Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes

Aller en bas

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Empty I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes

Message  patanjali Mar 8 Mar 2022 - 16:24

Je résume ici les premières recherches concernant la diversité des espèces  et les hypothèses  concernant leur évolution ; dans les deux posts suivants, j’explique comment la théorie de la sélection de Darwin associée au malthusianisme a influencé la science et la société moderne. ; enfin en conclusion je présente une conception différente de l’évolution qui résulte de recherches surtout françaises.


Le transformisme de Lamarck et Saint-Hilaire
Les premiers naturalistes qui se sont intéressés au début du dix-neuvième siècle à l’évolution des  espèces à la suite des découvertes et des études des fossiles sont les Français Lamarck et Saint Hilaire.

Jean-Baptiste Lamarck (1744 – 1829) a inventé le mot biologie en 1807 et attribuait la transformation des espèces à des causes  naturelles indépendantes d’une intervention divine. Il attribuait l’apparition de la vie et sa complexification à des mécanismes internes, biologiques, organisés par la "force vitale" et la diversification des espèces aux influences de l’environnement.

Etienne Geoffroy Saint Hilaire  (1772 – 1844), avait des idées semblables à celles de Lamarck. il était convaincu par l’anatomie comparée de l’unité d’organisation des être vivants et d’une action des habitats sur la lente transformation des organes des différentes espèces.

Le catastrophisme de Georges Cuvier

Georges Cuvier (1769-1832), collaborateur de Saint Hiilaire et fondateur de la paléontologie ne croyait  pas au transformisme mais aux créations de nouvelles espèces expliquant les sauts évolutionnaires après des extinction massives qu’il avait découverts et qu'il attribuait à des séismes et inondations. Après lui, Claude Schaeffer et Emmanuel Velikovsky ont interprété les extinctions et bouleversements géologiques par des impacts cosmiques. Robert W. Felix a attribué  ces catastrophes à des inversions du champ géomagnétique  qui auraient eues pour conséquence les sauts évolutionnaires(voir mon sujet Champ magnétique terrestre, climat et extinctions massives)

La sélection naturelle de Darwin et Wallace

Charles Darwin et Alfred Russel Wallace ont découvert en même temps et chacun de son côté les variations géographique des espèces ; Darwin en Amérique du Sud et aux Galápagos,  Wallace dans l’archipel malais.
Charles Darwin (1809-1882), né dans une famille fortunée de naturalistes a profité de ses relations pour participer à l’expédition scientifique du Beagle autour du monde qui a duré près de cinq ans. Il a fait une riche collection d’échantillons botaniques, zoologiques et fossiles et envoya des extraits de son journal à Londres pour des publications  qui eurent un grand succès.
Au retour de l’expédition, Darwin se mit  à rédiger un essai sur ses découvertes et ses hypothèses quand il reçut une lettre de Wallace qui exprimait les mêmes idées, attribuant la diversité des espèces à l’adaptation environnemental et à la sélection. Leurs conclusions firent l’objet d’une présentation commune à la société linnéenne qui n’eut aucun succès. Darwin rédigea alors son célèbre ouvrage sur L'Origine des espèces paru en 1859 qui le consacra comme découvreur de la théorie de l’évolution par la sélection naturelle.

Alfred Russel Wallace (1823 – 913)
modeste homme des terrains de recherche, a pu se faire connaître comme scientifique grâce à Darwin, mais il passait pour un radical en raison de ses idées marginales. Il pensait que quelque chose d’autre, d’ordre spirituel, est intervenu dans la création de la vie, dans l’apparition de la conscience chez l’animal et dans le développement des facultés supérieures de l’homme ; c’est pourquoi il s’intéressait au spiritisme et au mesmérisme.

La théorie de la sélection de Darwin avait été liée dès ses origines à celle de régulation de la population humaine de Malthus qui était obsédé par la crainte d’une surpopulation par rapport aux ressources disponibles. Dawin lui-même avait lu dans sa jeunesse les Principes de la population. Ces idées déprimantes étaient très répandues dans la haute société britannique à cette époque où l’empire souffrait d’une perte de prestige suite à la séparation de sa colonie américaine et du succès politique et économique de la jeune démocratie des États Unis. C’est dans ce contexte social que l’idée de la sélection a germé dans l’esprit de Darwin et qu’elle a été accueillie par ses amis.
patanjali
patanjali

Messages : 974
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 86

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Empty II. - De la sélection naturelle à l’eugénisme

Message  patanjali Mar 8 Mar 2022 - 17:27

Le X_club de Thomas Huxley et la création de la revue Nature

Thomas Henry Huxley (1825 – 1895) biologiste et paléontologue était le  collaborateur du meilleur ami  de Darwin  le botaniste Joseph Dalton Hooker. Thomas est devenu le plus ardent défenseurs des thèses de Darwin. ll soutenait que l’homme descend du singe et dans un célèbre débat d’Oxford il s’est illustré par ses répliques contre les ecclésiastiques créationnistes, ce qui lui a valu le surnom de "bouledogue de Darwin".
Thomas Huxley plaçait la sélection dans le contexte social de la régulation de la population et selon la logique implacable du jeu de Hobbes qui constate que le gain d’un joueur équivaut à la perte du partenaire. Il voyait dans la théorie de Darwin une occasion révolutionnaire pouvant conduire l’empire vers une nouvelle prédominance, celle de la science et de la culture. Selon cette vision élitiste il créa le X-club, le premier think-tank limité aux neuf membres de ses plus proches amis , dans le but de promouvoir la science britannique. Ils fondèrent la célèbre revue Nature qui continue jusqu’à présent à défendre un consensus scientifique matérialiste essentiellement anglophone. La manière dont la revue a diffamé le Français Jacques Benveniste pour sa recherche de la mémoire de l’eau en est un témoignage.
Le magazine Nature  reste  une référence et un des plus puissants organes de diffusion des doctrines du consensus politico-scientifique.
https://yogaesoteric.net/fr/comment-thomas-huxley-a-cree-la-revue-nature-et-a-sabote-la-science-depuis-150-ans-2/
https://canadianpatriot.org/2013/07/03/the-hideous-revolution-the-x-clubs-malthusian-revolution-of-science/


La société eugéniste et la deuxième génération des Huxleys


Francis Galton,
cousin de Charles Darwin,  créa la société eugénique  en 1907. Léonard, fils de Thomas Huxley lui succéda à la présidence et ses fils Julian et Aldous amplifièrent l’œuvre de leur grand-père.

Julian Huxley (1885 – 1975) était un biologiste très actif  dans le domaine public et la vulgarisation. Tout en gérant la société eugénique après son père Léonard, il renouvela la théorie darwinienne en associant la sélection aux  mutations  aléatoires du génome dues aux radiations. Il a ainsi réformé la théorie de Darwin sous le nom de Théorie synthétique de l'évolution. Connue aussi sous le nom de néodarwinisme cette théorie fait depuis l’objet du consensus scientifique.
Julian participa aussi à la fondation du WWF et de l’UNESCO à laquelle  il attribua la mission d’instituer la paix par une homogénéisation eugéniste mondiale. Dans son discours d’inauguration, il dit :
[i)"Il serait important que l’UNESCO veille à ce que le problème de l’eugénisme soit examiné avec le plus grand soin et que l’opinion publique soit informée des questions en jeu, afin que ce qui est aujourd’hui impensable puisse au moins devenir pensable.[/i]
Julian a également travaillé en étroite collaboration avec la clinique Tavistock de Londres, qui a reçu des fonds des fondations Rockefeller pour étudier des méthodes permettant d’influencer et modifier le comportement et l’opinion de groupes ; autrement dit du lavage de cerveau.
https://lesakerfrancophone.fr/comment-limpensable-redevient-pensable-eric-lander-julian-huxley-et-le-reveil-de-monstres-endormis

Aldous Huxley
(1894 – 1963), écrivain et poète surréaliste a écrit des essais contre la guerre et les nationalismes et en 1931 le roman The brave new world (Le meilleur des mondes) qui expose une vision totalitaire du monde. Il expérimentait  aussi les drogues psychoactives comme le LSD qu il pensait pouvoir substituer à la spiritualité naturelle. Dans un discours à l’école de médecine de Californie il dit :«
"Il y aura dès la prochaine génération une méthode pharmaceutique pour faire aimer aux gens leur propre servitude, et créer une dictature sans larmes, pour ainsi dire, en réalisant des camps de concentration sans douleur pour des sociétés entières, de sorte que les gens se verront privés de leurs libertés, mais en ressentiront plutôt du plaisir."
https://www.strategic-culture.org/news/2021/10/17/who-will-be-brave-in-huxley-new-world/
https://canadianpatriot.org/2021/10/31/the-war-on-science-and-the-20th-century-descent-of-man/

La diffusion du darwinisme
En Allemagne le darwinisme a été introduit par Ernst Haeckel, un zoologue correspondant de Darwin et Huxley. Il est aussi le fondateur de l’écologie scientifique.
La génération suivante des darwiniens allemands était dirigée par Alfred Ploetz, un ardent partisan de Darwin et de Haeckel. devenu membre éminent de la British Eugenics Society. Il a fait de nombreuses tournées aux États-Unis pour populariser le mouvement eugéniste. De retour en Allemagne en 1936, Ploetz a été nommé par Adolf Hitler pour superviser la mise en œuvre du meurtre de masse basé sur «l'hygiène raciale».

Aux Etats Unis, le zoologue Dana, directeur du Journal of Science and Art était un contemporains de Thomas Huxley. Il comprit la relation de l’homme avec le singe non pas comme une descente, un rabaissement de l’homme, mais comme une évolution progressive de l’espèce humaine par augmentation et complexification du cerveau. L’opposition des conservateurs puritains à cette conception matérialiste de l’homme a suscité un renouveau du créationnisme et une division des opinions à ce sujet qui perdure aux Etats Unis. Avec le progrès des méthodes, la phrénologie s’est transformée en neurosciences, mais le dilemme entre esprit et matière persiste.
patanjali
patanjali

Messages : 974
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 86

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Empty De la société fabienne à l'ingénierie sociale

Message  patanjali Mer 9 Mar 2022 - 12:53

Le darwinisme malthusien du X-club éphémère fondé  en 1880 fut relayé dès 1884 par la politique active de la Fabian Society, une association créée par une coterie d'eugénistes et de malthusiens britanniques afin de promouvoir un nouvel ordre social mondial d’inspiration marxiste, mais dirigé « d'en haut » par une élite managériale de « scientifiques sociaux ».
La désignation "Fabian" se rapporte au général romain Fabius Maximus dont la stratégie consistait à vaincre ses ennemis par une patiente et lente usure plutôt que par une bataille.
Contrairement à la "force brute" des impérialistes britanniques conservateurs , les Fabiens utilisent l’éducation, la propagande, la manipulation et aussi la corruption, l'infiltration et la subversion. Son logo est le loup dans la peau d’agneau.
I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes 9379c-fabian
https://canadianpatriot.org/2019/08/30/quest-ce-que-la-fabian-society-et-a-quelles-fins-fut-elle-creee/

Le centre intellectuel  de promotion idéologique de la société fabienne est la London  school of economics. Tout au long du vingtième siècle, son pouvoir a pénétré toutes les branches des administrations, gouvernementales, les milieux universitaires les médias ainsi que les conseils d'administration de corporations privées du monde entier, créant des systèmes mondiaux de cinquième colonne opérant au sein de cellules, hiérarchiquement unifiés par un commandement central. Entre autres, la société fabienne a conçu les services de renseignement  de sa Majesté, modèle des autres services de renseignement alliés.  
Parmi ses membres les plus fervents on compte des scientifiques  très influents:

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Https%3A%2F%2Fbucketeer-e05bbc84-baa3-437e-9518-adb32be77984.s3.amazonaws.com%2Fpublic%2Fimages%2F1a4947f4-4fc9-4269-a504-069142617127_925x388

Herbert George Wells
(1866 - 1946)  écrivain de science fiction a écrit en 1928 une œuvre  intitulé The Open Conspiracy: Blueprint for a World Revolution (La Conspiration ouverte : essai pour une révolution mondiale) appelant à un gouvernement mondial et à la dépopulation en disant :
"La conspiration ouverte repose sur le non- respect de la nationalité, et il n'y a aucune raison pour qu'elle tolère des gouvernements nocifs ou obstructionnistes parce qu'ils tiennent telle ou telle partie du territoire humain."

Bertrand Russell
(1812 – 1970) mathématicien, logicien et fervent eugéniste  est considéré comme un des plus importants philosophes du vingtième siècle. En 1900, en marge d’une historique Conférence sur l’avenir des mathématiques, il s’est entendu avec le mathématicien allemand David Hilbert sur la promotion d’un monde unipolaire divisé en deux classes pour pouvoir être régi par les mathématiques : une petite élite de savants dirigeant la grande masse de serviteurs  ignorants mais satisfaits par des amusements.
Leur disciple Norbert Wiener a créé la cybernétique et la robotique, précurseurs de l’intelligence artificielle.
Yuval Noah Harari écrivit l’histoire de l’humanité future homogénéisée, débarrassée de règles politiques, sociales, morales ou même biologiques, et contrôlée par l’intelligence artificielle.
https://canadianpatriot.org/de-russell-et-hilbert-a-wiener-et-harari-les-inquietantes-origines-de-la-cybernetique-et-du-transhumanisme/

John Meynard Keynes
(1883 – 1946)  , le célèbre économiste était un admirateur de Malthus dont il utilisait les théories démographiques comme fondement des sciences économiques. Ses théoies néolibérale sont à l’origine des monopoles corporatistes et de la crise financière actuels. Il déclarait ouvertement qu’ « il y aurait plus de bonheur si la population devait diminuer » et préconisait ouvertement la peste pour y remédier ».
https://canadianpatriot.org/2021/08/02/the-ugly-truth-of-john-maynard-keynes-and-the-battle-of-bretton-woods/

Depuis 150 ans, l’idéologie malthusienne et hobbesienne de la société fabienne a pris en otage la théorie de l’évolution et la science par l’intermédiaire des directives du magazine Nature à l’usage de la censure des publications scientifiques par des pairs.
Les intérêts politiques et financiers  ont transformé la science en technologies. Ils ont asservi la médecine aux conceptions physico-chimiques de Big Pharma. Ils ont conçu la robotique et l’informatique pour le profit des plus puissants et ont abusé de l’information médiatique pour abrutir et asservir la population. Ils ont aboli les règles de l’économie en abandonnant le standard or de la monnaie, en privatisant les banques centreles et en inventant la financiarisation de la dette pour perfectionner l’usure et  la spéculation boursière.
Enfin, ils arrangent une crise mondiale sous prétextes d’une fausse théorie climatique et d’une fausse pandémie, et imposent un faux vacccin qui est un vrai traitement génique afin d’éliminer une partie de la population considérée comme inutile et soumettre le reste au contrôle numérique total.

Réunissant  le réseau des think thanks anglo-américains, le Forum Economique Mondial (FEM) de Davos a décrété avec le "Great Reset" de Klaus Schwab la réalisation finale du rêve malthusien : le totalitarisme mondial selon Marx, dirigé par les capitalistes fascistes.

Mais déjà leur pandémie et leur « vaccin » sont des échecs et leur seule issue reste la guerre, car ils ne contrôlent (mal)  qu’un tiers de la population mondiale …
patanjali
patanjali

Messages : 974
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 86

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Empty IV - L’espoir d’une autre science dans un nouveau monde multipolaire

Message  patanjali Sam 12 Mar 2022 - 15:44

La théorie synthétique de l’évolution aussi appelée théorie néodarwinienne qui est reconnue par le consensus politico-scientifique est contraire aux observations, à la raison  et à l’organisation de la nature. Ses deux principes, la mutation aléatoire et la sélection, procèdent respectivement par altération du génome et par élimination des inadaptés. Ils ne créent rien, ils sont délétères. La lenteur de l’évolution que supposeraient des mutations créatrices improbables a été réfutée d’avance par les sauts évolutionnaires constatée par Cuvier.
L’idée de la sélection comme moteur de l’évolution n’a pu germer que dans une élite impériale acquise aux idées de contrôle eugénistes de la population.

Une série de découvertes jettent une nouvelle lumière sur l’évolution des espèces.

La bioluminescence ultra-faible des structures biologique

Alexandre Gurwitsch a découvert en 1922 que des cellules d’oignon ne se multiplient qu’au voisinage d’autres cellules d’oignons. Il a constaté que l’effet ne se produit pas entre plantes séparées dans des tubes de verre  mais seulement entre plantes dans des tubes de quartz. Comme le verre absorbe la lumière ultraviolette contrairement au quartz, il en a déduit une interaction par rayonnement UV qu'il a appelée "rayonnement mitogène". L’émission de lumière par les plantes n’a été confirmée officiellement qu’en 1961 par sa fille qui a repris ses recherches avec de nouvelles méthodes.
Dans les années 1950 des recherches italiennes ont découvert de manière indépendante que des embryons de différentes plantes émettent une luminescence ultra-faible dans une portion du spectre des couleurs qui va du vert au rouge.
Fritz Popp a repris depuis les années 1970 les études de Gurwitsch avec les méthodes de la physique et les a appelées biophotons. Il a découvert  que la communication et régulation entre l’ADN et les enzymes cellulaires est établie par des échanges de "biophotons" et a appliqué ses études au traitement  du cancer. Il a  fondé un "Institut  international d’études des biophotons" et en a expliqué les bases scientifiques dans le livre Biologie de la lumière.

La mémoire de l’eau

Jacques Benveniste a mis en évidence la mémoire de l’eau par son effet sur des cultures biologiques. Ses travaux ont été diffamées par le magazine Nature au point de lui faire perdre son poste de recherche à l’INSERM.
Luc Montagnier a relayé Benveniste et étudié la mémoire de l’eau avec les nouvelles méthodes optiques d’amplification. Il montre en vidéo comment il capte le signal électromagnétique de l’eau purifiée de toute molécule par dilutions successives à partir d’un échantillon ayant contenu de l’ADN bactérien. Il envoie le signal numérisé  par courriel depuis la France à un laboratoire en Italie où le signal régénère  l’ADN. Cette "tansduction" démontre la nature électromagnétique de la mémoire de l’eau et aussi son rôle organisateur des structures biochimiques.

L’auto-organisation des  "structures dissipatives"
Ilya Prigogine a démontré par ses structures dissipatives que sous certaines conditions des systèmes dynamiques peuvent évoluer vers des états plus complexes, en sens contraire de l’entropie de la thermodynamique classique. Sa découverte a été honorée par le prix Nobel de chimie 1977. Cependant elle dérange les physiciens parce qu’elle réfute le postulat mathématique de réversibilité du temps impliqué dans les théories de la mécanique quantique et de la relativité. Il s’est fait connaître surtout par ses livres. Dans les deux premiers livres, La nouvelle alliance et Entre le temps et l’éternité, écrits en collaboration avec la philosophe Isabelle Stengers, les auteurs expliquent  par des exemples simples les conditions de ce processus d’adaptation qu’on peut appeler une auto-organisation.
Dans La fin des certitudes, il remarque en se référant à  Poincaré que ce sont  des résonances qui  interviennent aux points de divergence des trajectoires de l’évolution. Cela signifie que l’évolution est un processus actif, une corrélation permanente par résonance harmonique de  l’être vivant avec son environnement.

La synchronisation des oscillateurs
Christian Huygens a remarqué en 1665 que ses horloges murales à pendule restaient toujours synchronisées et se resynchronisaient automatiquement après une perturbation. Depuis, la synchronisation automatique  des oscillateurs a toujours posé un problème aux physiciens.
La corrélation spontanée de nombreux métronomes  a été montrée dans une vidéo.
Elle est sans doute liée à des onde stationnaires, mais le pourquoi de l’établissement et  rétablissement automatique de la synchronie après déphasage, qui est la clé de l’auto-organisation créatrice de Prigogine, reste un mystère.

La dynamique des ondes stationnaires

Louis de Broglie a étudié les ondes stationnaires mais elles n’ont pas retenu l’attention de la communauté scientifique.
Yuri N. Ivanov a repris l’étude théorique et expérimentale des ondes stationnaires et a publié en 1907 l'ensemble de sa théorie dans le document Rhythmodynamics et le rôle  des ondes stationnaires dans un document   intitulé Auto-organisation, Mouvement et Gravitation.

La théorie  des champs morphiques]
Rupert Sheldrake a observé que des capacités acquises par un groupe d’animaux, apparaissent spontanément dans d’autres groupes de la même espèce, sans contact physique. Il postule un type de champ différent de ceux connus actuellement par la physique qu’il appelle champ morphique. Ces champs seraient spécifiques pour chaque espèce ou groupe et serait  une forme de télépathie  indépendante d’une vitesse de transmission.
Intrication quantique
Ce type d’interaction instantanée est connu en mécanique quantique  sous le nom d’intrication quantique ou d’action non-locale.  Il ne s’agit en fait pas d’une transmission de données mais d’une corrélation simultanée de particules distantes. Là aussi l’intrication pourrait  être une onde stationnaire et la corrélation réalisée par l’onde de phase de de Broglie

Conclusion
Ces découvertes convergent vers la compréhension de la nature  comme un vaste système d’ondes  stationnaires spontanément formées par résonances harmoniques.
L’auto-organisation confirme ce que dit  Ludwig von Bertalanffy, auteur de la Théorie générale des systèmes:
"La conception moderne de la réalité, la présente comme un gigantesque ordre hiérarchique composé d'êtres organisés qui mène, par la superposition de nombreux étages, des systèmes physiques et chimiques aux systèmes biologiques et sociologiques."

La cybernétique a reconnu que l’auto-régulation ne fonctionne que dans des systèmes complexes comprenant une "variété requise" de relations (loi d’Ashby). Un monde  dirigé par des règles uniformes édictées  par une élite autoproclamée ne peut pas prospérer ; il est destiné  à l’autodestruction entropique. Le progrès exige la diversité et la liberté d’opinion et d’entreprise pour tous ainsi que l’harmonie des relations générée par des accords équitables librement négociés entre les nations comme entre les particuliers.

Un retour à un monde multipolaire régi par des accords gagnant-gagnant est la condition de l’essor d’une science libérée de la dictature du consensus politico-scientifique et l’occasion de l’avènement d’un nouveau paradigme de la lumière au lieu de la matière et de  l’information dans le bon sens de la compréhension consciente, afin de retrouver les principes et valeurs de l’éthique et de la culture.

Pour paraphraser André Malraux, « Le vingtième siècle finira spirituel ou ne sera plus »
patanjali
patanjali

Messages : 974
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 86

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes Empty Re: I. - L’histoire de la théorie de l’évolution et de ses dérives malthusiennes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum