Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

La Science et le Temps

2 participants

Aller en bas

La Science et le Temps Empty La Science et le Temps

Message  patanjali Sam 19 Oct 2019 - 14:42

Qu’importe que le temps ait un commencement ou non. C’est une question de croyance.
Le temps présent existe. Les temps passés, n’existant plus, sont attestés par la géologie l’archéologie et  l’histoire. Les temps futurs n’existent pas encore.

La négation du temps est fondée sur le déterminisme mécanique classique et sur l’artifice mathématique de réversibilité, qui sont communs aussi aux présuppositions de la mécanique quantique et de la relativité restreinte. Ce sont des artifices mathématiques, mentaux et simplificateurs de l'expérience.

Nier le temps est devenu un dogme et une mode intellectuelle  à la suite du plagiaire et mystificateur Einstein qui a imaginé les formalismes mathématiques de Poincaré et de Minkowski comme une réalité physique de « courbure » d’espace-temps, avec l’aide du mathématicien Grossmann, son condisciple.
Einstein niait la simultanéité ; il a voulu la réfuter par son expérience de pensée  EPR (Einstein-Podolsky-Rosen). Mais l’expérience de physique quantique d’Aspect lui a donné tort: l’intrication quantique prouve que la simultanéité et donc le temps existent bien, contrairement au présupposé relativiste d’Einstein.

Prigogine a expliqué l’irréversibilité du temps de la thermodynamique et de la nature en général, réduisant les déterminismes à des exceptions ou à l’expérimentation artificielle en milieu fermé: la technologie. Il a expliqué l’évolution cosmologique et biologique par l’auto-organisation. Mais la science l’a négligé et ignoré.

La science n’est plus fondée sur l’observation mais sur les mathématiques et l’informatique. Elle introduit dans les théories de nouvelles hypothèses inobservables (matière noire, énergie sombre, tous noirs ou trous de vers, cordes), chaque fois que l’observation ne correspond pas aux prédictions théoriques. Les mathématiques, autrefois servantes de la physique en sont devenues le maître.

Cependant, Einstein, juif allemand, promu d’abord par les nationalistes allemands (Planck et Hilbert) puis par les sionistes américains, est devenu une idole du consensus scientifique qui fait la loi et le prophète de la nouvelle Église Scientifique qui impose la foi des mathématiques.

La philosophie s’est emparée de la relativité pour justifier l’idéalisme, le relativisme moral, le solipsisme intellectuel et l’égoïsme financier. Le relativisme d’Einstein a sapé la science, la philosophie et les relations sociales. Il a corrompu la civilisation occidentale.

La science est devenue religion politique ; elle censure les publications par des comités de pairs anonymes, comme l’a fait la Sainte Inquisition envers Galilée : les scientifiques qui s’écartent des dogmes sont interdits de publications ou même de recherche. Opposant la théorie à l’observation, elle est revenue au Moyen-âge intellectuel.  

Références :
Jules Leveugle, La Relativité, Poincaré et Einstein, Planck, Hilbert ; - Histoire véridique de la théorie de la relativité.
Maurice Allais ; Albert Einstein, plagiaire du siècle.

Conférence (vidéo) Faut-il être hérétique pour innover en science ?
Jacques Benveniste, Jean-Pierre Petit, Michel Schiff... [et al.], participants.
https://www.youtube.com/watch?v=baxVH4LrHEw  7 févr. 2013
patanjali
patanjali

Messages : 1034
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

La Science et le Temps Empty Re: La Science et le Temps

Message  Golem Mar 19 Nov 2019 - 10:00

La relativité d'Einstein est un progrès par rapport à la mécanique newtonienne.
Ce n'est peut être pas la perfection mais ce modèle permet de mieux prédire les évolutions de la réalité que le précédent modèle et pour le moment nous n'avons pas mieux.

Je pense que Prigogine souscrit au concept de l'universalité de la loi de causalité. Pour lui, rien n'est magique mais tout ce qui existe dans le monde physique n'existe qu'en vertu de causes déterminantes. Le fait qu'une infinitésimale modification des conditions initiales d'un système déterministe chaotique puisse provoquer des différences magistrales dans l'évolution du système déterministe chaotique ne rend pas ce système non déterministe.


Dire que l'espace-temps est courbe ou dire que l'univers physique visible est dans un champ de gravité est la même chose. L'espace temps du système solaire est courbé par la masse du soleil. L'espace temps de l'univers visible serait courbe sans cause externe. Je pense qu'il serait opportun d'imaginer que la courbure de l'espace temps de l'univers visible soit causé par la masse d'un univers se trouvant au delà de ce qu'on peut voir plutôt que par rien du tout.



L'observation du red shift est une expérience qui nous montre que la matière de l'univers visible à une vitesse d'éloignement par rapport a nous et que cette vitesse augmente avec la distance.
Un objet qui va vite se déplace-t-il ?
V=D/T
Supposons que V augmente alors que D est constant, est ce possible ?
Oui, il suffit que T diminue.
L'hypothèse de l'énergie sombre existe parce que la science considère qu'a priori, le temps passe à la même vitesse quand on l'observe sur terre ou a 10 milliard d'années lumière de la terre (l'hypothèse de la matière noire existe pour les mêmes raisons).

Observons Rigel qui est a 860 Années Lumière de la terre. Supposons que sur une telle distance, toutes les informations temporelles ne soient pas transmissible à 100% et qu'une partie soit perdue en route, bien que le temps sur Rigel soit normal et complet il parait diminué pour un observateur qui regarde depuis la terre, pour simplifier : on verrait le temps plus petit quand on le regarde de loin.
On pourra alors observer une vitesse d'éloignement de Rigel par rapport a la terre alors que la distance entre les deux est fixe et qu'aucun mouvement relatif n'existe.

S'il n'est pas vrai qu'on peut avoir une vitesse sans déplacement quand le temps diminue alors les math ne servent à rien, la loi de causalité n'existe pas et tout est magique.
Golem
Golem

Messages : 64
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 57
Localisation : Soissons

Revenir en haut Aller en bas

La Science et le Temps Empty Re: La Science et le Temps

Message  patanjali Sam 23 Nov 2019 - 18:17

Golem a écrit:La relativité d'Einstein est un progrès par rapport à la mécanique newtonienne.
Ce n'est peut être pas la perfection mais ce modèle permet de mieux prédire les évolutions de la réalité que le précédent modèle et pour le moment nous n'avons pas mieux.
Il existe une interprétation différente de la relativité mathématique d'Einstein, celle de la relativité de Lorentz, expérimentalement et théoriquement confirmée par Ivanov, qui est une relativité de l'observation.
Faut-il garder une théorie mathématique qui sacrifie les référentiels de temps et d’espace parce qu’elle donne quelques résultats justes ou faut-il préférer une théorie fondée sur l’observation et les référentiels classiques et qui ouvre de nouvelles perspectives de mécanique ?

Je pense que Prigogine souscrit au concept de l'universalité de la loi de causalité. Pour lui, rien n'est magique mais tout ce qui existe dans le monde physique n'existe qu'en vertu de causes déterminantes. Le fait qu'une infinitésimale modification des conditions initiales d'un système déterministe chaotique puisse provoquer des différences magistrales dans l'évolution du système déterministe chaotique ne rend pas ce système non déterministe.
Tu te méprends complètement sur  Prigogine. Sa théorie s’oppose justement au déterminisme causal et à la réversibilité du temps et elle explique la magie de l’auto-organisation créative par des résonances, dans le sens de l’harmonie des phases de L. de Broglie et de l’intrication quantique.

Dire que l'espace-temps est courbe ou dire que l'univers physique visible est dans un champ de gravité est la même chose.
En effet, la relativité générale n'est qu'une formulation différente, plus compliquée, de la gravité que celle de Newton, sans en expliquer la nature physique.

L'observation du redshift est une expérience qui nous montre que la matière de l'univers visible à une vitesse d'éloignement par rapport a nous et que cette vitesse augmente avec la distance.
Lemaître, prêtre et physicien,  a interprété le redshift par par l’effet Doppler, ce qui implique que tous les corps célestes fuiraient notre Terre (comme si la Terre et Rome restaient le centre de l’univers du Bigbang et de la Création).

Mais deux autres explications du redshift cosmique ont été proposées:

Contrairement à ce qu'on prétend aujourd'hui,  Hubble qui a découvert le redshift des galaxies, ne l'attribuait pas à leur vitesse mais à leur éloignement (ce qu'on a appelé "fatigue de la lumière"). En effet, l'intensité ou énergie d'onde, qui diminue avec le carré de la distance, est fonction de l'amplitude et de la fréquence; il est logique que les deux diminuent avec l'éloignement.

Halton C. Arp, astronome qui fut assistant de Hubble. découvrit par les photos des grands télescopes, que de nombreuses paires de quasars ayant une valeur de redshift extrêmement élevé, sont physiquement liées à des galaxies à faible redshift. Il existe un "redshift intrinsèque" des quasars, lié à leurs conditions énergétiques différentes. Cette découverte de Arp, réfute le postulat de Lemaître, la théorie du Big Bang et  l’âge de l’univers qu'on en a déduit.
Par réaction, les observations de Halton Arp n'ont pas été publiées dans les journaux d'astronomie et il a été interdit de téléscope.

Attribuer les redshift au seul effet Doppler est une attitude dogmatique. La démarche scientifique correcte exige la reconnaissance de causes multiples.
patanjali
patanjali

Messages : 1034
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

La Science et le Temps Empty Re: La Science et le Temps

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum