Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Calendrier aztèque et philosophie du temps

Aller en bas

Calendrier aztèque et philosophie du temps Empty Calendrier aztèque et philosophie du temps

Message  Freya Dim 29 Sep 2019 - 9:38

Les roues de calendrier Aztèque ou Mexica sont une source de fascination depuis des siècles. Ce n’était pas simplement une façon de regarder passer le temps, c’était une philosophie complète du temps où chaque jour avait une signification religieuse. Les Aztèques pensaient que le temps s'écoulait par cycles et, en fin de compte, passait par la destruction et la recréation perpétuelles du monde. L’Univers était perçu comme un équilibre très délicat, menacé d’être perturbé par les puissances changeantes des dieux et des forces élémentaires dans leur vie. A cette conception, s’ajoutait le fait que les Aztèques disposaient essentiellement de deux calendriers à peu près indépendants, l’un relatif aux saisons et l’autre à des thèmes plus sacrés.

Les Aztèques n'étaient pas les seuls à penser de la sorte. De nombreux peuples du monde pensaient que le temps était cyclique. La croyance en la réincarnation par exemple, en est un reflet, de même que l’idée de karma. L'idée du temps divisés en cycles remonte à plusieurs milliers d'années et était courante en Méso-Amérique.

Le calendrier aztèque était une variante des calendriers précédents, tels que le très ancien calendrier maya. Il partageait la structure de base des calendriers de toute l'ancienne Mésoamérique. Cependant, contrairement au calendrier maya, qui est très précis, le système aztèque l'était moins - une certaine date pouvait faire référence à plusieurs moments différents dans une année. Pour cette raison, il existe un désaccord parmi les spécialistes quant au moment où certains événements se sont produits dans l'empire aztèque.

Le calendrier comprenait un cycle de 365 jours appelé xiuhpohualliqui signifie nombre d'années ; et un cycle rituel de 260 jours appelé tonalpohualli qui veut dire nombre de jours. Ces deux cycles forment ensemble un cycle de 52 ans. Le xiuhpohualli est considéré comme le calendrier agricole, car basé sur le soleil, et le tonalpohualli est considéré comme le calendrier sacré.

Le calendrier aztèque ou "pierre du soleil" a été sculpté pendant le règne du 6è monarque aztèque en 1479 et dédié au Soleil, divinité aztèque. Il a une signification à la fois mythologique et astronomique. La pierre pèse 25 tonnes.

Calendrier aztèque et philosophie du temps 800px-14

Le calendrier tonalpohualli
Le système de 260 jours s'appelait le tonalpohualli. Il a été divisé en 20 périodes de 13 jours chacune, ce qui s'est traduit par deux roues imbriquées. Il a été créé par des peuples antiques, observant que le soleil traversait un point au zénith près de la ville maya de Copan, tous les 260 jours. Les Aztèques ne se demandaient pas si les années (ou 260 jours) coïncidaient avec les saisons, leurs années "erraient".

Le nombre 20 était basé sur les chiffres d'un "homme entier" (c'est-à-dire les 10 doigts et les 10 orteils) et les treize chiffres représentaient leur philosophie des treize directions dans l'espace. Les premiers Américains d'Amérique centrale croyaient que ce calendrier rituel représentait un état archétypal d'harmonie humaine et cosmique .

Chaque rotation parmi les treize chiffres représente une "semaine" dans ce système. Les première, sixième, onzième et seizième semaines étaient jugées importantes car elles avaient créé les quatre divisions de leur année. Chacun des vingt jours était associé à des objets ou animaux tangibles et à une divinité. Par exemple, le premier jour : "Cipactili", était représenté par un alligator et gouverné par le dieu des fêtes, tandis que le deuxième jour : "Ehecatl", était représenté par le vent et gouverné par le dieu du Feu, de la Vie et de la Nature. Cela a créé une sorte de machine à divination permanente et a guidé leur destin. Ils l'utilisèrent pour planifier diverses activités, telles que ensemencer les champs, construire des maisons ou  partir en guerre, en fonction de ce qu'ils considéraient comme des jours de "chance" ou de "malchance".

Calendrier aztèque et philosophie du temps 995px-11
Codex Borgia - un Tonalamatl (Livre des destins)

Plus important encore, le tonalpohualli a divisé les jours et les rituels entre les dieux. Pour les Aztèques, c'était extrêmement important - sans cela, le monde risquait de finir rapidement. Selon la cosmologie aztèque, l'Univers se trouve dans un équilibre très délicat dans lequel des forces divines opposées se disputent le pouvoir. Pour empêcher un dieu de devenir plus puissant qu'un autre, les dieux se sont vu attribuer leur propre temps et leur propre jour pour régner. Pour les Aztèques, il était très important que la lutte pour le pouvoir ne puisse être remportée par aucun dieu.

Le calendrier xiuhpohualli
Le compte de l'année s'appelait le xiuhpohualli. En fait, il a été limité au compte solaire de 365 jours qui nous est plus familier. Naturellement, ce calendrier était davantage lié aux saisons et a donc été utilisé comme calendrier agricole. Il était divisé en 18 périodes de 20 jours chacune. Comme cela totalise 360, cela signifie qu'il y avait 5 jours de transition entre l'ancienne et la nouvelle année, une période utilisée pour les festivals.  

Tous les 52 ans, les deux principaux cycles (le tonalpohualli et le xiuhpohualli) s’alignaient. Ce qui était considéré comme un "siècle" et une raison pour une célébration religieuse majeure connue sous le nom de xiuhmolpilli ou "ligature des années". Ce festival durait 12 jours et était placé sous l'égide de Xiuhtecutli, dieu du Feu et du Temps, Seigneur de l'Année ou Seigneur Turquoise. Au début de ce festival, les feux de tous les temples et foyers domestiques étaient éteints. Puis, le douzième jour à minuit, au moment où Vénus atteignait le zénith, les prêtres tentaient à l’aide d’une torche d’allumer un feu sur la poitrine d'un prisonnier, et ce feu nouveau servait ensuite à rallumer ceux des autres temples et des foyers domestiques. Ce feu nouveau dissipait la crainte du peuple de voir la destruction du monde, et lui assurait que le soleil continuerait de se lever au cours de la prochaine période de 52 ans. C'était un nouveau cycle temporel qui commençait.

Calendrier aztèque et philosophie du temps Huehue10
Xiuhtecutli



___________________________________________

Réf.
Codex Azcatitlan
https://www.smith.edu/hsc/museum/ancient_inventions/hsc08b.htm
http://www.aztec-history.com/aztec-calendar-wheels.html
https://www.iai.spk-berlin.de/fileadmin/dokumentenbibliothek/Indiana/Indiana_5/IND_05_Winning.pdf
Freya
Freya

Messages : 1302
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum