De la trilogie métaphysique à la méthode systémique

Aller en bas

De la trilogie métaphysique à la méthode systémique Empty De la trilogie métaphysique à la méthode systémique

Message  patanjali le Mer 3 Juin 2020 - 12:38

De la logique empiriste à la logique systémique

La méthode scientifique classique est centrée sur l’observation et l’expérimentation. Elle est fondée sur la logique classique définie par les principes d’identité, de non-contradiction et du tiers exclu. Cette logique, conçue initialement par Aristote pour l’observation empirique, a été abusivement généralisée par la scolastique à toute connaissance intellectuelle, philosophique ou théologique.
Complétée par l’expérimentation et l’analyse mathématique, la raison classique, aristotélicienne et cartésienne, a conduit aux progrès technologiques et à l’amélioration des conditions de vie, mais elle est insuffisante  pour comprendre l’unité dans la diversité de l’univers et de la vie

Diverses découvertes scientifiques des années 1950 à 1970 ont révélé des aspects logiques rappelant les principes premiers oubliés de la Tradition et elles ont  conduit à une nouvelle conception scientifique appelée systémique.
Philosophie holistique et modèle systémique

Nous entendons par système un ensemble organisé par les relations entre les éléments.  
La logique du système n’est donc pas celle de l’observation mais celle des relations dynamiques entre agents ou concepts opposés. Elle a été définie par le principe d’antagonisme de Stéphane Lupasco. Elle est aussi celle de l’organisation hiérarchique des systèmes  par homologies ou analogies de proportionnalité  proposée par Ludwig on Bertalanffy dans sa "Théorie génerale du système". La pensée systémique comprend donc trois niveaux expliqués dans:
Les trois niveaux de la réalité, de la connaissance et de la logique];
et représentés par le schéma suivant:
De la trilogie métaphysique à la méthode systémique Nivcon


Des modèles traditionnels au modèle systémique


Les cosmologies antiques -  indienne, chinoise et grecque - reconnurent une trilogie métaphysique. Les pythagoriciens et néoplatoniciens l’exprimèrent par les premiers nombres.

L’Un signifie l’Unité de l’Univers
le Deux signifie la Dualité, principe premier de l’Intelligence discriminative ;
le Trois signifie la Tri-unité, principe premier d’organisation physique et cognitive.
le Quatre est le monde concret issu des trois principes abstraits.

La théorie du système universel est l’application de la Tri-unité métaphysique sous forme de trois principes qualitatifs analogues aux principes métaphysiques, dans le sens des "formes-modèles" de Platon, qu’Aristote a définis par ses causes matérielle, efficiente et formelle, la cause finale étant le résultat de leur corrélation.
Ontologie chez Platon et Aristote

Un exemple physique de principes analogues est donné par les "structures dissipatives" de Ilya Prigogine. Son explication d'auto-organisation des tourbillons de Bénard laisse apparaître trois conditions : une structure complexe (matérielle), un apport d’énergie (efficiente), des influences ou informations aléatoires (formelle) de l’environnement) ; leur corrélation conduisant à une nouvelle organisation (finale) .
L'auto-organisation des "structures dissipatives" de Prigogine

L’exemple cognitif  est tout simplement la structure grammaticale du langage, comprenant des noms (matériels) un verbe (efficient) et des qualificatifs ou compléments (formels). Le sens de la proposition est la cause finale.

Le modèle d’intégration fonctionnelle (MIF) est une interprétation des principes élémentaires des médecines traditionnelles asiatiques développée dans le livre « Les Trois Visages de la Vie » (1996). Les trois principes qualitaifs, différenciés par trois antagonismes, correspondent en médecine ayurvédique à des paires d'éléments traditionnels, dont le sens peut être interprété en termes fonctionnels.

De la trilogie métaphysique à la méthode systémique 2.1_MIF_tradition_3 De la trilogie métaphysique à la méthode systémique MIF_1
                           
Le spectre d’expression systémique (SES) est fondé sur la représentation en 3D des trois antagonismes  par trois axes  orthogonaux, formant un octaèdre. La projection plane de l’octaèdre posé sur une de ses faces produit un hexagramme inscrit dans un cercle. Le modèle SES représente un spectre circulaire continu d’états ou propriétés fonctionnelles analogue au spectre des couleurs.

De la trilogie métaphysique à la méthode systémique SES_fonction

Le modèle SES peut servir à des applications de la méthode systémique. L'état d'équilibre ou de déséquilibre  de tout système (physique, biologique, cognitif,social etc.) peut être évalué par analogie et  numérisé selon l'exemple de la méthode des nuances de couleur et de luminosité du logiciel de choix de couleur personnalisé des traitements de texte. Il suffit de définir par analogie analogue le sens particulier des principes pour chaque contexte particulier.
patanjali
patanjali

Messages : 905
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 84

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum