Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

Mythe nordique de fin du monde

2 participants

Aller en bas

Mythe nordique de fin du monde Empty Mythe nordique de fin du monde

Message  patanjali Lun 25 Jan 2021 - 9:12

Robert Felix publie sur son site Iceagenow la contribution d’un correspondant.

Fimbulwinter - L'hiver rigoureux qui précède la fin du monde

Un jour - lorsque les Nornes, ces impénétrables fileurs du destin, le décréteront - il viendra un grand hiver (vieux norrois fimbulvetr, parfois anglicisé comme «Fimbulwinter») comme aucun autre que le monde n'a encore vu. Les vents mordants souffleront de la neige de toutes les directions, et la chaleur du soleil échouera, plongeant la terre dans un froid sans précédent. Cet hiver durera trois hivers normaux, sans étés entre les deux. L'humanité deviendra si désespérée pour la nourriture et les autres nécessités de la vie que toutes les lois et toutes les mœurs tomberont, ne laissant que la simple lutte pour la survie. Ce sera un âge d'épées et de haches; le frère tuera le frère, le père tuera le fils et le fils tuera le père.

         Les loups Skoll et Hati, qui chassent le soleil et la lune dans le ciel depuis la nuit des temps, vont enfin attraper leur proie. Les étoiles, elles aussi, disparaîtront, ne laissant qu'un vide noir dans les cieux. Yggdrasil, le grand arbre qui maintient le cosmos ensemble, tremblera, et tous les arbres et même les montagnes tomberont au sol. La chaîne qui a retenu le monstrueux loup Fenrir se brisera et la bête se libérera. Jormungand, le puissant serpent qui habite au fond de l'océan et encercle la terre, s'élèvera des profondeurs, répandant les mers sur toute la terre alors qu'il touche terre.

Ces convulsions secoueront le navire Naglfar («Nail Ship» [2]) pour le libérer de ses amarres. Ce navire, qui est fait des ongles de pieds et de mains des hommes et des femmes morts, naviguera facilement sur la terre inondée. Son équipage sera une armée de géants, les forces du chaos et de la destruction. Et son capitaine ne sera nul autre que Loki, le traître aux dieux, qui se sera libéré des chaînes dans lesquelles les dieux l'ont lié.

Fenrir, avec le feu qui jaillit de ses yeux et de ses narines, courra sur la terre, avec sa mâchoire inférieure au sol et sa mâchoire supérieure contre le sommet du ciel, dévorant tout sur son passage. Jormungand crachera son venin dans le monde entier, empoisonnant la terre, l'eau et l'air.

Le dôme du ciel sera fendu et de la fissure émergeront les géants du feu de Muspelheim. Leur chef sera Surt, avec une épée flamboyante plus brillante que le soleil dans sa main. Alors qu'ils traversent Bifrost, le pont arc-en-ciel vers Asgard, la maison des dieux, le pont se brisera et tombera derrière eux. Un souffle de corne inquiétant retentira; ce sera Heimdall, la sentinelle divine, soufflant le Gjallarhorn pour annoncer l'arrivée du moment que les dieux ont redouté. Odin consultera anxieusement le chef de Mimir, le plus sage de tous les êtres, pour obtenir des conseils.

Les dieux décideront d'aller au combat, même s'ils savent ce que les prophéties ont prédit concernant l'issue de cet affrontement. Ils s'armeront et rencontreront leurs ennemis sur un champ de bataille appelé Vigrid (Old Norse Vígríðr, «Plain Where Battle Surges».

Odin combattra Fenrir, et à ses côtés se trouvera l'einherjar, l'hôte de ses guerriers humains choisis qu'il a gardés à Valhalla juste pour ce moment. Odin et les champions des hommes se battront plus vaillamment que quiconque n'a jamais combattu auparavant. Mais cela ne suffira pas. Fenrir avalera Odin et ses hommes. Puis l'un des fils d'Odin, Vidar, brûlant de rage, chargera la bête de venger son père. Sur l'un de ses pieds se trouvera la chaussure qui a été fabriquée à cet effet; il a été fabriqué à partir de tous les bouts de cuir que les cordonniers humains ont jamais jetés, et avec lui Vidar tiendra la gueule du monstre. Ensuite, il poignardera son épée dans la gorge du loup, le tuant.

Un autre loup, Garm, et le dieu Tyr se tueront. Heimdall et Loki feront de même, mettant fin définitivement à la trahison du filou, mais coûtant aux dieux l'un de leurs meilleurs dans le processus. Le dieu Freyr et le géant Surt seront également la fin l'un de l'autre. Thor et Jormungand, ces ennemis séculaires, auront enfin la chance de tuer l'autre. Thor réussira à abattre le grand serpent avec les coups de son marteau. Mais le serpent l'aura couvert de tant de venin qu'il ne pourra plus tenir longtemps; il fera neuf pas avant de tomber mort lui-même et d'ajouter son sang au sol déjà saturé de Vigrid.

Alors les restes du monde couleront dans la mer et il ne restera plus que le vide. La création et tout ce qui s'est passé depuis sera complètement annulé comme si cela ne s'était jamais produit. »


Commentaire :

Les mythes comme celui de la fin du monde sont le plus souvent fondés sur la mémoire traditionnelle d’anciennes catastrophes. La science ne connaît que ce qui s’est produit au plus pendant les deux derniers millénaires. Les traditions relatent, sous forme de légendes ornées de  représentations mythiques du monde, des catastrophes anciennes remontant  aux cataclysmes cosmiques ayant accompagné le début et la fin brusques de la grande glaciation du Dryas Récent, il y a 12 à 10 mille ans, ayant précédé notre ère interglaciaire de l’holocène.

Il en est ainsi des récits biblique du déluge ou de la légende d’Osiris que Marthe de Chambrun-Ruspoli a interprétée dans LE Retour du Phénix comme une conséquence de l’effondrement d’une civilisation de l’Atalantide dont les constructions mégalithiques en Amérique du Sud et en Europe sont des reliques. Des scientifiques Australiens ont recueilli le témoignage des Arborigènes à propos du « feu de Mungan-ngaua » rapporté déjà sur notre forum comme « Sodom et Gomorrhe australien ».  D’autres mythes et légendes témoignant de catastrophes cosmiques sont présentés  sur le site Ancient Destructions et sur le site Thunderbolts.info  sous la série Discourses on an Alien Sky

Robert Felix, qui a fait la synthèse des connaissances géologiques, astrophysiques, paléontologiques et archéologiques est persuadé que l’ère interglaciaire de l’holocène prend fin et que les cycles  climatiques réguliers attestés par les géologiens indiquent que nous entrons dans une nouvelle grande ère glaciaire accompagnée d’une extinction de masse des espèces.
La nature efface les espèces qui ne sont plus adaptées et crée de nouvelles par auto-organisation. Elle effacera aussi la civilisation technologique actuelle, fondée sur des doctrines et des  mythes pseudo-scientifiques à contre-courant comme celui du réchauffement climatique et celui  de l’électricité  « propre » que les écologistes espèrent des fragiles éoliennes et de panneaux solaires, sources de pollutions chimiques futures. Ces mythes post-modernes précipitent l’humanité dans l’autodestruction.

(Je reviendrai au sujet de l’autodestruction dans un autre contexte)
patanjali
patanjali

Messages : 985
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 86

http://sys.theme.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Mythe nordique de fin du monde Empty Re: Mythe nordique de fin du monde

Message  Freya Mar 26 Jan 2021 - 15:43

Les récits de la destruction du monde dans les sources primaires du vieux norrois sont immédiatement suivis des récits de sa recréation, l'affirmation selon laquelle le Ragnarök décrit la fin de l'histoire linéaire est totalement infondée. Une lecture plus sensible des sources primaires montre que ce que le Ragnarök décrit est une fin cyclique du monde, après quoi suit une nouvelle création, qui sera à son tour suivie par un autre Ragnarök, et ainsi de suite pendant toute l'éternité. En d'autres termes, la création et la destruction sont des points aux extrémités opposées d'un cercle, et non des points aux extrémités opposées d'une ligne droite.
Métaphoriquement, Ragnarök fait référence à la série d'événements au cours desquels les dieux qui gouvernent les Neuf Mondes d'Yggdrasil rencontrent leur destin, mais les Edda fournissent également une interprétation plus littérale de ce qui arrivera à Midgard (notre monde physique) à la suite de Ragnarök :
"Enfin, dans le renversement ultime du processus original de création, la terre ravagée est retombée dans la mer et a disparu sous les vagues. L'obscurité parfaite et le silence du vide anti-cosmique, Ginnungagap, régnaient une fois de plus. Mais cet âge de mort et de repos n'a pas duré éternellement. Bientôt, la terre fut à nouveau soulevée de l'océan. Baldur est revenu des enfers, et la terre joyeuse est devenue plus luxuriante et plus féconde qu'elle ne l'avait été depuis sa création la fois précédente".

Parallèles entre le Ragnarök et d'autres croyances indo-européennes

Des parallèles entre le Ragnarök et les croyances d'autres peuples indo-européens ont été notés dans la communauté universitaire. De là, des théories ont émergé suggérant que Ragnarök représente l'évolution d'une croyance proto-indo-européenne qui a évolué aux côtés des autres cultures issues de ces racines.
Ces parallèles incluent des comparaisons d'un motif hivernal cosmique entre le nordique Fimbulwinter et le Bundahishn iranien. La foulée de Víðarr* a été comparée au dieu védique Vishnu - en ce sens que les deux ont une «foulée cosmique» avec une chaussure spéciale utilisée pour déchirer un loup féroce. Des parallèles encore plus grands ont été mis en évidence entre les événements de «bataille finale» dans les cultures indo-européennes, y compris l'apparition d'un personnage aveugle ou semi-aveugle dans la bataille et des personnages apparaissant soudainement avec des compétences spéciales. On ne sait pas exactement d'où proviennent ces mythes, mais il est clair, étant donné les parallèles qui peuvent être établis, qu'ils ont évolué de manière organique à partir d'expériences partagées.
* dieu Ase associé à la vengeance et au silence, mentionné dans l'Edda Poétique.

Je réfute l'idée courante de comparer le Ragnarok à l'Apocalypse. Comme je l'ai dit ailleurs ( https://sciencetradition.forumactif.com/t518-apocalypse-corruption-guerre-destruction-et-kali-yuga#2978 ) l'Apocalypse de Jean ne sera jamais vécue par l'être humain. Ses textes ne servent qu'à indiquer à l'humanité les voies de changement. Cependant, nous savons tous, intuitivement, que nous arrivons à la fin d'un cycle (et non du monde) avec tous ses dangers, et que les choses doivent et vont changer. La question est comment ?
Nous sommes entrés dans une nouvelle évolution, et l’Energie Cosmique de l’Intelligence Cosmique descend sur notre Plan Mental, et il lui faut un certain temps pour éclairer ce Plan Mental. La Terre change son taux vibratoire. Cela fait partie des temps de transition dans lesquels nous vivons actuellement mais, beaucoup d’êtres humains tels : les meurtriers, les violeurs, etc., etc., ne survivront pas à la descente de cette Force sur la Terre. Cependant, parmi tous les êtres peuplant notre planète, beaucoup vivront cette descente, la pénétration de cette Energie en eux, et ils sauront élever leur taux vibratoire pour devenir conscients du Supramental. En attendant, nous devons vivre le mieux possible avec l'intelligence que nous avons.
Il n’y a rien dans le Cosmos qui puisse se rapporter au passé, il n’y a rien dans le Cosmos qui puisse se répéter, une qualité fondamentale de l’Intelligence Créative est qu’elle n’est précisément pas répétitive…
Freya
Freya

Messages : 1295
Date d'inscription : 24/08/2012
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum