Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno

Aller en bas

23092023

Message 

Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno Empty Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno





Interprétation systémique des médecines traditionnelles


La conception systémique et holistique de l’univers réunit la hiérarchie des trois niveaux du réel et de la connaissance par l’analogie de proportionnalité. Or ceci exige un modèle commun, un premier analogon. Il s’agit de la forme-modèle, de l’eidos que Platon plaçait à l’origine de la compréhension du monde et de la vie, alors que les sens n’apportent que du savoir partiel. Ce modèle est celui des trois Gunas, dont résulte la théorie des éléments la base diagnostique et thérapeutique holistique des médecines traditionnelles orientales.

***

Pour comprendre les éléments des médecines traditionnelles, qui sont des symboles, nous devons les traduire en nos propres termes abstraits selon la logique systémique du principe d’antagonisme de Lupasco qui formule des fonctions. Cela paraît a priori impossible car, si les éléments chinois signifient bien des étapes dans un fonctionnement cyclique, les éléments  ayurvédiques par contre signifient des propriétés sensorielles.
Après une recherche laborieuse des principes physiques, biologiques et traditionnels de la vie, je suis parvenu à une solution du problème dont tous les aspects sont décrits en détail dans le livre « Les trois visages de la vie ».
J’essaie ici de résumer les étapes principales de la recherche.

J’ai constaté  d’abord que la matière, l’espace et le temps, principes a priori selon Kant, correspondent en physique, à trois antagonismes et leur gestion biologique à trois fonctions que j’ai nommées homéostasie, hétérostasie et téléostasie et qui correspondent aux fonctions d’organes générés par 3 feuillets embryonnaires.

Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno Matizo11

J’ai été conforté dans cette démarche par une découverte surprenante que le professeur Gerald Holton, physicien et historien des sciences à Harvard, mentionne dans « L’imagination scientifique ». Il constate la présence dans les méthodes ou hypothèses de la science d’éléments fonctionnant comme "des thèmes contraignants qui guident ou polarisent la communauté scientifique". Ces thèmes abstraits qui se présentent comme dyades et parfois en triades tiennent plus du symbole que de la logique mathématique. J’ai constaté en effet que les dyades qu’il donne en exemples se répartissent par synonymie en trois groupes d’antagonismes, se rapportant à la matière, à l’espace et au temps.

A cette découverte s’ajoute celle qu’un acupuncteur, J.M. Gleditsch a publiées. Il a a cherché à traduire le sens des éléments associés aux méridiens d’acupuncture en termes contemporains sous forme d’«images fonctionnelles » (Funktionsbild). Ses termes sont synonymes ou similaires à ceux des thèmes de Holton et m’ont permis de les ranger selon les 3 fonctions ou antagonismes  primordiaux. Ce sont des « thèmes épistémologiques » analogues  au sens des éléments des traditions orientales.

La médecine traditionnelle chinoise connaît 5 éléments mais 6 grands méridiens allant des mains aux pieds de chaque côté, 3 yin et 3 yang. Pour des raisons de symétrie il fallait nommer un sixième élément, le « Maître du Coeur », ou feu ministre ; l’élément feu principal  étant le « Feu impérial ».

En médecine ayurvédique, les 3 Gunas, tamas, rajas et sattva du Samkhya correspondent aux 3 Doshas : Kapha, Pitta et Vata qui signifient des dénaturations pathologiques des Gunas lorsque leurs proportions réciproques ne sont pas équilibrées. Cette tradition attribue deux éléments à chaque Dosha. Elle a aussi introduit un sixième élément virtuel, l’aspect adhérent, liant de l’eau appelé  pichila, L’élément eau proprement dit représente son aspect lourd.

Appariant les qualités des éléments chinois avec les  propriétés fonctionnelles des antagonistes de la triade  matière-espace-temps, j’ai obtenu ce schéma qui lie trois principes premiers qualitatifs: les Gunas, à trois principes premiers quantitatifs : matière, espace, temps et que j’ai appelé « Modèle d’intégration fonctionnelle » (MIF).

Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno Mif_re10
À l’intérieur se trouve la triade des Doshas ou gunas avec les éléments correspondants. Dans l’anneau les éléments chinois et à l’extérieur les thèmes épistémologiques correspondants.

Le schéma suivant résume l’interprétation systémique de ces relations en remplaçant les 3 gunas par les "causes" d’Aristote, la cause finale étant l’unité par la corrélation des trois.
Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno Mif_lo10

L’image de la page de couverture du livre « L’imagination scientifique » de Holton montre une l’intrication et démultiplication de trois thèmes qualitatifs (colombes blanches) et de leurs trois antagonistes (chauves souris noires). Est-elle une intuition secrète de l'auteur concernant l’organisation systémique de la connaissance ?

Le schéma des 3 quarks aux trois couleurs indissociablement unis par trois gluons est-elle une déduction mathématiques ou plutôt une intuition imaginaire de Murray Gell-Mann ?
 

Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno Holton10           Des trois Gunas ayurvédiques à la triple monade de Giordano Bruno 5_11_q10

La double triade essentielle et existentielle, qualitative et quantitative du modèle systémique, qui est une interprétation des principes de traditions médicales orientales, rappelle la monade de Giordano Bruno qu’il décrit dans son De triplici minimo et mensura (Du triple minimum et de la mesure):

"Le minimum est la substance autant des nombres que des grandeurs ainsi que des éléments de toutes choses quelles qu'elles soient. [...] Il est, dis-je, élément matériel, efficient, formel et total, point dans la ligne et le plan, atome pour les corps ;[…] le maximum n'est rien d'autre que le minimum. Enlevez partout le minimum et il n'y aura rien nulle part". (livre I, chapitre II,).
Giordano Bruno a tenté d’unir dans sa monade la triade métaphysique de l’hermétisme avec les mesures de la physique naissante, avant même que celle-ci n'eût pu structurer ses mesures, ce qui indique qu’il existe un modèle ternaire inné de la connaissance, celui de l’eidos de Platon.

***

Tout ensemble, qu’il soit élémentaire ou général, doit être compris globalement comme un tout organisé, un système dont l’existence repose sur les trois conditions matérielle, efficiente et formelle. autrement dit sur une substance, une énergie et desinformations. La logique ternaire des relations de ce modèle de pensée ouvre la conscience à l’intelligence de la nature physique, biologique et humaine.
patanjali
patanjali

Messages : 1033
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum