Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle

Aller en bas

05112023

Message 

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle Empty Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle




Les médecines traditionnelles orientales ne sont pas fondées sur des mythes. Leur interprétation épistémologique et systémique  révèle les principes de l’organisation du monde, de la vie et de la connaissance. Elle offre une justification logique aux méthodes holistiques que la science veut ignorer en raison de son confinement dans la logique empirique aristotélicienne et elle ouvre la voie vers un nouveau paradigme et de nouvelles méthodes.

***

Le réalisme systémique de la Tradition


L’interprétation systémique de la théorie orientale des éléments a conduit finalement au modèle en trois dimensions appelé "Spectre d’Expression Systémique" (SES), sous la forme d’un octaèdre dont la projection  horizontale des arêtes est une étoile à six branches dans un hexagone représentant la suite des trois couleurs principales et complémentaires.

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle Ses_fo10  Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle Octazo10

Cette forme est riche en symboles. Dans « La tradition et le vivant »,  Michel Random consacre un chapitre au "nombre, structure de l’harmonie" où il parle de l’octaèdre, "symbole de tous les nombres" et cristal du carbone sous la forme du diamant.
Le diamant est dans le bouddhisme vajrayana le symbole de l’ultime illumination et les huit faces de l’octaèdre sont représentés sur le socle des statues de bouddhas par une corolle de huit pétales, mais aussi dans les yantras du Yoga .

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle Yantra10

De l'intérieur à l'extérieur, les triangles, les huit pétales, le cercle et le carré représentent la projection plane de l'octogone (le diamant) inscrit dans une sphère et un cube.

Les étapes de l’engendrement du monde par les nombres  sont exprimées par Pythagore et par Lao Tseu qui l’exprime de manière concise dans le verset 42 du Tao te king :

Le Tao produit le Un ,
le Un produit le Deux,
le Deux produit le Trois,
le Trois produit toutes les choses
Tous les êtres ont l’obscurité dans le dos et tendent vers la lumière.

L’obscurité est le passé, la lumière est le futur : tout être a une origine et se développe vers son destin. Le développement embryonnaire en est une forme biologique.

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle 3.4_laotse

Il  existe une homologie fonctionnelle entre les thèmes épistémologiques antagonistes définissant les axes du modèle SES et les  trois fonctions physiologiques dérivant des trois feuillets embryonnaires.

Mythes traditionnels et réalité fonctionnelle Foncti11

Les  médecines traditionnelles orientales ne sont pas fondées sur des mythes mais sur une conception globale du monde et de l’homme conforme à la logique systémique. Leur pratique diagnostique et thérapeutique conduite par analogie  aux éléments repose sur une expérience empirique millénaire et exige un long apprentissage par transmission orale. L’expérience traditionnelle ne peut pas être intégrée dans la science, mais la  conception systémique  peut être appliquée par des techniques modernes.

L’exemple systémique de la protéomique fonctionnelle du C.E.I.A.


L’association du C.E.I.A. (centre européen d’informatique et d’automation) s’est développée dès les années 1960, avec l’apparition des premiers traitements automatiques des analyses biologiques et de l’évaluation statistique des résultats par l’informatique.
Un petit groupe de médecins aux conceptions holistes sous la direction du Dr Eric Reymond, considérant les protéines du sérum comme porteurs d’informations en provenance de l’ensemble des organes, ont créé dès les années 1960 une méthode très simple et bon marché de diagnostic, de prévention et de traitement.
Elle est pratiquée sur le sérum en obtenant une série de portions différentes de protéines par précipitations au moyen d’un petit nombre de substance tests.
L’importance de la méthode réside dans l’exploitation statistique des résultats, dans l’établissement de corrélations positives ou négatives entre les tests. Les statistiques se sont focalisées sur trois groupes de protéines, les glycoprotéines, les lipoprotéines et les immunoglobulines.
Les résultats d’une prise de sang sont présentés sous forme des écarts de chaque test par rapport à la moyenne  dans un graphique appelé "bilan du CEIA". Chaque bilan est accompagné d’une prescription de plantes et d'autres substances naturelles.  
Le suivi de bilans répétés des patients, recueillis sur une grande échelle par le centre, a permis non seulement à diagnostiquer des risques avant l'apparition de maladies, mais encore à déterminer les traitements naturels capables de les prévenir.

Des explications complètes  de la « protéomique fonctionnelle peuvent être trouvées sur Protéomis le site de l’association et dans l’excellent article « le bilan Proteomis  (CEIA)».  

Je me suis initié dans les années 1980 aux différentes méthodes de médecine naturelle et j’ai suivi aussi les enseignements de la méthode du CEIA donnés par son directeur Eric Reymond. Fasciné  par la récurrence des trilogies dans les traditions et en science, j’ai alors écrit mon livre et j’ai envoyé le manuscrit au Dr Reymond en le justifiant par la similitude des trilogies traditionnelles avec celle des trois groupes de protéines du bilan du CEIA. En retour de courrier il m’a proposé la publication complète en six articles dans la revue trimestrielle « De natura rerum » qu’il venait de créer, ce qui fut réalisé entre 1990 et 1992. Un lecteur des articles en a parlé en 1996 à Marco Pietteur qui m’en a propos la publication.
Entre temps je me étais éloigné du CEIA.. Dans ma pratique pédiatrique je n’avais guère d’indications pour des bilans destinés au suivi de maladies chroniques et je me suis tourné vers d’autres disciplines naturelles.
C’est seulement en 2007, une fois à la retraite, que j’ai repris le problème d’application du MIF et que j’ai conçu le modèle SES, pensant qu’il serait utilisable pour la présentation en trois axes des tests corrélés aux trois groupes de protéines. J’en ai  envoyé une présentation au Dr Reymond avec des exemple de modèles d’applications à la psychologie, à la somatique et à la pathologie. Il m’a répondu qu’il avait transmis la direction à son fils à qui il enverrait mon courrier. C’est resté sans suite et les bilans sont toujours présentés par tous les tests sur un seul axe.

Je dois un hommage au Dr Reymond dont le génie a créé le premier exemple d’une méthode holiste ou systémique fondée sur des technologies modernes et sans qui mon livre, « Les trois visages de la vie » n’aurait pas été édité.
Ma recherche n’était pourtant pas liée au CEIA. Mon but est de démontrer le réalisme de la Tradition et de proposer le moyen de compléter la méthode analytique de la science par une méthode systémique.

***

La méthode systémique n’est pas réservée à la médecine, elle représente l’organisation de tout ensemble complexe, depuis l’atome jusqu’à l’univers en passant par les systèmes vivants. Le modèle proposé peut être appliqué aux systèmes écologiques, sociaux, politique ou économiques, à condition d’établir pour chaque cas les conditions de l’auto-organisation : matérielles, efficientes et formelles, dont l’équilibre assure la stabilité et la survie. Mais la condition principale pour comprendre et appliquer la méthode systémique est le recours aux logiques oubliées de complémentarité des contraires, du tiers inclus et de l’homologie ou analogie de proportionnalité.
patanjali
patanjali

Messages : 1033
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 88

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum