Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

La Science rétablira l’éthique naturelle

Aller en bas

19032024

Message 

La Science rétablira l’éthique naturelle Empty La Science rétablira l’éthique naturelle





La multipolarité l’emportera sur l’unipolarité mondialiste avec son projet d’homogénéisation qui conduit à l’autodestruction, car la diversité est indispensable à la créativité. Le renouveau culturel devrait faciliter la liberté de pensée et ouvrir l’esprit des scientifiques aux théories alternatives. La découverte de l’auto-organisation et de l’interdépendance universelle  par résonances harmoniques devrait réconcilier la Science avec la Tradition et se concrétiser dans une cosmologie de la lumière,  condition indispensable pour un retour à l’éthique naturelle.

***

Le conflit de civilisation devrait se terminer par la victoire de la multipolarité proposée par l’Eurasie continentale sur le mondialisme de l’atlantisme maritime essentiellement anglo-saxon. En effet, l’homogénéisation civilisationnelle des anglo-saxons ne peut conduire  qu’à la dégénérescence et à l'autodestruction entropique. Toute adaptation vitale et créative exige une diversité indispensable (selon le théorème d’Ashbi).

Qu'est-ce qui assurera la paix dans un monde multipolaire?

Le noyau eurasien des BRICS, le RIC (Russie-Inde-Chine a une histoire commune qui a commencé avec la route de la soie. Il n'y a pas de langue commune, mais les relations des différentes cultures dans le cadre continental sont fondées sur la complémentarité. Celle-ci se  réalise et se manifeste sur les marchés orientaux par le marchandage qui consiste à trouver un accord "gagnant-gagnant" qui préserve les intérêts principaux de chaque partie.
Cette application des principes de complémentarité des contraires et du tiers inclus permet la coexistence pacifique. La logique des relations n'est d'ailleurs pas spécifique de l'Orient, elle est universelle, c' est la logique naturelle, celle du bon sens.
Par contre; l'Occident formé de nations maritimes a adopté la logique de non-contradiction et du tiers exclu et sa version hobbesien du jeu qui ne connaît que la défaite ou la victoire. La logique qu’Aristote avait conçue  pour préciser et distinguer des faits d’observation a été  appliquée en Occident d’abord par l’Église aux doctrines religieuses et sociales puis par la Science aux concepts et théories scientifiques.

Les traditions philosophiques et religieuses des grandes civilisations d’Orient sont en apparence toutes différentes, mais il existe une seule Tradition universelle fondée sur les principes d’organisation du monde et de la vie. René Guénon en a défini les principes dans "La Grande Triade" avec l’exemple chinois du Tien-ti-houei(Ciel, Terre et leur Union). J'ai résumé ses explication dans l'article "La Grande Triade de René Guénon et la logique du tiers inclus").

La tradition chinioise représente la triade aussi par le trigramme du Yi King. Celui-ci décrit l’évolution cyclique par la succession des huit formes de trigrammes qui représentent les différents rapports entre les trois principes Yang (ciel), Yin (terre) et Ki (énergie vitale).
La tradition indienne du Yoga-Samkhya représente la Triade par trois Gunas, trois propriétés premières dont  les variations réciproques (en plus ou en moins comme les trigrammes) forment les éléments dont les rapports représentent toutes les qualités de la manifestation illusoire de Mâyâ .
La tradition orthodoxe russe est fondée sur la Trinité chrétienne, une adaptation de la trilogie néoplatonicienne à la légende christique. J’ai démontré dans le sujet  »Ontologie de Platon et d’Aristote » que Platon a mentionné les principes de la triade dans Timée 31b-32a et qu’Aristote les a définis par ses causes matérielle, efficiente et formelle, leur unité étant la cause finale.
La tradition européenne est fondée sur l’ontologie, l’Être matériel, la tradition chinoise sur la dynamique, le Devenir efficient, et la cosmologie indienne sur la phénologie, la Manifestation formélle. Pourtant les trois  tradition se réfèrent à une triade analogue à la Grande Triade.

Depuis que le monde entier a été soumis aux certitudes de la Science devenue le paradigme des temps modernes, les cosmologies traditionnelles semblent dépassées et oubliées. Les BRICS cherchent à fonder l’unité et la paix sur l’équité politique, économiques et juridique. Le respect de toute tradition est une règle importante, mais la Tradition universelle commune n’est pas mentionnée, elle reste dans l'inconscient collectif à l’origine de l’entente.
Ni l'opportunité géopolitique ni les impératifs économiques, ni les théories universitaires sociologiques et anthropologiques ne suffiront à garantir l'unité et la paix, encore moins les religions et surtout pas les monothéismes dont les prétentions au monopole n'ont apporté que des conflits, des guerres et des génocides.

Seule la science,peut conduire à la compréhension de l'unité cosmique et  rétablir le principe ternaire des conditions existentielles connu de la la Tradition. Il ne s'agit bien évidemment pas de la science physico-chimique "reconnue", dont les certitudes  sont fondées sur le dogme de la non-contradiction et du tiers exclu. Il s'agir d'une science nouvelle de l'organisation biologique fondée sur la complémentarité et le tiers inclus. La science future existe déjà,  mais elle est ignorée et  se développe discrètement dans l'ombre sous différentes formes .

La logique systémique
Dès les années 1950 le biologiste Stéphane Lupasco a formulé sa logique du principe d'antagonisme et sur proposition de son ami, le physicien Basarab Nicolescu, il a introduit le tiers inclus, l'état T comme unité des antagonistes sur un autre niveau du réel.
En 1968, Ludwig von Bertalanffy a fondé la théorie du systèmes qui décrit les structures naturelles comme des ensembles complexes d'interactions entre les éléments constitutifs organisés en étages d’un hiérarchie de complexité selon une logique d'homologie
En 1975  Benoit Mandelbrot a présenté sa théorie mathématique des fractales décrivant une croissance créative de formes semblables par réitération à différents niveaux d’un même processus de production.

La théorie du chaos
En 1963 Edward Lorenz, mathématicien et météorologue, a publié son modèle  dynamique du  comportement chaotique des fluides, qui a initié les  théories du chaos.

L’auto-organisation des"structures dissipatives"
En 1977 Ilya Prigogine a reçu le prix Nobel pour sa théorie des structures dissipatives. Utilisant les principes de la théorie des chaos dans l’étude de la dynamique des structures thermodynamiques complexes, il a défini les conditions de l’auto-organisation des systèmes biologiques. Dans son dernier livre, « La fin des certitudes », il refuse le déterminisme  et affirme l’irréversibilité du temps qu’il attribue aux résonances entre les particules. Ses travaux  réduisent la validité de la mécanique de Newton et réfutent la théorie néodarwinienne de l’évolution. Cette offense aux génies de la science britannique empêche la pleine reconnaissance de sa découverte par la "communauté internationale".

La mécanique ondulatoire
En 1924 Louis de Broglie a présenté sa thèse qui affirme que toute matière est dotée d'une onde associée, ce qui a donné lieu à la dualité onde-corpuscule, principe premier de la mécanique quantique.
En fait, ce n’est qu’une des conséquences d’une mécanique ondulatoire beaucoup plus fondamentale que L. de Broglie développa ultérieurement sur la base de "l’harmonie des phases" qui est liée  à l’existence d’ondes stationnaires et de leur onde de phase.
Milo Wolff et Gabriel Lafrenière considérant que "la matière est faite d’ondes" ont modélisé indépendamment l’un de l’autre la particule comme une onde stationnaire sphérique.  
Dès les années 1980, Yuri Ivanov, considérait que la matière est un réseau d’ondes stationnaires formées entre particules oscillatrices Dans Rythmodynamique il a démontré par la théorie et par l’expérimentation que Hendrick Lorentz avait raison avec son hypothèse de contraction des dimensions en fonction de la vitesse, réfutant ainsi la relativité d’Einstein. Le mythe du génie d’Einstein empêche la reconnaissance des découvertes d'Ivanov dont l'intérêt principal réside dans l'explication de toute forme de mouvement par des décalages de fréquences.

La biologie quantique
Le physicien  Fritz Popp aétabli que l’ l'ADN du noyau exerce sa régulation par des échanges de "biophotons" ou quanta avec les enzymes cellulaires.
Luc Montagnier a repris cette recherche avec ses expériences de reproduction de l’ADN par transfert de son signal électromagnétique, dans un nouveau milieu. Cette découverte est plus importante que celle du virus du sida qui lui a valu un prix Nobel. Elle démontre que les ondes et leurs résonances harmoniques précèdent et soutiennent la formation de la la matière  biologique. Mais fuyant l’incompréhension et la terreur intellectuelle de  la communauté scientifique, il s’est exilé et a continué ses recherches en Chine.
Enigmes et paradoxes de la mécanique quantique
L’intrication quantique, l’expérience où deux particules partagent les mêmes propriétés, instantanément et indépendamment de la distance entre elles signifie que tout est relié, que le monde est une seule Unité . Le phénomène ne peut être expliqué que par l’existence d’une onde stationnaire et de son onde de phase.
Murray Gell-Mann a établi la structure interne des baryons formée de trois quarks  et donc  celle des  protons et neutrons qui seuls sont stables et forment la matière. Ces quarks ne sont pas isolables séparément, ils sont seulement déduits de la cohésion de l’ensemble. Ce ne sont donc pas des particules de matière, mais des propriétés d’un ensemble dynamique.

La Science rétablira l’éthique naturelle 5.11_quark_color

La physique a ainsi redécouvert dans l’infiniment petit la triade de l’unité que les cosmologies orientales connaissaient comme triade de l’infiniment grand. Giordano Bruno l’avait pressenti en affirmant dans le « De triplici minimo et mensura » que le minimum est comme le maximum, ce que déclarait aussi  la Table d’émeraude.

Beaucoup d’autres observations de la nature, de la psychologie et des médecines naturelles, refusées ou ignorées, convergent vers  la compréhension de l’univers comme un réseau d’ondes auto-organisé par résonance harmonique où chaque être individuel est dépendant de tous les autres. Il faut que l’humanité revienne à l’éthique naturelle fondée sur le respect  de la vie sous toutes ses formes,  sinon la civilisation technologique qui ignore les fréquences et résonances de la nature va vers son autodestruction.

***

Les nouvelles évidences scientifiques préparent une révolution paradigmatique aux implications bien plus profondes que celle de Copernic.  La conception matérialiste d'un monde créé, divisé en êtres individuels et en particules doit faire place à la vision lumineuse  de l’harmonie du monde et de l’interdépendance universelle. Elle exige non seulement une révision de toutes les théories de la science, mais aussi celle   du créationnisme  des monothéismes ou leur disparition.
patanjali
patanjali

Messages : 1033
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum