ce temple dédié à Cybèle, a été érigé sur un ancien cercle de pierres.

L'archéoacoustique a démontré que le temple de Cybèle était orienté de manière à suivre la direction des vibrations et du son à très basse fréquence émanant du flux de l'eau souterraine. Les archéoacousticiens Paolo Debertolis de l'Université de Trieste et Maja Zivić, conservatrice du palais romain Félix Romuliana, ont relevé que les architectes avaient tiré parti des sons et des vibrations pour influencer les ondes cérébrales humaines et améliorer le psychisme des adeptes du culte. Ces sons sont inférieurs à la plage de l'audition humaine, dans la fourchette de 18 à 20 Hertz. Ils ont également reconnu que les sons peuvent avoir un effet de crainte ou de peur et que ces fréquences pourraient avoir affectés la psyché des adeptes comme créer une atmosphère d'excitation, tout en étant plongé dans les ténèbres du ventre de la Grande Mère. L'expérience archéoacoustique a montré que des phénomènes naturels (ultrasons, infrasons, sons de basse fréquence) peuvent créer un effet direct sur l'esprit humain sans que les personnes comprennent nécessairement les raisons pour lesquelles elles vivent un état émotionnel particulier à cet endroit précis.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Temple11
Temple de Cybèle
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Artefacts acoustiques et communication avec les dieux

Message  Freya Dim 25 Aoû 2019 - 18:46

Au cours des quatre dernières décennies, il est devenu de plus en plus évident aux archéologues, que l'étude de la nature sonique de certains sites archéologiques pouvait les aider à mieux comprendre les civilisations anciennes. C'est l'Université de Trieste (Italie) qui s'y est le plus investie en étudiant à partir de l'architecture, la géométrie, la forme et les matériaux des anciennes structures d'Europe. Elle utilise différents paramètres d'étude pour redécouvrir une technologie oubliée qui opère dans la sphère émotionnelle humaine. Petit à petit, les recherches menées commencent à mettre en lumière le lien existant entre instruments de musique anciens et sites antiques.


Le Code de la Conque - Chavin de Huántar (Pérou)

Miriam Kolar de l’Université de Stanford, explique dans son article "Le Code de la Conque"* comment la science du son a expliqué un ancien oracle péruvien :
"La recherche archéoacoustique - la science sonique appliquée aux preuves archéologiques - a révélé des secrets intégrés à l'architecture de Chavín, découverts au son des conques enfouies pendant des millénaires."
"En réalisant une réplique de la conque dans les galeries de Chavín, je peux sentir à travers mon corps les résonances entre instrument et architecture, une expérience de transformation physique et émotionnelle qui aurait été ressentie de la même manière - mais interprétée différemment - par le passé".

*Miriam Kolar, le Code de la Conque : http://nautil.us/issue/6/secret-codes/the-code-of-the-conch
Miriam Kolar, tuned to the Senses: An Archaeoacoustic Perspective on Ancient Chavín : http://theappendix.net/issues/2013/7/tuned-to-the-senses-an-archaeoacoustic-perspective-on-ancient-chavin

But et utilisation des anciennes conques
A Chavín de Huántar, les travaux menés par l'Université de Stanford sur l’utilisation de certaines fréquences sonores affectant la sphère émotionnelle humaine, ont fait l’objet de solides arguments. On veut nous porter généralement à croire que nos ancêtres étaient des êtres triviaux et superstitieux qui ne savaient tirer aucun avantage matériel réel de leurs rites et rituels. Les preuves érodent de plus en plus cette théorie d'un autre âge. Par exemple, si nous combinons les travaux de Stanford avec ceux de l'UCLA (Université de Californie, Los Angeles), il devient évident que certaines fréquences sonores sont capables de modifier l’activité cérébrale régionale.
Certaines notes produites par la conque sont amplifiées par la chambre dans laquelle elles sont jouées.
Si pendant des millénaires, la civilisation péruvienne a utilisé le son dans le but de provoquer des réactions psychos psychologiques, la raison en fut son approche de la vie totalement différente de la nôtre. En effet, elle aurait rejeté notre matérialisme, à l'instar des Aborigènes australiens, pour un chemin de vie plus ésotérique et plus satisfaisant que la recherche quasi permanente de biens matériels. C'est une réalité que l'homme occidental ne percevra peut-être que bien difficilement.

Sites antiques aux propriétés acoustiques
Nous savons qu'un certain nombre de cultures anciennes connaissaient parfaitement les sons et l'utilisaient pour altérer les états de conscience, i.e. pratiquer l'expansion de la conscience ou, dans des buts thérapeutiques. Cependant, si certains archéologues l'ont compris, d'autres en parlant de "communication avec les dieux ou avec les esprits" ont encore du chemin à faire sur la voie de la compréhension de ces peuples anciens ; deux exemples :

Business Times , octobre 2014** : "Stonehenge était une" chambre d'écho géante pour rappeler les anciens esprits "... "Les plus grands monuments de l'homme ancien étaient des chambres d'écho géantes permettant de créer de vastes paysages sonores pour parler aux dieux, selon de nouvelles recherches"...   affraid  
**Business Times, octobre 2014 : https://www.ibtimes.co.uk/stonehenge-was-giant-echo-chamber-summon-ancient-spirits-1472257

Les recherches scientifiques de plus en plus nombreuses confirment que de nombreux sites antiques  comme Chavin ont été construits avec l’acoustique non seulement comme élément central, mais encore d'aménagement complet, y compris la présence (comme à Stonehenge et le temple de Cybèle - Felix Romuliana ) voire le détournement d'une ou plusieurs rivières (deux à Chavin).

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Chavn_10

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Chavin10
Figure stylisée
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Le pouvoir de guérison de la Madone Noire

Message  Freya Dim 25 Aoû 2019 - 19:08

Les pratiques et les rites de guérison du culte de la Madone Noire dans les villages reculés de Calabre, à l'écart des routes touristiques du sud de l'Italie, sont toujours bien vivants. Ces mystères remontent à une époque très antérieure à l'ère chrétienne où Dieu n'était pas encore ce vieillard chenu et barbu mais, un Esprit mi-femme, mi-homme, et où la dévotion à la Mère Terre, la Grande Mère sous les traits d'Isis, d'Aphrodite ou de Cybèle était coutumière sur tout le pourtour de la Méditerranée. Ces anciens sites sacrés sont toujours vénérés en Italie où les traditions de guérison chamanique de la Vierge Noire sont toujours vivantes et toutes aussi puissantes qu’il y a des millénaires.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Reinei10
Isis

D'abord, pourquoi une Madone "Noire" ? La couleur de la Terre Mère est le Noir car la lumière vient de l'obscurité. Le Noir est est la teinte du sans-forme dont tout est issu. Le Noir absorbe, emmagasine et protège. C'est la couleur du mystère, des profondeurs cachées et des aspirations secrètes. Le Noir se rapporte à l'Inconscient et à la germination. Sans le Noir, il n'y aurait point de lumière, car l'obscurité est l'opposé de la lumière et contraste avec ses qualités spécifiques. Le Noir est la couleur de l'introspection, et du retrait ; il a trait à la dispersion et à la transformation. Le Noir se rapporte à l'aspect féminin de notre nature - que l'on soit homme ou femme - à la réceptivité et à la sensitivité ainsi qu'aux sentiments les plus profonds.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Cybele10
Cybèle

L'ancienne tradition musicale des temples de la Grande Mère Terre Cybèle et de la déesse de la Lune Diane, est la Tammorriata avec ses rites. Il y a également la danse de la Tarentelle ou tarentule, araignée mythique de la région de Tarente en Italie. Ce sont des danses pour guérir, connues depuis des millénaires autour de la Méditerrannée. Cependant, l'utilisation des paroles des chants, des rythmes que l'on peut entendre dans la rue et des danses folkloriques que l'on peut voir, n'ont aucun rapport avec les rythmes, les  paroles des chants sacrés et leur emploi, ainsi que l'utilisation des percussions chamaniques de la Tradition et de la transe extatique que peuvent vivre les malades.

Le pouvoir de transformation profond de la Madone Noire qui est le ventre de la terre, le côté obscur de la Lune et notre Mère universelle à tous.

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens 10853_10
Freya
Freya

Messages : 1330
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Guérir avec le son dans les temples et sites anciens Empty Re: Guérir avec le son dans les temples et sites anciens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum