Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes

Aller en bas

 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes Empty L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes

Message  Freya Lun 10 Avr 2023 - 17:12

La tradition des « funérailles célestes »  est particulièrement associée à la culture tibétaine bien qu'elle ait existé dans d'autres civilisations à travers l'histoire. Le concept peut paraître choquant à des personnes occidentales, mais ses valeurs et sa philosophie sont étonnamment belles et vertueuses. Certains tibétains ont opté pour une solution de sépulture humble, honorant la nature en nourrissant les vautours locaux de leur corps physique. Pour les Tibétains, il y a un grand honneur à savoir que leur corps retournera à la nature en nourrissant certaines de ses créatures, et plus précisément les gypaètes barbus ou « Dakinis » (signifiant « danseurs du ciel »), qui sont l’équivalent  tibétain des anges occidentaux.

Une sépulture céleste est l'acte de laisser un cadavre, découpé en morceaux nets, précis, par un maître funéraire puis, exposé aux éléments de la nature. Ce maître est également chargé de briser et de broyer les os du cadavre, puis de le laisser dans le site ouvert choisi. C'était la manière tibétaine d'offrir un dernier service honorable à leur corps matériel, en le servant d'offrande aux vautours.

Cette forme d'ensevelissement ou de réduction des cadavres, la plus courante au Tibet, a lieu en des endroits élevés, là  où séjournent les vautours. De plus, l'emplacement physique joue un rôle important dans ce choix d'inhumation car d’une part, il n’y que très peu d'espace au sol pouvant servir de cimetière vu que le sol est souvent gelé en profondeur, ce qui rendrait difficile tout creusement de fosse, et d’autre part, les combustibles comme le bois étant quasi inexistant.  

 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes Sky-bu10
Un site de funérailles célestes.

La croyance tibétaine
Les traditions tibétaines concernant les funérailles et la mort, sont basées sur la croyance bouddhiste de la réincarnation et de la transmigration des âmes. Les funérailles célestes représentent un acte de compassion, le cadavre dorénavant sans fonction est offert aux vautours sacrés comme un ultime acte de charité d’autant plus qu’il épargne la vie d'autres animaux qui auraient été mangés par les vautours à sa place.
Les Tibétains ne craignent pas la mort étant donné qu'elle est considérée comme une transformation et non comme une fin en soi, et par conséquent, les Tibétains affrontent l'idée de la mort avec sérénité et calme. Ils sont convaincus que pour avoir une transmigration en douceur, une personne ne doit laisser aucune trace de son existence terrestre derrière elle, ce qui inclut également son corps physique.


 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes 13_64010
Préparation d'un corps pour les funérailles célestes.

Si les vautours devaient ne pas dévorer le cadavre offert, cela signifierait soit qu'il est trop sale pour être mangé, soit que la famille du défunt n'a pas accompli tous les rites funéraires requis. Dans ces cas, d'autres animaux, tels que des chiens sauvages pourraient être amenés à le dévorer.

Le processus et la préparation du corps

Lorsqu'une personne meurt, son corps est enveloppé dans du tissu blanc et placé dans un coin de la maison pendant une période de trois à cinq jours. Pendant ce temps, les lamas lisent des écrits à haute voix afin que l'âme puisse être libérée de ce que nous appelons les limbes. L'environnement familial est censé être maintenu paisible pour permettre un passage et une ascension en douceur de l'âme vers les cieux. Tous les membres de la famille interrompent toute autre activité afin de prendre soin de ce processus. Lorsque la période de prière est terminée, les membres de la famille choisissent un jour pour que le cadavre soit emmené jusqu’au lieu des funérailles célestes.


 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes 14_64010

Pour les Tibétains, l’esprit est plus important que le corps. Aussi, après la mort, le corps ne doit pas être touché pendant trois jours, sauf éventuellement au sommet de la tête, lieu par lequel la conscience ou namshe, sort. Les lamas guident l'esprit dans une série de prières qui durent sept semaines, tandis que la personne progresse dans le bardo – les états intermédiaires qui précèdent la renaissance. Les Dakinis sont censés emmener l'âme au ciel, dans un endroit venteux, où elle attend sa prochaine réincarnation.

 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes Dakini10
Dakini

Bien que l'on pense que les funérailles célestes existent depuis plus de 11 000 ans, comme l'indiquent les fouilles de Göbekli Tepe dans le sud de la Turquie, l’historien Dan Martin pense que nous manquons de documents précis pour valider ces arguments. En ce qui concerne la pratique des funérailles célestes au Tibet, il existe très peu de preuves pour déterminer quand elle a commencé. La source la plus ancienne dont nous disposons actuellement est un récit inexact, datant du XIVème siècle, d'un voyageur européen nommé Friar Odoric (1286-1331).
« En raison de la nature de la pratique, les découvertes archéologiques sont probablement incapables de fournir des preuves. Les premières œuvres tibétaines de la période impériale et de la période de 1000 à 1500 de notre ère n'ont, pour autant que nous ayons pu le découvrir, rien à dire sur la pratique, puisqu'elles ne décrivent que les funérailles de saints et de rois et non de gens ordinaires. Il est tout à fait possible que davantage de recherches, en particulier dans les sources en langue tibétaine, révèlent une date vérifiable beaucoup plus ancienne pour la coutume », explique Dan Martin.

 L'ancienne tradition tibétaine des funérailles célestes 87836b10

____________________________________________

Les références :


Dan Martin, "On The Cultural Ecology of Sky Burials on the Himalayan Plateau" (1996) http://jstor.org/stable/29757283  

Jeffrey Hays, "Tibetan Funerals, Sky Burials and Views on death", http://factsanddetails.com/china/cat6/sub34/item210.html  

Kham Sang, "Sky Burial in Tibet and Tibetan Funeral Customs" (2016), Tibet Vista, http://www.tibettravel.org/tibetan-local-customs/tibetan-funeral.html  

Pamela Logan, "Witness to a Tibetan Sky-Burial, A Field Report for the China Exploration and Research Society, Drigugn, Tibet" (1997), alumnus.caltech.edu  

Seth Faison, Lirong Journal ; Tibétains et vautours, conservez l'ancien rite funéraire » (1999), The New York Times, http://www.nytimes.com/1999/07/03/world/lirong-journal-tibetans-and-vultures-keep-ancient -burial-rite.html
Freya
Freya

Messages : 1334
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum