Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Origine ou bien l'univers au T=0

3 participants

Aller en bas

Origine ou bien l'univers au T=0 Empty Origine ou bien l'univers au T=0

Message  Nailsmith Mar 6 Déc 2022 - 1:01

Origine, qui vient du mot latin “originis” (source) peut se définir de plusieurs façons.
Nous pouvons le définir comme une première manifestation, première apparition, commencement, ou bien se qui explique l’apparition de quelque chose de nouveau.
Milieu humain d’où est issu quelqu’un. Milieu, temps d’où provient quelque chose.
Point de départ d’un axe ou d’un système de coordonnées.

L’Origine (astronomiquement parlant) veut peut-être dire l’univers est au temps T=0
Donc, au-delà de l'Origine, peut-on dire qu'il n’y a rien ?

Le temps c'est comme un grand réservoir. Ce réservoir nous donnes des périodes présentes. Seulement des périodes présentes. Ce grand réservoir est universel.
On dit que nous sommes dans un espace-temps. Le temps est inter-relié à l'espace mais souverain en lui-même.
Il est partout et nul part. Ce grand réservoir donne aussi des périodes présentes sur la galaxie d'Andromède par exemple.
Ce que l'on voit de celle-ci, c'est du présent d’il y a 2,5 millions d’années-lumière. Présentement, je suis entrain de vous écrire.
Mon moment présent ne vous appartient pas dû à l'espace et vice versa.
Voici deux exemples où le temps n’existe pas ou du moins, toujours au présent:

Vous entrez dans une pièce où il n’y a rien.
(Il n'y a seulement que de l'espace, quantique ou tout ce que l'on peut supposer)

Vous avez l'idée de rassembler des livres dans cette pièce.
(Acte de pensée  en vu de créer une forme)

Une bibliothèque apparait.
(Elle existe sous forme de pensée)

Quel en est l’origine? La volonté de créer.
(Impossible d'en savoir plus)

Il n’y a encore rien dans la pièce. Pourtant la bibliothèque existe.
(Une entité peut être nommée sans qu'elle existe)

Pour  qu’elle soit accessible, il faut qu’il y ait des livres dans la pièce.
(Passage de l'idée à la matière). T>=0

Vous placez des livres de tous genres classés dans un ordre déterminé.
Du rien que l'on ne peut pas expliquer "pour l'instant" la matière prend naissance)

Tout se fait par un ensemble de causes à effets qui n’est pas du domaine de la pensée mais du concret.
( Par des propriétés spécifiques de la matière et l'exactitude de ses constantes, le temps nous donne des périodes de temps pour en prendre conscience)


Autre exemple. C’est comme l’état antérieur de mon existence. Avant je n’existais pas. Tout  est parti d’une idée pour en arriver à l’acte ensuite à l’existence.
Pour l’univers, de la pensée à la matière, pourquoi pas?

Je m’interroge sur le lien entre penser à être et devenir être. "Être ou ne pas être, voilà la question".
Le problème est que nous somme d'un côté de la barrière, de ce côté-ci  du mur. Avec ce que nous avons comme outils(mathématiques et physique)
il nous est impossible d'imaginer ou même de concevoir un pré-univers.
Mettons hypothétiquement que nous avons la possibilité de remettre l'univers que l'on connait à zéro( reset), on recommence.
Nous avons un mélange de quarks, leptons, gluons, photons, boson Z, boson W,  boson Higgs avec des températures inimaginables,
donc il y aura expansion et fixons le temps à environ T= 13,8 milliards d'années. L'homo machin chouette pourrait évoluer sur une galaxie  par contingence,  
sur une des 100 milliards d'étoiles de cette galaxie. (peut-être que dans l'univers version 2, il y en aurait 200 milliards)
Est-ce qu'il y aurait de la vie dans cette univers? Peut-être que oui, peut-être que non.
On se pose la question: est-ce qu'il y a quelqu'un? Mais la question primale: Pourquoi je suis?
Faisons un autre exercice de pensée. Mettons qu'à l'origine, il y aurait 10 univers( 10 Big Bang) avec 10 trames temporelles complètement indépendantes.
Chaque univers a les mêmes lois et caractéristiques physiques. Après quelques milliards d'années, on constate qu'il y a des planètes,
étoiles, galaxies, amas de galaxies, super amas  conséquent au même milieu physique, soit le très grand, le très petit, la nécessité et la contingence.
Il y a 50% des chances qu'il y ait de la vie sur  ces univers.  La seule intelligence que je perçois c'est la création de la matière à l'origine avec sa spécificité d'une précision absolue  pour que cet univers prenne forme.
C'est une spécificité bien pensée. Si cette hypothèse vous donne de l'urticaire, je peux la changer pour "recette réussie"  Wink

“Pourquoi suis-je”  versus  "pourquoi je suis"

Le "pourquoi suis-je?" décrit très bien  les mécanismes physiques, chimiques, biologiques de mon existence à travers le temps ,
l’espace, l’infiniment grand, l’infiniment petit, la contingence et la nécessité.
Le  "pourquoi je suis?" n'a pas la même résonnance. Ce questionnement a un côté plus métaphysique que physique.
Les poussières d'étoiles, les super-nova sont de ma famille.
Nous savons même créer de la matière provenant du vide quantique par collisions à haute énergie, comme le boson de Higgs,
nous pouvons créer de l'anti-matière aussi par collision.
Mais le pourquoi de la raison d'être ne peut pas s'expliquer seulement qu'en termes scientifiques.

- Remarque pertinente: “Être est une fatalité. Tout questionnement concernant le pourquoi de l'être est un piège, un choc ou un conflit.” (Remarque d’un autre forum)
Si l'on s'en tient à la science, "ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d'objets ou de phénomènes obéissant à des lois et/ou vérifiés
par les méthodes expérimentales", je suis d'accord, être est une fatalité.
Si l'on reste dans ce domaine de connaissance alors le pourquoi de l'être n'est ni un piège, un choc ou un conflit, mais plutôt une conséquence de la spécificité de l’univers

L’univers des constantes
Les particules élémentaires ont des propriétés bien précises. Si l'on change la masse d'un quark ou la charge de l'électron de façon à peine perceptible,
l'univers devient mort-né.Exemple: Si la masse des trois noyaux d’hélium ne correspondait pas presque exactement à la masse d’un état excité du noyau de carbone,
celui-ci ne serait pas venu au monde. Pas de carbone, pas de vie. Pour la naissance des organismes vivants, cela pourrait être autant ailleurs qu'ici.
Il y a une probabilité mais on a pas la certitude. Si l'on découvre des indices biométriques sur Mars alors tout change.

Je revient à mon expérience de pensée avec 10 univers qui naissent à l'instant T=0.
Il est impossible de calculer ou de prévoir la configuration exacte de chaque univers.
Impossible de savoir s'il y aura de la vie sur une planète donnée, ni son lieu.  
Une chose certaines est qu'il y aura des étoiles, galaxies, amas de galaxies, etc.
Sans cette spécificité d'une précision absolue de la matière, incluant le modèle standard de la physique des particules,
il est impossible d’obtenir  l'univers que nous connaissons.
En se basant sur le principe d'équivalence et cette "recette" pour chaque univers ayant les mêmes particules élémentaires
et les 4 forces fondamentales soit la force nucléaire, l'interaction faible, l'électromagnétisme et la gravité.
Donc avec ces spécificités bien précises et ces forces communes avec 10 trames temporelles indépendantes
nous donne des univers avec des planètes, étoiles, galaxies, etc.
Mais ces univers ont des configurations aléatoires différentes. S'il y a de la vie sur un de ces 10 univers, à un moment donné,
ce moment sera différent selon chaque univers, incluant aussi leur  position.

De la matière aux constantes

Donc, il y a une spécificité des particules élémentaires très précise. On créer hypothétiquement plusieurs univers, nous posons des énoncées sur les configurations de celles-ci.
Maintenant, si on oubliait indirectement les particules et analyser le comportement des constantes physiques  universelles dans notre univers.
Grandeur invariable, dans un système d'unités cohérent, qui joue un rôle important en physique.
La valeurs numérique d’un certain nombre de constantes physiques à dimension peut être normalisée à 1,
si les unités de temps, longueur, masse, charge, et température sont choisi adéquatement.
Le système d’unité résultant est ce qu’on appelle le système d’unités naturelles.
On obtient ce résultat en combinant c, G et h de différentes manières afin de produire des quantités que nous appelons
la “longueur de Planck”, le “temps de Planck” et la “masse de Planck”, dont les dimensions sont une longueur, un temps et une
masse “pures”.Dans ces unités, c, G et h ont pour valeur numérique 1.
De plus un certain nombre de constantes physiques sont sans dimension et ne peuvent pas non plus être éliminées
des systèmes d’unités:Leurs valeurs sont déterminée expérimentalement. La plus connue est la constante de structure fine α,
il n’y a aucune théorie qui explique pourquoi elle possède la valeur qu’elle a.
On sait que l’Univers serait très différent si ces constantes prenaient des valeurs différentes de celles qu’on observe.
Par exemple, un petit pourcentage dans la valeur de la constante de structure fine α serait suffisant pour éliminer les étoiles comme le soleil.
La constante de structure fine α sans dimension est une combinaison de la charge de l’électron e,
la vitesse de la lumière c, et la constante de Planck h. Au premier abords, on serait tenter de penser qu’un monde où la vitesse de la lumière serait plus lente serait différent.
Mais c’est une erreur! Si les valeurs de e, c et h avaient changé, et la valeur de la constante de structure fine α reste inchangée,
ce nouveau monde serait en terme d’observation pas distinguable de notre monde actuel.
La seule chose qui compte dans la définition de mondes différents est la valeurs des constantes sans dimension.
(ref: https://www.podcastscience.fm/dossiers/2011/01/06/dossier-les-constantes-fondamentales-de-lunivers/)
Et cela  a des implications directes sur les 4 forces fondamentales. Ceci étant dit, la constante de structure fine α qui est sans dimension,
dont sa valeur est un fait et non une hypothèse a une valeur spécifique bien précise pour une prémisse de la vie.
(Ref: Constante de structure fine α)
Est-ce que la valeur de cette constante est bien pensée?
Réponse possible, tout dépend si nous parlons au sens propre ou au sens figuré.  
Est-ce que la vie qui nous entoure a un sens propre ou figuré?
"La vraie connaissance, est de connaître l'étendue de son ignorance" (Confusius)
Il ne faut jamais séparer ignorance et connaissance avec doute  et certitude.
Même en mécanique quantique il y a une part de doute et de certitude que l'on appelle la probabilité.
Nailsmith
Nailsmith

Messages : 15
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Origine ou bien l'univers au T=0 Empty Re: Origine ou bien l'univers au T=0

Message  patanjali Mar 6 Déc 2022 - 16:11

Posons les questions sur le plan métaphysique plutôt que sur le plan mathématique et physique.

La Matière

La matière est-elle masse inerte ou est-elle force, cause d’accélération (selon la définition newtonienne). Est-elle particule discontinue ou onde continue ?
La matière est-elle seulement une « expérience de pensée » ?

L’Espace
L’espace est-il continu, plein sans contenu ou est il vide, néant ? N’existe-t-il que par des contenus  matériels introduits par la pensée, des formes discontinues ?
L’espace est-il seulement une « expérience de pensée ?

Le Temps
Le passé est fini, il n’existe plus. Le futur est indéfini ; il n’existe pas encore. Le temps se réduit-il à l’instant présent sans dimension ?
Le temps est-il seulement une « expérience de pensée » ?
L’Origine (astronomiquement parlant) veut peut-être dire l’univers est au temps T=0
Donc, au-delà de l'Origine, peut-on dire qu'il n’y a rien ?
Tout a un commencement et une fin, toute origine n’est qu’un recommencement dans les cycles de la nature. Le T= 0 est un « présent » arbitraire. (Je ne crois pas à la théorie du Big bang)
Remarque : l’expérience de pensée Einstein Podolsky Rosen réfutée par Aspect: l'intrication quantique,  indique bien qu’il existe une synchronie d’évènements distants et donc un temps universel unique.

La seule intelligence que je perçois c'est la création de la matière à l'origine avec sa spécificité d'une précision absolue  pour que cet univers prenne forme.
Je crois par contre que matière, espace et temps sont des conditions fondamentales inséparables du fonctionnement de l’Univers et par conséquent les conditions primordiales de la connaissance  (des a priori selon Kant). Ce n’est pas la pensée qui crée l’univers, c’est le fonctionnement de l’univers qui conditionne la pensée.
Matière-espace-temps ne sont pas des « êtres », mais les cadres indissociables de la raison : des fonctions sous forme d’antagonismes exprimables par des équations.
Les trois antagonismes expriment les distinctions entre trois propriétés essentielles que sont la stabilité des structures, la transformation par l’énergie et la proportionnalité des formes (ou in-formations).
Les trois propriétés essentielles ont déjà été mentionnées par Platon et formalisées par Aristote comme causes matérielle, efficiente et formelle. (voir ICI) Leur coordination est la cause finale : l’origine et fin de toutes possibilités d’existence appelée traditionnellement omni-potentia ou toute-puissance.
Origine ou bien l'univers au T=0 Mif_sy10
Ce modèle d’intégration systémique est analogue au modèle chromodynamique des quarks et gluons de Gell-Mann.
Origine ou bien l'univers au T=0 5.11_quark_color

- Remarque pertinente: “Être est une fatalité. Tout questionnement concernant le pourquoi de l'être est un piège, un choc ou un conflit.” (Remarque d’un autre forum)
Je suis entièrement d’accord avec ceci.
La physique moderne devrait remplacer la notion classique d’être par celle de fonctionnement. Un monde fondé sur des constantes serait un monde statique. Le monde n’est pas un être, mais un devenir, une « coproduction conditionnée » comme dans les philosophies orientales, autrement dit une auto-organisation.
patanjali
patanjali

Messages : 1034
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Origine ou bien l'univers au T=0 Empty Re: Origine ou bien l'univers au T=0

Message  Freya Mar 6 Déc 2022 - 17:19

Nailsmith a écrit:
"Mon moment présent ne vous appartient pas dû à l'espace et vice versa."
Le pouvoir est dans le maintenant, il réside toujours dans l'instant présent.

Nailsmith a écrit:"Autre exemple. C’est comme l’état antérieur de mon existence. Avant je n’existais pas
Le corps physique non, mais le "reste" qui le rend vivant, oui : l'Esprit qui est notre force de Vie individualisée, l'âme est le véhicule grâce auquel cette Force de Vie vit dans la conscience et y trouve une expression, etc.

Nailsmith a écrit:"Est-ce qu'il y aurait de la vie dans cette univers? Peut-être que oui, peut-être que non."
Et pourquoi n'y en aurait-il pas ? Pourquoi serions-nous seuls dans l'Univers ? A priori il n'y a aucune raison pour cela. Si un jour je devais faire une rencontre dite du "3e type", cela ne me choquerait ni ne m'étonnerait. Le physicien Robert Oppenheimer a rédigé un rapport sur les ovnis mais, pour l'avoir rencontré, à mon sens, il n'a pas dit tout ce qu'il savait, mais il ne faut pas oublier que ce rapport fut rédigé en 1947. Voici le lien :
https://majesticdocuments.com/pdf/oppenheimer_einstein.pdf

Chaque fois que les astronautes vont dans l’espace au-delà de la magnétosphère de notre planète, ils font systématiquement état d’une puissante capacité intuitive et d’une apparente élévation de conscience.
Une croyance définitive en une Puissance Supérieure se développe (ou s’accélère s’ils ont déjà une telle croyance), et ils ont déclaré avoir vu des véhicules d’origine inconnue communément appelés « objets volants non identifiés » ou « OVNI ».

Nailsmith a écrit:"On se pose la question: est-ce qu'il y a quelqu'un? Mais la question primale: Pourquoi je suis?"
Parce que chaque vie, chaque incarnation a un dessein que l'on appelle le dessein de l'âme - et des raisons pour être ici à présent, à ce moment précis de l'histoire et eu lieu où nous sommes. Seuls ce que nous avons à expérimenter, ce que nous devons découvrir à notre sujet, est tout ce qui compte.

Nailsmith a écrit:Les poussières d'étoiles, les super-nova sont de ma famille.
Tout à fait, nous sommes des graines d'étoiles, des stars seeds somme l'on dit couramment mais pour des raisons bien autres encore.
Selon la très ancienne Tradition des Aborigènes d'Australie, l’homme-animal n’était pas apte à passer au stade humain par lui-même selon les lois matérielles de l’évolution et de la mutation biologique. Pour qu’il soit enregistré dans les annales systémiques ou akashiques comme appartenant à une espèce intelligente ou humaine, il est nécessaire que l’homme soit conscient des circuits universels. Ceci requiert une dispense particulière qui ne peut être accordée qu'à une race ou espèce supérieure. Une race ne devient pas humaine, c’est-à-dire pensante, par évolution génétique ; elle doit être enregistrée dans les annales akashiques. Ceci fait, son développement suit son cours jusqu’à ce qu’elle puisse reconnaître ses origines et travailler avec les intelligences qui lui ont donné naissance en tant qu’espèce pensante. Penser est un phénomène extrasensoriel qui n’est pas fondé sur la matérialité de l’espèce mais sur la révélation de son esprit. Or, l’esprit d’une race ne se révèle à elle que par la pensée puisqu’elle ne peut le voir ou en faire l’expérience tant et aussi longtemps qu’elle demeure matérielle.
Il y a donc approximativement 160 000 ans, toujours selon la Tradition des Aborigènes d'Australie, qu'eut lieu le premier contact entre l’homme-animal et les races d’outre-espace. Lorsque les étrangers atterrirent sur notre planète, ils prirent contact avec les hommes primitifs dans le but de créer un type humain qui réunirait à la fois des qualités biologiques et des qualités d’esprit. Ils procédèrent à une opération qui consista à élever le taux vibratoire de sa conscience en l’infusant d’une énergie qui le fit passer du stade animal à celui d’humain. Cette modification eut lieu sous hypnose généralisée. Dès son réveil, ils lui firent réaliser sa supériorité face à son milieu. Sa conscience reflétait un état d’esprit autre que l’homme-animal, c’est-à-dire qu’une âme individuelle habitait maintenant son corps alors qu’avant il était habité d’une âme collective, la signature donc de la condition animale.
L’hypnose généralisée permet à un être avancé d’habiter et de contrôler temporairement un corps matériel pour mettre en vibration les corps subtils de sorte que, lorsque l’être quitte l’enveloppe, celle-ci devient le réceptacle pour une âme incarnée par infusion. L’âme incarnée peut alors expérimenter la dimension matérielle de la vie jusqu’à ce qu’elle quitte ledit corps.
Les Lois universelles protègent l’âme en évolution mais les civilisations ne traitent pas toujours les races inférieures avec le respect qui leur est dû parce que ces civilisations n’ont pas de conscience supérieure pour les guider. Une foule d’étrangers ont transgressé ainsi les lois systémiques. Pourette raison, la fusion fut commandée du plan mental afin qu’au cours du cycle prochain, l’homme soit protégé contre toute forme d’envahissement de sa conscience.
On retrouve de tels récits dans d'autres Traditions anciennes comme en Amérique du Sud.

Nailsmith a écrit:"Est-ce que la vie qui nous entoure a un sens propre ou figuré?"
Toute chose est issue de la Source et chaque règne (minéral, végétal, animal, humain et stellaire) s'interpénètrent et évoluent à des rythmes qui leur sont propres.
Freya
Freya

Messages : 1334
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Origine ou bien l'univers au T=0 Empty Re: Origine ou bien l'univers au T=0

Message  Nailsmith Mar 6 Déc 2022 - 19:45

Merci patanjali et Freya, vos commentaires et questions me donne un autre point de vu très intéressant sur ce sujet.
Nailsmith
Nailsmith

Messages : 15
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Origine ou bien l'univers au T=0 Empty Re: Origine ou bien l'univers au T=0

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum