Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ?

Aller en bas

 Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ? Empty Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ?

Message  Freya Mer 1 Déc 2021 - 17:32

En 1976, dans son livre "La 12e planète", l'auteur Zecharia Sitchin (1920-2010) a émis l'hypothèse controversée que les humains modernes n'ont pas évolué naturellement, mais qu'ils ont plutôt été créés génétiquement par une race d'êtres anthropomorphes venus d'une autre planète de notre système solaire qui resterait encore à découvrir.
M. Sitchin, ou mieux encore les anciens Sumériens (car il a toujours insisté sur le fait que ses écrits étaient basés sur des récits sumériens) a affirmé que cette planète avec sa trajectoire hautement elliptique, coupe le plan de notre système solaire à un angle de 90 degrés (entre Mars et Jupiter) tous les 3600 ans. Les Sumériens appelaient cette planète Nibiru (ce qui signifie "la planète de la traversée").
Selon les récits sumériens (ou ceux de Sitchin), Nibiru – autrefois une planète errante – fut  finalement happée par la gravité de notre système solaire nouvellement formé il y a environ quatre milliards d'années. A cette époque, la planète Terre (appelée Tiamat par les Sumériens ) était une planète aquatique plus grande qu'elle ne l'est aujourd'hui et qui tournait autour du Soleil sur une orbite plus éloignée dans le système solaire, entre Mars et Jupiter.
Au cours de l'un des premiers passages de Nibiru, une lune en orbite autour de Nibiru entra en collision avec Tiamat. Cette collision aurait non seulement brisé Tiamat en deux parties, mais aurait finalement poussé la planète fracturée avec ce qui restait, à devenir sa lune sur une nouvelle orbite autour du Soleil. Sur sa toute nouvelle orbite, Tiamat devint à la fois, la Terre et la Lune que nous connaissons aujourd'hui. Sitchin a en outre noté que si les débris laissés par la collision cosmique n'étaient pas absorbés par les exoplanètes, ils furent soit dispersés dans le vide de l'espace, soit ils devinrent la ceinture d'astéroïdes.
Beaucoup diront que c'est une hypothèse farfelue. Est-il possible que l'histoire originale de Sitchin sur Nibiru soit uniquement basée sur des spéculations scientifiques de son époque ou, comme le message qu'il aurait prétendument trouvé dans les scripts sumériens, message que le monde universitaire traditionnel a choisi d'ignorer en raison de son contenu « fantastique ». N'oublions pas que les anciens Egyptiens et Babyloniens ont également évoqué cette planète renégate qui, selon eux, dévaste la Terre à chacun de ses passages. Si tel était le cas, cette planète peut-elle être responsable de la prétendue collision cosmique de la Terre, et un tel événement peut-il être soutenu scientifiquement ?

 Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ? Une-pl10

Théorie de l'impact
En 2001, une étude approfondie de huit ans menée par Robin Canup du Southwest Research Institute, a souligné qu'une collision planétaire avec la Terre a non seulement créé la Lune, mais en fait, a peut-être contribué à relancer la rotation de la Terre ! Au cours des années 1970, avant la fin de son étude et cette conclusion, Canup a beaucoup travaillé avec William Ward et Alastair Cameron, qui représentaient l'un des deux groupes de recherche distincts qui ont contribué à développer la théorie de l'impact original.
Contrairement aux études précédentes où les chercheurs pensaient que la lune était des débris laissés par la planète en collision, aujourd'hui - les scientifiques ont découvert que les compositions isotopiques de la Terre et de la Lune sont presque identiques - ils ont conclu que la Lune était un morceau de la La Terre et non les débris de la planète collisionnée.

Les conséquences

L'objectif principal de la nouvelle étude était non seulement de démontrer qu'une collision avait eu lieu, mais aussi de mieux expliquer comment, par la suite, les deux corps se sont retrouvés dans leur état géologique actuel. Par exemple, les scientifiques savent déjà que contrairement à la Terre, qui est chargée en fer (surtout au plus profond de son noyau), la Lune contient très peu de fer. Cette différence fondamentale entre les deux objets a conduit les scientifiques à conclure que si la Lune a été créée à partir d'une collision cosmique passée, elle a été reconstituée à partir de la croûte terrestre, qui contient beaucoup moins de fer.
Il va de soi que la dernière hypothèse contredit une théorie antérieure selon laquelle la Terre et la Lune ont été reconstituées après que la Terre ait été complètement démolie dans un crash planétaire. La nouvelle recherche s'est concentrée sur un impact plus léger. Soutenue par plusieurs simulations informatiques, l'étude a établi qu'il y a environ quatre milliards d'années, soit peu de temps après la création du système solaire, la Terre est entrée en collision avec un autre objet planétaire inconnu de notre système solaire qui, comme suggéré précédemment, tournait autour du Soleil. Les scientifiques ont en outre conclu que la trajectoire de cette planète inconnue l'a amenée à passer régulièrement sur l'orbite de la Terre.

La Naissance de la Lune
Finalement, les deux planètes sont entrées en collision et de cette collision est née la Lune. Cependant, selon cette étude, l'impact était bien plus un coup arrière et à un angle, plutôt qu'une collision frontale. Finalement, les deux planètes sont entrées en collision ; et de cette collision, la Lune est née. Selon cette étude cependant, plutôt qu'une collision frontale, l’impact a été plutôt un coup de l’arrière de la planète à un angle de la Terre. Quant aux débris, s'ils n'ont pas été résorbés pour créer la Lune, ils se sont dispersés  dans l'espace ou sont retombés sur Terre.
Plusieurs simulations par ordinateur ont établi que ce scénario a pu se produire principalement car deux conditions étaient remplies : a) la collision était davantage comme un coup de poing à l'arrière et non une collision frontale et b) la Terre devait avoir été entièrement en place au moment de la collision sinon, elle n’aurait jamais pu s’en remettre. La même étude a également projeté que cet impact aurait pu être ce qui a commencé ou modifié la rotation de la Terre !
Bien que l'étude particulière ne soit pas allée jusqu'à examiner la possibilité que la Terre, à un moment donné, ait pu tourner autour du Soleil entre Mars et Jupiter, il est intéressant de noter qu'elle valide par ailleurs tous les autres aspects de l'affirmation de Sitchin.

 Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ? Solar_10

Nibiru, la Planète X
Qu'en est-il de Nibiru ou de la planète X, comme l'appellent les astronomes modernes ? Est-il possible qu'il y ait une autre planète dans notre système solaire ? Alors que, pendant plusieurs décennies, les scientifiques ont cherché sans succès la planète X, il s'avère que le 11 décembre 2015, Wouter Vlemming et son équipe scientifique ont annoncé avoir enfin trouvé la planète renégate (Voir l'article du Washington Post*  intitulé : " Les scientifiques ont affirmé qu'ils ont trouvé l'insaisissable « Planète X ». Ces propos ont soulevé un tollé chez les astronomes sceptiques.").
* https://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/12/11/scientists-claimed-they-found-the-elusive-planet-x-now-astronomers-are-in-an-uproar/

Evidemment, et sans surprise, plusieurs astronomes ont immédiatement contesté l’annonce surprenante, y compris Mike Brown (un astronome de Cal Tech mieux connu sous le nom de "l’homme qui tua Pluton"). Cependant, moins d'un mois plus tard, Mike Brown et sa propre équipe, en dépit des critiques sévères qu'il a émises lors de l’annonce précédente en janvier 2016, ont annoncé leur propre découverte de la planète X (Voir l’article du Los Angeles Times *: "Les découvertes des astronomes pointent vers une neuvième planète, et ce n’est pas Pluton").
* https://www.latimes.com/science/sciencenow/la-sci-sn-planet-nine-20160120-story.html

Peu importe à quel point ces dernières annonces peuvent être excitantes, beaucoup d'entre nous se souviennent peut-être encore que la planète X fut déclarée trouvée il y a plus de 30 ans. En fait, en 1987, un article dans "The New Illustrated Science and Invention Encyclopedia", couvrant les programmes spatiaux Pioneer 10 et Pioneer 11, a publié une illustration qui montrait non seulement les trajectoires des deux engins spatiaux, mais encore, l'emplacement exact de la planète X ainsi que l'emplacement d'une autre étoile morte dans notre système solaire !
Donc, si la planète X se concrétise progressivement, qu'en est-il de l'affirmation de Sitchin selon laquelle la Terre, à un moment donné, aurait pu tourner autour du soleil entre Mars et Jupiter ? Une telle affirmation a-t-elle un fondement ?
La loi de Titius-Bode, établie initialement par Johann Daniel Titius en 1766 et suivie par Johann Elbert Bode en 1768, était une hypothèse qui rationalisait mathématiquement les demi-grands axes des six planètes connues à l'époque (Mercure, Vénus, Terre, Mars , Jupiter et Saturne), et a en outre prédit l'existence d'une autre planète dans le vide entre Jupiter et Mars. Lorsque William Herschel a découvert Uranus en 1781 et que l'orbite de la planète correspondait presque parfaitement à la loi, cela amena les astronomes à la conclusion qu'il devrait y avoir une autre planète entre les orbites de Mars et de Jupiter.

En 1800, déterminés à remettre de l'ordre dans le système solaire, les astronomes ont commencé une recherche approfondie de la planète manquante entre Mars et Jupiter. Au lieu d'une grande planète, ils ont trouvé plusieurs corps planétaires plus petits qui, bien qu'ils aient d'abord été classés comme planètes, les ont plus tard rétrogradés en tant que gros astéroïdes - ou planètes naines, comme Cérès, la première planète naine trouvée dans la ceinture d'astéroïdes avec un diamètre de 950 kilomètres. Pallas était la deuxième avec un diamètre de 530 kilomètres (329 miles). En 1807, deux autres planètes naines ont été découvertes dans la région : Junon et Vesta.


 Nibiru, la Planète X – Existe-t-il des preuves scientifiques ? Artist10

En 1802, peu de temps après la découverte de Cérès et Pallas, Heinrich Olbers, un médecin et astronome allemand, a suggéré que les deux planètes étaient des fragments d'une planète beaucoup plus grande qui occupait autrefois la région et avait subi une explosion interne ou la destruction par une comète des millions d'années plus tôt. Au fil du temps, l'hypothèse d'Olbers est tombée en désuétude en raison du fait que les débris de la ceinture d'astéroïdes n'atteignaient pas la masse d'une planète entière.
Et si, cependant, comme le suggérait Sitchin, la planète entre Mars et Jupiter n'était pas anéantie mais plutôt poussée sur une nouvelle orbite ? Il ne faut pas ignorer que Cérès, un planétoïde aqueux de la ceinture d'astéroïdes dont les caractéristiques spectrales suggèrent une composition similaire à celle d'une chondrite carbonée, correspond au Tiamat de Sitchin (ou à la Terre si l'on préfère).
D'autre part, Vesta, un astéroïde achondridique pauvre en eau, a non seulement une composition complètement différente de Cérès, mais est considéré comme un planétoïde associé à plusieurs autres objets plus petits du système solaire, y compris la plupart des astéroïdes proches de la Terre.

Est-il possible que Vesta, et la plupart des débris géocroiseurs de type V, soient des restes de la planète entrée en collision et qui a finalement poussé la Terre fracturée sur sa nouvelle orbite, comme l'a suggéré Sitchin ? Le temps et l'espace nous le diront peut-être.
Freya
Freya

Messages : 1261
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum