-47%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 128 Go + Adaptateur SD
14.72 € 27.99 €
Voir le deal

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ?

Aller en bas

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Empty Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ?

Message  Freya Lun 6 Sep 2021 - 20:22

Le bruit qui réveillait les voisins au crépuscule était celui des camions transportant la terre des fouilles archéologiques effectuées dans cette petite maison du quartier. Que cherchaient les archéologues dans cette maisonette aux allures de taudis ? De combien de mètres de profondeur sont-ils descendus, puisque tant de terre était excavée d'un endroit si restreint ? Pourquoi cette fouille était-elle gardée par des hommes armés et pourquoi  seules quelques personnes autorisées pouvaient y pénétrer ? Quel était le mystère de cette fouille qui dura un an ? Et l'énigme de ce commissaire de police qui a été assassiné pour une raison inconnue, a-t-il voulu informer quelqu'un d'une « trouvaille » dont il n'aurait pas dû avoir connaissance ? Croyez-le ou non, la réponse à toutes ces questions a à voir avec la bible de st-Paul perdue depuis longtemps...

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Tarse-10
Tarse, la Porte Cléopâtre.

En 2019, l'ambassade du Vatican en Turquie a déclaré par voie officielle que l'excavation de la maison n'avait rien à voir avec la bible de st-Paul qui, aurait été trouvée et prise à Tarse, ou des rumeurs connexes ! Si la rumeur selon laquelle la bible de st-Paul aurait été remise personnellement au pape il y a longtemps était fausse, pourquoi était-il nécessaire de prendre ces rumeurs au sérieux et de faire une déclaration au plus haut niveau ? Cette déclaration pourrait-elle à elle seule être considérée comme une preuve et comme un moyen de faire disparaître la source des rumeurs ?
La fouille en question a eu lieu à Tarse, une ville importante dont l'ancienneté remonte à 10 000 ans, qui ne pouvait pas devenir une province car elle était prise en tenaille entre Adana et Mersin dans le sud de la Turquie.

Le temple de Mithra et ses liens indirects avec la bible de st-Paul

L'excavation « inexpliquée » de la maison  a eu lieu dans une banlieue de Tarse près des ruines antiques de Donuktaş, l'un des plus grands temples de l'ère antique. Le vent historique du développement philosophique venant des ruines de Donuktaş (Pierre Pâle), un temple de Mithra, du IIe siècle av. notre ère.
Donuktaş reste encore un mystère. L'artefact le plus précieux découvert jusqu'à présent dans ce temple de Donuktaş était une immense porte de bronze. Il a été apporté à l'église Ste-Sophie de Constantinople par l'empereur Théophile (829-842 après JC). La porte en bronze était « brodée » comme un textile est brodé à l'aiguille. Il n'y a aucun exemple antérieur d'une porte en bronze aussi finement sculptée.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Tarsus10
Temple de Mithra, Donuktaş.


Relations sexuelles sacrées et rites de mort des anciens bosquets mystérieux

Le culte de Mithra : temples sacrés, légendes védiques et compréhension arménienne ancienne.
Après l'achèvement des fouilles mystérieuses de la maison de Tarse, l'endroit a été abandonné et les découvertes non identifiées ont été emportées et déposées dans un endroit inconnu. On ignore ce qui a été trouvé sous cette maison mystérieuse, pourquoi cette fouille a-t-elle été effectuée, et pourquoi cela a pris autant de temps ? Pour la communauté, c'est un mystère complet. Et, jusqu'à présent, aucune explication officielle satisfaisante n'a été fournie sur les découvertes et les résultats de ces fouilles.

Tarse : le lieu de naissance de st-Paul

Tarse était une ville de l'ancienne Cilicie. Aujourd'hui, elle se situe dans la province moderne de Mersin, en Turquie. C'est l'un des plus anciens centres urbains du monde continuellement habités, datant de la période du néolithique. Elle est surtout connue comme le lieu de naissance de st-Paul (de 5 à 67 de notre ère), et également certains des premiers lieux d'enseignement du christianisme. Il s'agit, selon le livre biblique des Actes, les épîtres qui constituent la majeure partie du Nouveau Testament chrétien.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? L-c3a910
Tarse, église st-Paul

Tarse abritait une ancienne école de philosophies antiques influencée par la vision du christianisme de st-Paul. A l'époque de ce dernier (également connu sous le nom de Saul de Tarse), Tarse était un centre universitaire urbain sophistiqué. Il abritait une université et une bibliothèque de 200 000 volumes. La ville est devenue un centre d'apprentissage et de philosophie qui a formé les célèbres philosophes de l' école stoïcienne. Avec Athènes et Alexandrie, Tarse abritait l'une des trois plus grandes universités de l'ère antique.
L'importance de l'éducation à Tarse continue aujourd'hui. Et de nos jours, le Tarsus American College, créé en 1888, continue d'exercer une influence en Turquie. Tarse est l'une des villes modernes uniques de la Turquie actuelle connue pour sa diversité culturelle et sa tolérance.
Si le christianisme a plus ou moins commencé à Tarse et est devenu au fil du temps la religion dominante non seulement en Cilicie mais aussi en Europe, le responsable en est st-Paul.    
La diversité iconographique des innombrables figurines de Tarse en terre cuite, qui ont été déterrées partout dans la région depuis le milieu du XIXe siècle, indique l'importance de la religion dans ce centre antique. De nombreuses religions primitives se sont rencontrées et se sont croisées à Tarse. Et dans les religions juive, chrétienne et islamique, la ville est considérée comme étant d'une grande importance.
La situation géographique de Tarse, au carrefour des routes commerciales reliant la côte égéenne aux villes voisines de l'est et du Levant, se situe au sud du bassin méditerranéen. Ainsi, en tant que lieu de transit, Tarse a été influencée et absorbée par de nombreuses influences culturelles et religieuses.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Ob_37210
Reconstitution de la bibliothèque d'Alexandrie.

En 2008, déclarée « Année de Saint Paul » par le pape Benoît XVI, l'ambassadeur du Vatican à Ankara, l'évêque des Églises catholiques anatoliennes et un groupe de 37 personnalités religieuses d'Italie ont visité la maison de Paul à Tarse.
Le pape Benoît, en tant que théologien et spécialiste des Écritures, a voulu attirer l'attention du monde chrétien sur st-Paul, l'une des figures les plus importantes de l'histoire de l'Église. St-Paul s'est explicitement défini comme « apôtre par vocation » ou « apôtre par la volonté de Dieu ». Les croyants l'appelaient le "13ème Apôtre", ou "le premier après l'Unique".

Le mystère de la tombe du « Prophète Daniel », l'histoire des « Sept Dormants », la légende mystique kurde de « Shahmaran » la reine des serpents, la date de la rencontre  de Cléopâtre et d'Antoine et bien d'autres. Ce ne sont pas les seuls mythes et faits qui rendent Tarse si populaire, pas plus que le Tarsus American College, qui a formé des personnes et des dirigeants importants pour la Turquie et le monde depuis 1888.


Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Histor10
Shahmaran, la Reine des Serpents.

Tarse, où la philosophie du christianisme a commencé à se former, abritait l'une des rares écoles de philosophie importantes de l'ère antique. Nous savons qu'Antoine et Cléopâtre ont emporté de nombreux livres importants de la bibliothèque de Tarse à Alexandrie. Cette bibliothèque est également l'une des 3 plus grandes bibliothèques du monde antique, avec celles d'Antakya et d'Alexandrie. Malheureusement, pendant que la bibliothèque d'Alexandrie brûlait, la grande connaissance du monde antique de Tarse alimentait également ce feu.
Dans les temps anciens, l'information était donnée dans un environnement de discussion animé non seulement à l'école mais aussi lors de réunions publiques. Ainsi, la plus grande partie de la communauté a pu bénéficier de l'enseignement. Tarse a influencé toute la région égéenne il y a 2300 ans avec son école de philosophies stoïciennes et le culte de Mithra, et de nombreux philosophes importants étaient basés dans la ville à partir du IIIe siècle avant JC.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Strasb10
Relief mithriaque avec ses couleurs originales (reconstitution) d'environ 140-160 après JC ; d'Argentoratum (nom romain de Strasbourg). Fait partie de la collection du Musée Archéologique de Strasbourg.

A suivre...


Dernière édition par Freya le Mer 8 Sep 2021 - 14:06, édité 1 fois
Freya
Freya

Messages : 1182
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Empty Re: Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ?

Message  Freya Mar 7 Sep 2021 - 16:26

Les liens entre Mithra, le stoïcisme et le christianisme
La compréhension créée par la pensée stoïcienne à Tarse et la personnalisation des forces de la nature, combinées à la croyance au monothéisme, ont évolué vers la croyance en Dieu, le Fils et le Saint-Esprit dans le christianisme. De nombreuses religions et philosophies qui sont les prédécesseures les unes des autres, ont affecté le prochain mouvement et divinisé les forces de la Nature. La religion du mithraïsme de la Perse a influencé la philosophie stoïcienne au Ier siècle. Les croyances des stoïciens en l'astronomie et l'astrologie de Mithra ont conduit à la formation de leurs philosophies « le destin ne peut être contesté ».
Le grand principe du stoïcisme est d'agir en accord avec la nature. Dans la nature, tout est la Source de toute chose, l'Intelligence Cosmique. Agir conformément à la nature signifie agir conformément à la raison et à la sagesse, donc être conforme à soi-même.
Élevé dans un monde de philosophie stoïcienne, st-Paul n'était pas complètement indifférent aux conditions sociales dans lesquelles il vivait. Pour Paul (Saul), la justice, la vertu, le dévouement à la religion, la foi, aider les nécessiteux, aimer Dieu, marcher sur le chemin de JC et être bien informé étaient les règles à suivre dans la vie.
Lorsque cette compréhension monothéiste et vertueuse s'est enrichie et enveloppée de "JC" et de ses miracles , le christianisme a commencé à s'épanouir.
Le christianisme primitif, à la fois institutionnel et pratique, a été façonné par des idées philosophiques antérieures et a été enraciné dans le stoïcisme, Platon et Aristote.
La philosophie grecque antique, basée sur la confiance dans le pouvoir de l'esprit humain, n'était plus dominante en raison de la création des religions monothéistes. La nouvelle ère d'une pensée médiévale monocentrique était au pouvoir, dans laquelle l'homme adhérerait à la religion et à ce qu'elle dit. Le développement du libre raisonnement et de la sagesse a été remplacé par l'ordre divin, et la pensée philosophique a été poussée sous terre dans les ténèbres du Moyen Âge.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Aed1a710
Baptême de JC quand Dieu le Père l'aurait proclamé son fils.


Le « mythe de l'enfant de Dieu »

À l'époque préhistorique où les humains évoluaient, ils ont vu une graine d'un fruit se transformer en une récolte, émerger de la terre et fleurir, et l'ont considérée comme un processus de renaissance. C'est peut-être la raison pour laquelle ils ont commencé à enterrer leurs morts et à espérer une renaissance en temps voulu. Telle est peut-être aussi la raison pour laquelle ils pensaient que les gouttes de pluie magiques venant des dieux étaient à blâmer pour la fécondation des femmes, les dieux étant les pères. Cette pensée s'est accumulée dans la mémoire ADN.
Dans la croyance du mithraïsme, le prophète Mithra est né d'une vierge, et non à la suite d'une grossesse normale. Il est aussi rené ou né une deuxième fois après la mort. Lors de son dernier souper, il y avait 12 personnes avec Mithra, tout comme le dernier souper de Jésus. Avec l'influence de ces mythes et de mythes similaires, le "Fils de Dieu Jésus" était une théorie très efficace pour déifier le christianisme et en faire une religion acceptable. Grâce à la trilogie « Père-Fils-Saint-Esprit », le christianisme a rapidement gagné des partisans.
Ceci et tous les autres miracles attribués à JC ont été utilisés pour l'acceptation du christianisme qui tire sa philosophie des connaissances passées et vise à réguler la vie sociale comme toutes les autres religions.
Au fur et à mesure que les nouvelles religions se développaient, l'armée culturelle pouvait se développer.

Mais, pour que toutes les nouvelles religions se développent et soient acceptées, le pouvoir, et plus particulièrement le pouvoir militaire, était nécessaire. Pour permettre cela dans le monde en évolution du christianisme, l'annonce de l'Edit de Milan par lequel l'empereur Constantin Ier est tombé à point pour attirer de nombreux soldats chrétiens. L'Edit de Milan était une proclamation de tolérance envers les chrétiens de l'Empire romain. C'était le résultat d'un accord politique conclu à Milan en février 313 après JC entre les empereurs romains Constantin Ier et Licinius.
L'Edit que Licinius a annoncé à Rome en juin 313 a donné à chacun la liberté d'adorer n'importe quel dieu qu'ils souhaitaient. Ainsi, les chrétiens ont obtenu des droits légaux, qui comprenaient la fondation d'églises. Selon l'édit, toutes les propriétés confisquées par l'État devaient être immédiatement restituées aux chrétiens. Et les forces armées chrétiennes déjà bien entraînées, qui s'échappaient et combattaient avec l'armée romaine, se sont avérées être une force militaire supplémentaire pour Constantin.

Le christianisme a commencé à atteindre une population beaucoup plus large avec l'Edit de Milan. Le christianisme, qui s'est éloigné des autres religions monothéistes courantes au Moyen-Orient, a attiré un plus grand nombre de personnes et est devenu au fil du temps, la religion officielle de l'Empire romain. Le choix du christianisme comme religion officielle par l'Empire romain a eu lieu en 381 après JC sous le règne de Théodose.


à suivre...
Freya
Freya

Messages : 1182
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Empty Re: Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ?

Message  Freya Mar 7 Sep 2021 - 18:25

La bible : les quatre évangiles et le premier concile de Nicée
Vers 60 après JC, st-Paul a également reconstitué le mythe de son « prophète Jésus ». Il a établi cette nouvelle religion sur des bases solides qui ont commencé à se répandre avec l'aide d'autres apôtres partageant le même but.
Cependant, il y avait un problème important : la bible n'était pas un seul livre. Les différents évangiles ont été écrits par de nombreuses personnes qui exprimaient fréquemment des points de vue différents voire opposés, et parfois même contradictoires.
Certains des notables de cette nouvelle religion, dont le prêtre Arius, ont accepté que dieu était le seul et unique créateur, mais ils ont rejeté le concept de « Jésus, Fils de Dieu ». À la suite de ces points de vue et d'autres similaires trouvant des partisans et de la prolifération de voix contradictoires, le premier concile de Nicée (325 après JC) a décidé de détruire les évangiles avec des points de vue différents et contradictoires et de continuer avec seulement les quatre évangiles d'aujourd'hui.
Les quatre évangiles ont été écrits par Matthieu, Marc, Luc et Jean et sont devenus une partie de la première bible acceptée du christianisme. St-Paul, qui a créé la théorie du christianisme, n'a pu exprimer ses vues qu'à travers ses lettres dans la deuxième partie de la bible.


Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Concil10
Le Concile de Nicée : l'empereur païen Constantin a utilisé le christianisme pour unifier l'Église et l'État.

Qu'est-il arrivé à la bible que st-Paul a écrite et qui reste une question des plus mystérieuses ? A-t-elle été perdue ? Ou a-t-elle été retrouvée mais cachée, parce qu'elle contenait des opinions contraires à l'opinion dominante ? Le Nouveau Testament se compose de la parole de Dieu reflétée dans les écrits des apôtres, les auteurs chrétiens. Si quelque chose a disparu, alors il semble que quelque chose n'a pas fonctionné, ou que les intentions de Dieu ont été contrecarrées intentionnellement ou non.
Au moment où le premier concile de Nicée s'est réuni, la bible de st-Paul n'existait pas. En d'autres termes, la bible que l'on disait retrouvée à Tarse et que l'on croyait cachée là n'avait pas encore été déterrée. Et elle ne sera pas retrouvée avant 1700 ans ! Lorsqu'elle a été découverte lors des fouilles de Tarse, a-t-il fallu la cacher ou la détruire ?
Les découvertes de cette fouille ont-elles justifié les vues d'Arius, qui a provoqué la réunion du concile de Nicée ? Nous ne savons pas s'il y avait des documents contenant des idées, que st-Paul a utilisées en développant sa théorie et qui étaient contraires aux vues généralement acceptées sur JC.
L'idée de JC en tant que fils de Dieu est beaucoup plus ancienne que le christianisme et il existe différentes versions de cette « histoire ». La plus ancienne de toutes est l'histoire de Thot, « le JC égyptien ».

Combien y a-t-il eu de JC dans l'histoire ?
La réponse très courte : quatre.
Le premier et le plus ancien est le « JC égyptien », qui est le dieu égyptien de la sagesse, nommé Thot (3000 av. J.-C.). Il est devenu Hermès, qui a été béni trois fois dans la période grecque antique (Hermès Trismégiste). Selon la pensée hermétique, Thot est le prédécesseur de JC.
Vient ensuite le « Jésus zoroastrien » iranien Saoshyant, 500 - 600 av. notre ère. La prophétie selon laquelle la personne née d'une femme vierge sauverait le monde a d'abord été énoncée dans cette croyance qui peut être considérée comme le fondement de la foi messianique.

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? 172-1-10
Thot.

Ensuite, nous avons le contemporain anatolien du Jésus chrétien. Son nom est Apollonius, et il est né à Bor (ville de Tyane dans la province romaine de Cappadoce en Anatolie) en 3 avant JC et est mort à Ephèse en 97 de notre ère.
On pensait que le « Jésus » de Nazareth était né en l'an « 1 de notre ère » et mourut vers 30 de notre ère. Cela signifie que Jésus serait décédé de nombreuses années avant que la religion chrétienne ne soit achevée.
Apollonios, fils d'une famille cultivée et aisée, reçut une bonne éducation et se rendit à Tarse à l'âge de 16 ans. Dans l'école fondée par Pythagore, il fut éduqué dans un cadre qui offrait des enseignements semi-religieux basés sur le mystère et la philosophie. L'école partageait un point de vue parallèle avec l'ophisme. Les Ophites, également appelés Ophiens, étaient une secte chrétienne gnostique représentée par Hippolyte de Rome (170-235 après JC) dans une œuvre perdue, le Syntagme (l'« arrangement »). Il est également déclaré par certains que le prophète chrétien Jésus n'est autre qu'Apollonius lui-même !
Selon des sources romaines, en 135 après JC, le nom Apollonius a été utilisé à la place du nom Tyane et le mot « Apolloniens » a été utilisé pour désigner la population locale au lieu du mot « Romains ». Selon ces documents, Apollonius de Tyane était un faiseur de miracles, un guérisseur, un diseur de bonne aventure, un magicien et un philosophe « néophytogorien ».

Apollonius a expulsé les démons qui ont causé la famine dans la ville d'Éphèse, tout comme le prophète Jésus a expulsé les démons d'une femme méchante. Il a ressuscité la fille morte d'une famille riche d'Ephèse, tout comme Jésus a ressuscité Lazare. Alors qu'Apollonius était jugé à Rome, il a soudainement disparu devant tout le monde dans la salle d'audience, juste avant que la peine de mort ne soit prononcée. Cette situation a été consignée dans les documents historiques et les procès-verbaux de l'Empire romain.
On prétend aussi qu'il a guéri un aveugle et mis fin à la peste noire. Avec le Concile historique de Nicée, le nom Apollonius a été effacé de l'histoire, l'affirmation selon laquelle il était Jésus a été rejetée et le nom Tyane devait être utilisé à la place d'Apollonius.
Sont-ils  la même personne, ou s'agit-il de personnages créés dans le même but et ensuite revêtus de nombreuses légendes et miracles ? En d'autres termes, les différentes personnes existantes étaient-elles dotées de ce symbolisme philosophique et religieux ?
Le christianisme a-t-il hérité de Stoa « de vivre, de profiter de ce monde - pas de l'autre qui vient après la mort. L'environnement matériel n'est pas important, et la « vertu » suffit au bonheur » ?


Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? F6e6c510
Apollonius de Tyane.

St-Paul a utilisé Jésus pour transformer sa philosophie en une « religion ». Il lui fallait un tel mystère, une figure convenable et plusieurs miracles ! De plus, des histoires de miracles se produisant dans de nombreux autres lieux et temps, ont continué à être attribués à Jésus. La meilleure partie du travail était que la personne qui allait devenir le symbole et le prophète de la "religion" que saint Paul essayait de créer ne pouvait plus rivaliser avec lui, parce qu’il était mort !

Toute religion a besoin d'une base philosophique et d'histoires miraculeuses pour augmenter sa crédibilité.
De l'Égypte au zoroastrisme, de l'Ancien Testament à d'autres livres sacrés, de Sumer à la Grèce antique, de Mithra aux stoïciens, le même matériau et la même connaissance « de base » apparaissent encore et encore. Puisqu'il y avait beaucoup de gens qui croyaient en la sainteté de ce matériau "noyau essentiel", la préférence était d'adapter les miracles déjà crus à la nouvelle religion au lieu d'en créer de nouveaux.
Une fois que le mental inférieur de l'être humain a été pleinement développé, les gens ont commencé à s'interroger, à faire des recherches et à s'inquiéter. Au cours de cette quête, les humains ont longtemps cru en de nombreux dieux et ont tenté de se soulager un peu de leurs soucis.

Tandis que les recherches philosophiques se poursuivaient ; d'une part, les développements scientifiques ont commencé à ouvrir la voie à des esprits vraiment éclairés ; et d'autre part, lorsque trop de connaissances ont commencé à rendre difficile l'administration de la société, il était dans l'intérêt des autorités de repousser les gens dans les dogmes et les ordres de Dieu. C'est ainsi que les religions dogmatiques sont nées. Ces religions fortes ont eu la plus grande influence de tous les temps sur les sociétés humaines. Ce n'est qu'à la Renaissance (1350-1450 après JC) que la science a commencé son ascension.

La Bible perdue de saint Paul a-t-elle été retrouvée ?

Lorsque st-Paul a achevé sa « doctrine » religieuse, Jésus était mort. Il restait des décennies avant que ses disciples soient appelés «chrétiens» à Antioche.
Et ce n'est que trois cents ans plus tard que la « bible » telle que nous la connaissons est devenue le texte standard du christianisme.
Et le secret de st-Paul restera probablement caché pendant de nombreuses années encore car, malheureusement, les preuves trouvées à Tarse, risquent d'être gardées secrètes à jamais.
Freya
Freya

Messages : 1182
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ? Empty Re: Le mystère de la bible perdue de st-Paul, que nous cache-t-on ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum